2016 :

L’année de toutes les folies

Vous l’aurez sans doute remarqué, l’année 2016 aura été marquante en absolument tout point. Il était donc naturel de passer en revue les différentes sorties concernant notre média préféré : Le jeu vidéo !

Les anciens le savent, mais je le répète, le top qui va suivre est totalement personnel, et est basé sur des gameplays et/ou des avis externes. Tout commentaire (pertinent) sera bienvenu et pourra certainement nourrir un débat (constructif) sur notre page.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je me dois d’avouer que j’étais assez mauvais dans mes pronostics. Je vous laisse jeter un œil.

http://shainiiigaming.be/2016-les-attentes-par-vincent/

Des déceptions, des surprises, bref, tout ce qu’on aime dans le domaine. C’est parti !

16 – Ratchet et Clank

Remake du premier du nom, mais pas lassant pour autant. On attaque donc ce classement de façon brute, mais efficace. Rien à rajouter de plus, si ce n’est que ce jeu pourra plaire à la fois aux néophytes et au puriste. Pas évident.

 

15 – Titanfall 2

Des fusils, des machines, du lourd, du muscle. La recette avait fonctionné pour le premier opus, et le fait d’ajouter des nouvelles options et fonctionnalités aux différents personnages ne pouvait qu’être une bonne idée.

14 – Far Cry Primal

Le concept même de ce jeu relève du pur génie. Un FPS sans armes à feu, sans armes blanche à proprement parler. Non, juste vous, à l’aube de l’humanité, avec comme seules ressources votre bi..pédie et votre couteau. Et entre nous, qui n’a jamais rêvé de monter un tigre à dent de sabre pour se balader dans les vastes plaines ?

13 – Tom Clancy’s The Division

Retour à la civilisation, et même au delà pour une licence qui est désormais une valeur sûre : Tom Clancy’s. Libérer New York contre une société en pleine déchéance, le mode multijoueur apporte une longévité non négligeable au jeu.

12 – The Last Guardian

LE gros morceau de l’année et pourtant seulement en douzième position. Pourquoi aussi bas ? Je risque de me faire des ennemis mais tant pis. Comment vous dire, un jeu sur PS4, avec des graphismes de PS3, un gameplay de PS2 et une caméra de PS1…bon voilà. Autant vous dire que je n’ai pas compris l’engouement général autour de ce jeu. Sans vouloir être vexant, certes le jeu est magnifique visuellement, et après ? La musique se résume à une ambiance sonore qui peine à exister, et surtout, pour avoir vu un début de gameplay, ce jeu est chiant comme la pluie ! Non désolé, j’ai du mal.

11 – Fire Emblem Fates (Héritage/Conquête/Révélation)

Ah Fire Emblem. L’occident a découvert cette licence grâce à Super Smash Bros. Melee, et pourtant elle était déjà excellente dans son genre. Aussi il n’est pas surprenant que ce dernier opus soit également une pépite, qui se paye le luxe de proposer l’histoire sous trois points de vue différents.

10 – Battelfield 1

Revivez la Grande guerre à travers les yeux de soldats de différents camps, et avec les moyens de l’époque. Un FPS très convaincant avec un mode multijoueur à la hauteur, le jeu aura toutefois souffert d’une énorme polémique sur laquelle on ne reviendra pas ici. Dommage.

9 – Civilization VI

Bon, on ne vous présente plus Civilization. LA référence du jeu de stratégie au tour par tour revient pour un sixième opus toujours aussi bon. On ne change pas une recette qui gagne. La seule chose perturbante à mon goût seront les graphismes un peu plus caricaturaux que le précédent volet, mais passé ce détail, des heures de plaisir à venir.

8 – Final Fantasy XV

Et de 15. On ne les arrête plus. Les amoureux de la licence s’y retrouveront, bien que la caméra ait la fâcheuse tendance de partir en freestyle lors des combat de boss. À l’heure de la PS4, ce défaut mériterait d’être corrigé. Petit cadeau de la rédac sur mobile : FFBrave Exvius. N’étant pas un fanatique de la licence, j’ai fini par décrocher, mais ce jeu mobile (et gratuit) pourra plaire.

7 – Dishonored 2

Une suite attendue qui n’a pas manquée de ravir les fans tout en comblant leurs attentes. Entre action et infiltration, le tout dirigé artistiquement par une main de maître. Grande réussite, et nous n’en sommes qu’au numéro 7.

6 – Inside

Sans doute la plus grande surprise de l’année, et preuve que les jeux indépendants peuvent devenir des chefs d’œuvre. Alternant plate-forme et puzzle dans un univers glauque à souhait, on passera par beaucoup d’émotions dans ce jeu qui nous pose plus de questions qu’il n’y répond.

5 – Dark Souls III

Vous êtes mort. Un jeu corsé, comme on les aime, et qui se raréfient hélas. Vous êtes mort, des boss énormes, un monde qui ne vous aime pas, bref, du grand Dark Souls. Ah, et vous êtes mort.

4 – Pokémon Soleil et Lune / Pokémon Go

Arrivée sans prévenir, voilà la Septième génération qui débarque. Comme d’habitude on a craché dessus à l’annonce, les puristes diront que c’était mieux avant et cetera. Mais les résultat sont là : un engouement pour la licence que l’on avait pas vu depuis un long moment.

Concernant son compère sur mobile, malgré tous les articles Putaclics que l’on voit tous les jours, il reste un excellent divertissement, mais on en reparlera plus en profondeur à l’occasion.

3 – Uncharted 4

Après avoir visionné le jeu joué par un tiers, un seul mot m’est venu à l’esprit : Blockbuster. Un scénario qui nous tient en haleine de bout en bout, un rythme finement maîtrisé alternant puzzle, plate-forme et FPS, une mise en abîme de la licence avec le bien aimé Crash. Certes il y a des moments de facilité, mais on reste sur une apothéose sans comparaison des aventures de Nathan.

2 – Overwatch

Comment s’éclater entre potes dans un FPS coloré ? Overwatch. Encore une fois, Blizzard nous prouve qu’en matière de jeu vidéo, ils savent façonner des joyaux. La lutte pour la première place s’est jouée à un cheveu, mais hélas il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur. Et avant de le révéler, il faut absolument que je revienne sur un sujet qui se devait d’apparaître ici.

Coup de cœur : Iron Maiden Legacy of the Beast

Sorti quasiment en même temps que Pokémon Go, c’est dire si la concurrence était rude, ce jeu a réussi à s’imposer de façon magistrale. Certes je ne suis pas impartial, certes il reste des corrections à faire, mais l’univers…l’univers est tellement génial. Oui ce jeu est un pur fan service, mais cela ne lui retire en rien sa prouesse. Sérieusement, téléchargez- le !

http://shainiiigaming.be/legacy-of-the-beast/

1 – Doom

Il en fallait un, et c’est lui. Son avantage sur Overwatch aura été sa réputation qui n’était plus à prouver. Le bénéfice de l’ancienneté comme on dit. C’est bourrin, c’est métal, et on peut même jouer au premier qui a été totalement recréé dedans. Voilà, quel jeu était Doom en 2016 ? Doom.

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This