✎ Entrée du journal #1

L’E3 2018 [un sentiment nostalgique envahit mon corps] il y a fort fort longtemps; Lorsque le peuple pouvait sortir de chez lui, sans crainte d’être contaminé par un virus mortel. C’est là que THE LAST OF US PART 2 fût présenté via un magnifique trailer qui coupa le souffle aux machistes et fît fortement rire la fille de George W.Bush, qui buvait probablement un verre dans un bar GAY très branché de Seatle.

Les fanboys PlayStation se mirent dès lors à attendre cette pépite vidéoludique tant attendue depuis le premier volet à succès de Naughty Dog. Que dis-je, le Monde se mit à attendre. Oui, la presse la plus sérieuse des pays francophones s’est laissé aller sur des articles le concernant. Sans rire, voici la preuve.

 

✎ Entrée du journal #2

Les infos commencent à fuiter dans tous les sens. Leak, déclaration, infos officielles. Plus rien ne semblait arrêter la machine de SONY.

Chronologie des annonces

 

✎ Entrée du journal #3

Nous sommes le 5 Juin 2020 à l’heure ou j’écris cette intro de test et je sais que je vais avoir beaucoup de boulot pour vous parler de ce nouveau titre.

Deux versions existent en précommande sur le PlayStation Store la première à 69,99 et la seconde (Deluxe) à 79,99.

Je me suis laissée tenter par la version spéciale d’Amazon avec un steelbook, j’espère que je vais le recevoir pour sa sortie !

 

✎ Entrée du journal #4

J’ai découvert un fan-game sur DREAMS.

✎ Entrée du journal #5

Nous sommes le 19 Juin et je n’ai toujours pas le jeu dans ma boîte aux lettres. Les test fusent déjà sur la toile, j’essaye de ne pas me faire spoiler.

✎ Entrée du journal #6

22 Juin, je viens de recevoir le jeu. Parfait. 3 jours sans Internet c’était un peu dur à vivre. Je vais pouvoir installer le jeu sur ma PS4 première génération.

✎ Entrée du journal #7

Je n’ai pas fermé l’œil, j’ai du attendre la nuit pour l’installation. 95Go ça ne s’installe pas comme ça. Mais je suis fin prête. Je prends la manette en main et… Je lance le jeu.

Ellie est confiante

Du coup, après avoir vécu une apocalypse qui a fait du PQ une denrée rare (qui l’eut cru?) ; Que vaut THE LAST OF US PART 2 ?

 

 

Certains d’entre vous trouveront cette intro un peu longue. En réalité elle n’est que le reflet de notre attente en tant que joueur face à TLOU2. Mais ça y est, tout le monde a déjà pu donner son avis et le tâter dans tous les sens. Je peux ainsi rebondir plus posément en évitant, au passage, les nombreux spoils tel Neo avec le bullet time.

Attendre un jeu à ce point, c’est quitte ou double. Du moins, en général. Nombreux sont les jeux à nous avoir déçu (Cyberpunk 2077 je t’attends au tournant) après tant de mises en scène et de rumeurs.

TLOU2 (excusez mon abréviation) fait partie de ces jeux placés très haut par SONY. Le marketing autour fût aussi intrusif qu’un couteau dans une plaie ouverte. Manette, console et casque à l’effigie du jeu. Une version Collector, une version Deluxe. Des trailers à foison et des séquences d’images quelque peu trompeuses…

 

 

 


 

L’infecté qui ne marchait pas droit

Commençons par un point très fâcheux qui semble être évité : les BUGS.

Comme 65 % de la population ayant une Playstation, je dispose de la première génération. Je n’ai aucunement la nécessité d’avoir une version PRO et tant mieux, ça me permet de me mettre à égalité avec le commun des mortels.

Du coup, je me demande si TLOU2 fût suffisamment optimisé pour tourner sur cette version.

  • Sautillement durant les cinématiques
  • L’ennemi est absent, vous tournez en rond
  • La zone ne se charge pas mais le personnage continue d’avancer
  • Les chargements sont ultra longs
  • Ralentissement durant les sessions en mode photo

 

Et donc pour toi, ça, c’est normal?

 

Voilà ce à quoi j’ai du faire face durant ma session de jeu. Même si je ne doute pas qu’un patch sortira sous peu pour corriger tout ça, il est important de notifier les problèmes que d’autres joueurs rencontreront peut-être.

 

BUG REPORT : Transmission completed

Maintenant, abordons un point légèrement moins fâcheux, mais frustrant. L’aisance dans la manipulation des armes. Clairement le jeu n’est pas conçu pour avoir un personnage très réactif. Les munitions sont rares et on doit souvent se limiter à une vieille bouteille pour se dépêtrer d’une situation catastrophique. Mais quand même, le switch d’armes est pénible. On meurt très souvent à cause de cette difficulté à sélectionner son arme, la charger ou sélectionner un explosif. Et alors qu’on se met à crafter en urgence, bien planqué dans un coin, voilà qu’un ennemi débarque sans bruit pour nous one-shot. Pas sympa !

 

Faites qu’ils ne m’ont pas vue, faites qu’ils ne m’ont pas vue…

 

Vous l’aurez compris, je suis morte de nombreuses et de nombreuses fois. Ça tombe bien, car cela va me permettre de vous parler d’un sujet sensible. D’un point de vue très mitigé. THE LAST OF US PART II  n’est pas un jeu d’action-aventure (selon moi, hein. on se calme. Je me protège comme je peux).

 

 

Il était une fois, un claqueur qui marchait seul.

 

Calme toi Jason et laisse-moi t’expliquer. Il faut bien comprendre la distinction entre un jeu d’action-aventure et un jeu d’aventure-narration-survie. Oui je viens d’inventer cette catégorie, ça pose un problème ?

Il y a deux grandes familles : les jeux qui racontent une histoire en faisant participer le joueur et les jeux qui demandent au joueur de s’occuper de tout.

Prenons l’exemple de David Cage et de ses jeux à narration. Heavy Rain, Detroit Become Human… Ce sont des jeux à choix ou chacunes de vos décisions impactera le final. Mais les jeux s’annoncent extrêmement narratifs dès le début. Il y a différents chemins à prendre sans vous demander trop d’effort côté gameplay.

 

ça, c’est la liberté d’action de RAGE 2

 

Puis vous avez le genre de jeu à la Bethesda. Rage 2 pour ne citer que lui. Il y a une histoire, certes, mais celle-ci est clairement en second plan. Pas de choix multiples, juste une liberté totale dans l’accomplissement des quêtes. Le joueur gère son temps de jeu jusqu’à la fin.

 

Je pense que…c’est tout droit !

THE LAST OF US PART 2, tout comme son prédécesseur d’ailleurs, n’est pas classable dans ces catégories. Il s’agit d’un jeu à forte narration, où l’histoire est le principal élément du gameplay. MAIS, vous n’avez aucunement le choix. Vous ne décidez rien et vous vous laissez guider dans l’histoire. Il n’y a qu’un seul chemin à prendre et les quelques moments de gunfight sont presque prédéfinis. La preuve ? Si vous mourrez trop souvent au même endroit, le jeu vous fait avancer d’un pas en vous laissant un petit ennemi à tuer et puis c’est tout, vous passez à la suite. Essayez…Vous verrez (Je précise que j’ai joué en normal). De plus, à chaque mort, vous re-popez juste avant l’échec. Résultat de nombreuses sauvegardes automatiques dissimulées.

Ceci n’est absolument pas une critique car le scénario du jeu est en béton armé, l’histoire se parcourt avec énormément de plaisir et on suit le cheminement inventé par Naughty Dog comme on pourrait suivre l’une des meilleures série Netflix.

Cela me permet juste de bien classifier TLOU2. Si vous vous attendez à un jeu d’infiltration, de combats totalement libres ou d’aventure avec des énigmes à la LARA CROFT (héhéhé, ça pique hein?) ce THE LAST OF US PART 2 ne sera peut-être pas à votre goût.

 

Qu’est-ce que t’as dit? Vas y répète un peu?! !!!Ghgjghgugjg!!!!

 

Le coureur qui ne courait plus

 

La fuite sera sans doute votre plus gentille alliée dans le jeu. Tel un coureur, j’ai bien souvent cavalé pour trouver la sortie tant les ennemis étaient nombreux. Parfois le jeu vous le demande, parfois vous le faites de vous-même. Cela me permet de vous parler de l’aspect survie.

Les balles seront précieuses, les matériaux également. Vous allez en crafter des bandages et des silencieux. Le manque d’action cité plus haut est largement compensé par ce côté survival qui plaira à beaucoup. Cet aspect est fort identique à ce à quoi TLOU premier du nom nous avait habitué. Les armes de mêlées se cassent vite, vous pouvez les améliorer, mais elles cassent quand même. Alors, vous scrutez le moindre recoin (ce qui n’est pas difficile car il n’y a pas vraiment d’endroit caché) à la recherche de denrées. Parfois vous tombez sur un petit collectible, car, c’est bien les collectibles. Et si vous avez de la chance vous tombez sur un coffre fort, duquel il vous faudra trouver le code pour l’ouvrir.

Votre lampe torche buguera parfois. Tiens, elle est bonne celle-là ! Mais non, il ne vous faudra pas de piles. Juste secouer un peu votre manette. Déçu? Oui, moi aussi. Mais là sera la limite de l’aspect survie du jeu.

Tiens, mange ma lampe dans la gueule !

Le puant qui faisait BOUM

 

THE LAST OF US PART 2 est considéré comme l’un des meilleurs jeux de la PS4. À juste titre. Je vous rassure. Mais maintenant que vous savez à quoi vous attendre et que vous comprenez mieux le véritable genre du jeu, passons aux choses qui font du bien !

Le scénario et la technique du jeu sont ses points forts. Naughty Dog nous emmène dans un environnement foutrement bien écrit. Du prologue à l’épilogue, nous sommes devant un jeu qui mériterait un Oscar. TLOU2 possède tous les codes d’un grand film et joue avec celui qui le regarde. L’utilisation de flashback pour apprendre certaines techniques de gameplay, Climax à son apogée, retournement de situation, rebondissement, suspense, stress…Tout y est.

Certaines scènes sont parfois un peu longues. Mais le jeu est beau et Naughty Dog veut nous le montrer. Ceci explique les moments de contemplation et les L3 abusifs pour visualiser un élément (Tiens, ça me rappelle une certaine Girafe).

 

Woaahhhh

 

Et que dire de l’expression des visages. Le jeu possède un mode photo, qui malgré son manque de liberté sur le positionnement de la caméra, nous permet de faire une pause en pleine action. Et c’est là, qu’on se rend compte de la technique magistrale utilisée pour rendre le jeu ultra réaliste.

 

 

ça doit pas faire du bien, hein?

 

Les bugs à répétition passent mieux dans le gosier quand on se rend compte du détail des gouttes, des yeux, des expressions faciales et du sang qui gicle. En effet, TLOU2 fera suer votre console. Il va puiser dans la moindre micropuce pour nous donner un rendu absolument merveilleux.

 

Cette photo sert à pallier le trop plein de violence dans les images précédentes. Voilà

 

Le colosse qui aimait les hommes

 

Souvenez vous de l’un des premiers trailer annonçant le jeu. On y voit Ellie embrasser une fille. Cette scène a sans doute fait naître autant de réactions que la présence de Keanu Reeves dans Cyberpunk 2077. Si je reviens là dessus, c’est pour donner une gommette verte supplémentaire à Naughty Dog. Parler de l’homosexualité avec autant d’aisance, c’est risqué, encore en 2020. Je tenais donc à personnellement saluer la décision prise par l’équipe, qui en plus, est assumée tout le long du jeu. Bon parfois peut-être un peu trop quand on pense à ce bar Gay dans Seatle, aux conversations « Gay Friendly » entre soldats ennemis, ou encore au changement d’identité d’un personnage dont je tairai le nom.

 

O(≧∇≦)O

 

Ouais, on la sent la touche du « too much », mais je pense honnêtement que Naughty Dog et SONY ont voulu passer un cap important dans le jeu vidéo. L’arrivée de la next-gen se faisant, il faut évoluer avec son temps. Bon, parler des minorités ça fait vendre aussi, mais ne pensons pas à mal voulez-vous?

 

L’infection a du se répandre en pleine Gaypride… Merde alors

 

L’autre aspect à saluer est l‘accessibilité du jeu. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais il y a une autre minorité. Celle qui ne voit pas très bien ou qui n’entend pas très fort. Le jeu a encore fait parler de lui dernièrement en présentant ses soixante options d’accéssibilité, permettant par exemple à une personne souffrant de daltonisme de distinguer les ennemis correctement. Ou encore à quelqu’un souffrant de Cinétose (le mal des transports) d’ajuster l’intensité des tremblements de caméra ou celui du flou de mouvement.

 

 

Emilia Schatz (lead gameplay designer chez Naughty Dog)

« Pour nous, l’accessibilité consiste à retirer les barrières qui empêchent les gens de terminer un jeu, on ne le rend pas plus facile. En fait, on se demande ce dont les joueurs ont besoin pour être sur un même pied d’égalité par rapport aux autres.«

2ème utilité de la lampe torche : servir de projecteur ⊂((・▽・))⊃

 

Le Scars qui grattait un peu

 

Parlons rapidement d’une petite feature qui plaira aux musiciens du coin. Le jeu regorge d’Easter Egg (on pense notamment à ces Playstation 3 visibles un peu partout dans les bâtiments visitables) mais Naughty Dog a également pensé à jouer de la corde, sur la longueur.

 

On se fait une partie?

Dans l’un des premiers trailer annonçant le jeu, on voit Ellie jouer de la gratte. Il s’agit en fait de réelles phases de gameplay, qui interviennent à des moments stratégiques pour nous faire ressentir un peu d’émotion. Il ne s’agit pas que d’une simple cinématique, le jeu vous demandera d’accorder un peu les premières notes avant d’entendre la voix mélodieuse de la jeune fille.

 

I walk trough the valley♪

Bien que la feature n’a rien de complexe, ces moments permettront aux joueurs de guitare de tester un peu Ellie sur des morceaux connus. Quelqu’un a-t-il pensé à lui faire jouer du ACDC ? Non? Vraiment personne? Pourtant, si vous vous y connaissez un peu en accords, vous aurez la possibilité d’exprimer votre talent et de jouer de la gratte, dans le jeu. C’est pas cool ça?

 

Mais du coup, il est bien?

 

Bah ça, c’est à toi d’en juger Jason. De mon point de vue, j’ai passé un très bon moment. Le jeu est le digne héritier du précédent et (je l’espère) le prologue parfait pour le suivant. On entend parler d’un mode multijoueur, l’univers s’y prête franchement bien. Ce serait très cool de voir apparaitre un mode ONLINE à la Red Dead. Bah quoi? On peut rêver un peu… Naughty Dog, si tu me reçois…

 

Ils vont peut-être nous sortir le jeu en version plateau…

Cependant, THE LAST OF US PART2 n’est pas à mettre entre toutes les mains. Le jeu est extrêmement violent et son histoire est dure. Il s’agit d’un jeu mature pour adultes bien solides du ciboulot. Mais si vous faites partie de cette catégorie de personne et que vous aimez qu’on joue avec vos émotions, TLOU2 sera parfait dans votre petite collection des derniers jeux à sortir en matérialisé. Profitez-en, le steelbook a une de ces classes…

 

ON VEUT UNE NOTE !!!

 

Quoi? Vous voulez vraiment une note? Vous êtes vraiment des enragés !

Très bien…Dans ce cas, vous ne me laissez pas le choix.

 

 

Vous n’aurez qu’un GOLDFISH souriant qui joue de la guitare. Démerdez-vous avec ça.

 

 

 

Chut, pas un bruit… j’entends quelque chose.

Missa ٩(ó。ò۶ ♡)))♬

 

 

 

 

 

Missa Chan
Missa Chan

Casse-noisette professionnelle, psychopathe du text-smiley et adore chercher l’info qui fâche pour mieux remuer le couteau dans la plaie.

I should go =͟͟͞͞( ✌°∀° )☛

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This