TEST : SHOVEL KNIGHT

v

Version dématérialisée : PC – PS4 – WII U – 3DS – PS3 – PSVITA – XBOX ONE (06 Novembre 2014)

Version Physique : PC – PS4 – WII U – 3DS (30 Octobre 2015)

Prix : 24.99€ sur consoles et 19.99€ sur PC – 14,99 en téléchargement

Le moins que l’on puisse dire c’est que les développeurs de YACHT CLUB GAMES ont décidé de faire plaisir aux joueurs nostalgique de la période NES et surtout de l’ère 8 Bits.

D’abord né d’un projet KICKSTARTER et donc apparu sous le format digital en 2014, c’est avec plaisir que nous redécouvrons ce titre dans un format boite très cher aux collectionneurs (sur certains supports, voir intitulé).

Inspiré par les grands

Si SHOVEL KNIGHT est bien un jeu de plates-formes/action qui fait énormément penser à MEGAMAN, on y découvre de nombreux éléments provenant d’anciens jeux.

En effet, pas mal de références à d’anciennes gloires sont à découvrir avec par exemple du SUPER MARIO BROS 3 et du ZELDA 2 entre autre.

1 2
Malgré toutes ces inspirations, le jeu quant à lui parvient à garder une identité unique qui lui est propre et ne laisse certainement pas le joueur indifférent par son univers proposé.

Avec un LEVEL DESIGN très soigné et une difficulté progressive et surtout bien présente, on sent que les développeurs ont été inspirés par leurs anciennes expériences de joueurs.

Et puis il faut bien dire que le RETRO est très à la mode, donc pourquoi ne pas réaliser une œuvre originale avec du vieux…

Une Aventure à l’ancienne

Ici pas de princesse à sauver mais il faudra retrouver SHIELD KNIGHT à l’aide de votre… pelle.

La grande méchante du jeu se nomme ici l’enchanteresse et la vilaine sera accompagnée de sa petite équipe nommée « l’Ordre des sans Quartier ». Il faudra donc parcourir plusieurs niveaux, à l’aide d’une mini carte traditionnelle genre SUPER MARIO, au cours desquels vous rencontrerez souvent des BOSS à l’animation très réussie.

Pour se faire vous pourrez utiliser une panoplie de coup de base composée d’un coup latéral et d’un coup sauté avec votre pelle pointée vers le sol façon DUCKTALES. Il est également possible de récupérer des reliques permettant d’utiliser des nouveaux pouvoirs au fil du jeu (la baguette ardente et l’ancre de lancer par exemple).

3 4
Et cet arsenal ne sera pas de trop pour venir à bout de l’aventure qui devient de plus en plus difficile au fil de votre progression.

En effet, sur votre route vous rencontrerez des ennemis assez vicieux, des zones de plates-formes très dangereuses, des passages secrets,… etc.

Sur la carte du monde, en dehors des niveaux traditionnels, vous pourrez trouver des ennemis qui vous emmènerons vers des niveaux spéciaux à terminer d’une seule traite, comprenez sans CHECK POINT.

Une aventure non linéaire donc, car il est également possible de finir tels ou tels niveaux dans un ordre souhaité.

Rendez-moi ma partition !!!

En plus d’essayer de survire dans cet environnement hostile il faudra également penser à récupérer les 46 partitions bien cachées dans le jeu.

Cette chasse représente clairement la quête secondaire et si vous êtes collectionneur de trophées vous ne pourrez pas y échapper.

5 6
On est bien chez soi

C’est dans votre village que vous pourrez augmenter votre vie ou votre magie. Egalement trouver de l’équipement bonus ou bien de nouvelles pelles qui vous permettront d’utiliser de nouvelles aptitudes.

Un mini-jeu y est également disponible pour pouvoir gagner des rubis bien utiles au développement de votre petit chevalier. De plus avec cette monnaie vous pourrez acheter les reliques manquées lors de votre périple (en effet certaines sont vraiment bien cachées).

l78
Maman, je ne veux pas mourir !!!

Et vous allez mourir souvent…

A la manière d’un DARK SOULS, il vous sera possible de revenir sur votre lieu de mort pour récupérer votre argent perdu (sauf si vous mourez de nouveau en cours de route). Même s’il n’est pas aussi difficile qu’un bon vieux MEGAMAN l’apport de nombreux CHECK-POINT aide vraiment lors de l’aventure. Mais un dilemme s’offre à vous, détruire ceux-ci vous permettra de gagner un gros rubis mais il ne sera alors plus possible de revenir à ce point après votre mort…

9 10
Oh le gros méchant…

Dans SHOVEL KNIGHT s’il y a des moments épiques, ce sont bien les rencontres avec les différents BOSS.

Tous aussi bien animés les uns que les autres et surtout très costauds, il faudra bien étudier leurs PATERN pour en venir à bout.

Passant du chevalier sadique jusqu’au monstre élémentaire il y en a pour tous les goûts.

11 12
De plus sur PS4 vous pourrez tomber sur un personnage bien connu chez SONY, à découvrir donc…

13
Des Bonus à gogo

SHOVEL KNIGHT fait vraiment du FAN service avec cette version physique, vous y retrouverez même une notice « à l’ancienne » haute en couleur qui fait vraiment plaisir aux yeux.

Dans votre exemplaire vous trouverez également un petit code qui vous permettra de télécharger l’OST du jeu, vraiment très sympa !!!

14 15
De plus Lorsque vous finissez le jeu, un
NEW GAME + devient disponible pour prolonger le plaisir.

Egalement en terminant l’aventure un autre personnage deviendra jouable, il s’agit de PLAGUE KNIGHT qui offre de nouvelles perspectives de GAMEPLAY et de nouveaux challenges.

16

Des DLC GRATUITS viendront s’ajouter via des mises à jour comme des BOSS jouables, un mode challenge, etc.…

17Un AMIIBO est même prévu le 10 décembre 2015 par NINTENDO et sera bien sur compatible avec votre WII U et/où votre NEW 3DS.

En conclusion

Plus qu’un hommage au RETRO GAMING, SHOVEL KNIGHT possède bien son identité propre à lui.

Avec un GAMEPLAY soigné et une bande son très inspirée, le contenu est plus que jouissif.

Si on devait lui reprocher quelque chose, on parlerait de la durée de vie qui est sensiblement courte. Comptez environ 6 heures pour en voir le bout…

Un grand jeu donc qu’il serait dommage de louper, surtout qu’il risque de devenir assez COLLECTOR avec le temps.

4 SHAINIII sur 5 biens mérités donc.

18181818

 

Test réalisé sur la version PS4 par RYU

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This