TEST: UNCHARTED 4 – A THIEF’S END

1

Date de Sortie : 10 Mai 2016

Prévu sur : PS4 (67.99€)

Après une compilation HD sortie l’année passée, les fans de NATHAN DRAKE étaient plus qu’impatients de découvrir le dernier titre de la saga d’UNCHARTED. Car oui ce THIEF’S END sera bel et bien le dernier épisode des aventures de notre chasseur de trésors.

Autant le dire tout de suite, le jeu est tout simplement énorme à tout point de vue et se positionne donc comme l’un des favoris au titre de GOTY 2016.

Balade en famille

Bien évidemment, le joueur incarnera de nouveau le célèbre NATHAN DRAKE (pour la dernière fois ?). Ce dernier étant toujours accompagné d’ELENA et de SULLY. Dans cette aventure vous serez amené à enquêter sur le trésor laissé par le pirate HENRI AVERY.

Pourtant, au début de l’aventure on retrouve un SAM DRAKE posé et marié à la belle ELENA. Ce dernier étant bien décidé à mener une vie calme et bien rangée. Malheureusement pour lui une situation inattendue le forcera à reprendre l’aventure avec son frère.

SAM DRAKE fait donc son apparition. Comme son frangin, SAM n’est pas le dernier pour ajouter une touche d’humour bienvenue. Le scénario du jeu étant bien tourné pour introduire ce nouveau personnage avec souplesse.

2 3

4 5

Mon Dieu que c’est beau !

Disons le directement, UNCHARTED 4 est le plus beau jeu actuellement sur PS4. Souvenez-vous de la baffe graphique du deuxième opus, et bien ici vous aurez la même sensation. Tout d’abord au niveau de la modélisation des personnages, et rien à redire non plus sur les effets de lumière. Les environnements sont tout simplement magnifiques et donnent l’impression d’y être tant les détails sont omniprésents. Beaucoup d’effets visuels sont également implémentés comme les explosions réalistes et autres gestions de particules. N’oubliez pas que la saga propose pour la première fois des zones ouvertes ce qui accentue le tour de force réalisé par l’équipe de développement. Pour chipoter on pourra souligner les quelques petits ralentissements ça et là lorsque les textures sont trop présentes. Mais rien de bien méchant.

6 7

8 9

10 11

Une narration aux petits oignons

On sent que NAUGHTY DOG a acquis beaucoup d’expérience au niveau de la narration à force de sortir des AAA. Les séquences de dialogues sont maintenant plus importantes et permettent de renforcer l’immersion. Le caractère des personnages est ainsi plus développé et on se surprend à s’attacher aux divers héros du jeu. Comme expliqué plus haut, le niveau des graphismes étant très élevé, il est plus facile de donner de la vie et de l’expression sur les visages des différents protagonistes. Pour la première fois, les conversations contextuelles sont intégrées. Ces dernières viennent bien évidemment renforcer l’immersion dans l’histoire. En effet, le jeu se déguste comme un bon film. Bien évidement sans les popcorns tellement il est difficile de lâcher la manette. Au niveau de la durée de vie, comptez une petite vingtaine d’heures pour faire le tour de l’aventure mais en prenant le temps de chercher les différents trésors. Comme d’habitude lorsque vous terminerez le jeu, il sera possible de débloquer divers bonus et tenues.

12 13

14 15

J’explore, je fusille et je cherche

Rassurez-vous, vous ne serez pas dépaysé par le jeu. Comme avant, les phases d’exploration et de fusillades s’entrelacent. N’oubliez pas de vous poser de temps en temps pour chercher les trésors bien cachés. Mais la grosse nouveauté est bien l’ajout des mondes ouverts. En effet ces derniers vous permettront de définir votre propre approche de la mission. En infiltration, pour éliminer tous les ennemis discrètement. Ou bien à l’ancienne, en rentrant dans le tas. Bien évidemment cette deuxième option est quand même à éviter dans les niveaux de difficulté plus élevés.

16 17

SNAKE ? SNAAAAAAAAAAAKE !!!

Et pour vous infiltrer, le titre de NAUGHTY DOG vous donnera les moyens.

Possibilité de se cacher dans les herbes, jauge de détection sur les gardes, possibilité de marquage… Tout est là. Syndrome METAL GEAR, on sera surpris parfois de passer à 3 mètres des ennemis sans être détecté. Ce qui, nous pouvons l’avouer, diminue un peu l’immersion.

En plus de ses mouvements habituels, NATHAN pourra glisser sur les pentes. La grosse nouveauté dans le GAMEPLAY de base est bien sur le grappin. En effet, ce dernier pourra être utilisé pour le combat et également pour traverser les vides en sautant vers une autre corniche.

18 19

Je veux une JEEP !

Autre grosse nouveauté, les véhicules. Ces derniers seront disponibles dans les environnements plus ouverts pour faciliter les déplacements. Vos véhicules vous permettront de partir à la chasse aux trésors ou tout simplement admirer les sublimes décors du jeu pendant vos balades vers les différents points stratégiques. Le treuil de la JEEP est également mis à contribution pour détruire des éléments ou pour simplement progresser.

Ajoutez à cela la possibilité de nager sous l’eau avec NATHAN et vous aurez une multitude de terrains de jeu différents.

20 21

22 23

Un mode multi-joueurs complet

Dans le mode multi-joueurs vous pourrez diriger les principaux protagonistes du jeu, ce qui est toujours sympa.

Tous les modes classiques sont présents : DEATHMATCH, capture des drapeaux, capture de zones, … Il y a vraiment de quoi faire. Vous aurez accès à huit cartes pour vous amuser avec vos amis.

Vos réalisations en réseau vous permettront de gagner de l’argent pour acheter différents bonus en ligne. Ce qui apporte une grande durée de vie et un bon objectif de jeu.

24 25

BONUS : SPECIAL EDITION (79.99€)

Cette édition comprend :

  • Un STEELBOOK réalisé par Alexander « THAT KID WHO DRAWS » IACCARINO.

  • Un ARTBOOK de 48 pages de NAUGHTY DOG et DARK HORSE.

  • Des STICKERS NAUGHTY DOG & PIRATE SIGIL.

  • Le DLC tenue multi-joueurs « HEIST DRAKE ».

  • Le DLC « SNOW WEAPOND SKIN » multi-joueurs.

  • Des POINTS NAUGHTY DOG à utiliser pour débloquer du contenu multi-joueurs et des upgrades de personnages.

26

BONUS : LIBERTALIA EDITION (129.99€)

Cette édition comprend :

  • Un STEELBOOK réalisé par Alexander « THAT KID WHO DRAWS » IACCARINO.

  • Une STATUE premium de 12″ de NATHAN DRAKE par GENTLE GIANT.

  • Un ARTBOOK de 48 pages de NAUGHTY DOG et DARK HORSE.

  • Des STICKERS NAUGHTY DOG & PIRATE SIGIL.

  • Des POINTS NAUGHTY DOG à utiliser pour débloquer du contenu multi-joueurs et des upgrades de personnages.

  • 3 DLC tenues multi-joueurs « HEIST DRAKE », « DRAKE’S FORTUNE » et « DESERT STRIKE ».

  • 3 DLC d’armes multi-joueurs « SNOW WEAPOND SKIN », « GOLDEN WEAPON SKIN » et « SNOW WEAPON SKIN ».

  • 3 SKINS de casquettes.

  • La TENUE MADAGASCAR SIDEKICK.

  • Une EMOTE PHURBADAGGER TAUNT.

  • Un THEME DYNAMIQUE pour votre PS4.

27

En conclusion

Nouvelle référence vidéo ludique au niveau du visuel, le titre de NAUGHTY DOG vous fera pleurer devant toute sa beauté.

Ajoutez à cela un sans faute au niveau du rythme et des dialogues et vous obtenez un titre de qualité assez rare. Vous l’aurez compris THE THIEF’S END, la fin du voleur, est tout simplement la meilleure aventure de NATHAN DRAKE.

28 2928

Test réalisé sur la version PS4 par RYU

 

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This