TEST: STARFOX ZERO

1

Date de Sortie : 21 Avril 2016

Prévu sur : WIIU (44.99€)

Le moins que l’on puisse dire c’est que NINTENDO a besoin de titres forts pour relancer la WIIU. En effet le seul attrait de la machine de BIG N pour les joueurs est de proposer de bons jeux provenant des licences de ce dernier. Alors est-ce que ce dernier STARFOX a finalement pu nous séduire après une période de développement finalement assez discrète ?

Un GAMEPLAY à double écran

WII U oblige, le GAMEPAD est ici pleinement utilisé. En effet, il est possible à tout moment d’afficher une vue extérieure ou en cockpit sur l’écran principal ou bien sur celui de la MABLETTE.

Ce système a pour avantage de proposer une visibilité accrue en fonction des situations proposées. Beaucoup de joueurs se posaient la question s’il était possible de gérer les deux écrans en même temps. La réponse est clairement oui, NINTENDO a bien réussi son coup à ce niveau.

2 3

WALKER TEXAS RANGER

Le gros point fort de ce STARFOX vient du fait qu’il est possible d’utiliser plusieurs véhicules et, de plus, de transformer le fameux AIRWING. Ce dernier, d’abord, sous sa forme traditionnelle, est l’outil idéal pour les affrontements contre plusieurs appareils ennemis tant sa maniabilité est optimale. Une fois transformé en WALKER, vous pourrez courir sur le sol tel un poulet pour des combats plus rapprochés et ainsi pouvoir infiltrer des zones ou parties de BOSS à abattre.

Ces deux types de GAMEPLAY sont deux possibilités de combats avec lesquelles il faudra jongler pour tirer votre épingle du jeu.

4 5

6 7

Infiltre-moi !

Pour des missions plus discrètes genre infiltration vous pourrez compter sur votre GYROWING. Ce dernier vous sera utile dans ces petites missions où il sera bon d’être discret pour éliminer les ennemis. Grâce au robot qui vous accompagne il sera possible de pirater des moniteurs pour ouvrir l’accès à certaines zones.

Ces petites missions ont le mérite d’apporter une petite variation dans l’aventure même si l’excitation n’est pas vraiment au rendez-vous.

8 9

Le Seigneur de la terre

Pour finir, le LANDMASTER sera votre char d’assaut possédant une puissance de feu dévastatrice. Bien que puissant, votre véhicule n’en sera pas moins agile car ce dernier pourra réaliser des esquives pour se sortir des situations difficiles. Avec lui vous serez amené à remplir des missions se déroulant au sol.

De plus, votre LANDMASTER peut, lui aussi, se transformer en véhicule volant, le GRAVMASTER. Cette version vous sera utile pour anéantir certaines cibles mais consomme beaucoup d’énergie vous obligeant à revenir sous votre forme originale.

10 11

12 13

STAR(FOX) WARS !

En plus de tous ces véhicules, l’autre gros point fort du jeu est sa mise en scène. En effet, cette dernière en met plein la vue pour notre plus grand plaisir.

Les séquences de BOSS sont tout simplement remplies d’actions à foison et le rythme ne baisse jamais dans l’aventure. Vous pouvez également ajouter à cela la possibilité de découvrir des missions cachées à la difficulté élevée. Les médailles, elles, sont là clairement pour justifier le SCORING et la re-jouabilité de chaque mission.

14 15

Mais… C’est déjà fini ?

Et on arrive dans les points noirs… Et le premier est bien la durée de vie du titre. Cette dernière est tellement courte qu’elle semble risible.

Comptez environ 2 heures pour terminer le jeu et maximum 10 heures pour découvrir toutes les subtilités du jeu. D’accord STARFOX est un SHOOT’EM UP mais quand même, il ne faut pas exagérer… De plus on ne peut pas compter sur la WIIU pour déverrouiller des succès ou trophées.

Pas de mode multi-joueurs en ligne de proposé et le mode coopération local vous permettra simplement d’être à deux dans le même appareil…

16 17

Pas du tout sexy…

Comme si cela ne suffisait pas le jeu semble débarquer d’un autre âge. L’aspect visuel est vraiment dépassé et semble marquer le manque d’intérêt des développeurs pour le titre.

En effet une licence ne fait pas tout. Le jeu aurait finalement pu tourner facilement sur WII, on se pose donc la question concernant le début de son développement qui, à mon avis, doit remonter à quelques années.

De plus, le FRAMERATE du jeu est bloqué à 30 images par seconde et se permet même de souffrir de nombreux ralentissements quand l’action se fait trop présente. Incroyable…

18 19

20 21

Bonus : FIRST PRINT EDITION (57.99€)

La FIRST PRINT EDITION est intéressante car son prix est vraiment attractif.

En effet, dans celle-ci vous trouverez en plus du jeu de base, un superbe STEELBOOK ainsi que le jeu STARFOX GUARD. Ce dernier est un TOWER DEFENSE assez sympathique qui aura le mérite de vous distraire quelques heures de plus pour peu que vous soyez un amateur du genre.

22

23 24

En conclusion

Possédant une philosophie de jeu assez séduisante, ce STARFOX ZERO aurait mérité plus d’investissement de la part de NINTENDO. En effet, doté d’un aspect visuel dépassé et d’une durée de vie beaucoup trop courte, le titre est finalement décevant.

Cela étant encore plus dommage car le fun est bien présent et les différentes transformations de véhicules sont très bien intégrées.

25

Test réalisée sur la version WIIU par RYU

 

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This