TEST : Star Wars Battlefront 2

Date de Sortie : 14-17/11/2017

Disponible sur : PS4/Xbox One/PC

En prélude à une sortie cinématographique attendue, Star Wars Battlefront 2 sort mi-novembre avec pour pari de gommer les imperfections qui ont fait souffrir les gamers dans le premier Battlefront nouvelle génération sorti en 2015, notamment le manque d’une campagne solo. Donc, un jeu attendu qui n’est pas sans prédécesseurs historiques qui ont eux aussi précédés d’autres épisodes de la saga. Là où le premier Battlefront sorti en 2004 avait, lui aussi, vu son successeur amélioré au sortir de l’Episode III, ce Battlefront 2 édition 2017 – paraissait prometteur, mais qu’en est-il au final pour nous faire patienter la sortie de … The Last Jedi ?

Historique

Oui je sais, j’en ai déjà touché un mot, mais j’aimerais vraiment revenir sur les anciens pour situer le contexte de 2004-2005 et le contexte actuel. En 2004, nous sommes à peine à un an de la sortie de l’Episode III, chapitre, défini à ce moment-là, comme final de la Saga Star Wars. Star Wars – Battlefront sort et ce style de jeu plait. Les modes conquêtes comprenant un mélange de phase au sol et dans l’espace ravient les joueurs. Toutefois, le jeu semble assez court et répétitif, même si l’ensemble des factions des deux trilogies est présent. Mais ce Battlefront prévoit déjà une suite … Battlefront 2 (2005) sort un an après sur les consoles du moment (excepté Nintendo) et sur PC. Et là, la réussite est de taille. La Campagne solo retracera les aventures des 6 épisodes de la saga et la montée en puissance de la 501st Légion. La possibilité plus soutenue d’incarner des héros viendra étoffer des modes de jeu plus complets. Par la suite, d’autres jeux Battlefront sortiront uniquement sur console portable (PSP et Nintendo DS) pour d’autres campagnes solos bien pensées et garderont les modes Conquêtes et Escarmouche. Battlefront connaissait sa première vague de succès dans un contexte de Prélogie et d’achèvement d’une saga. A ajouter qu’en 2005 d’autres perles Star Wars en terme de jeu sortent comme … Republic Commando – SW Episode III La revanche des sith – Knights of the Old Republic II et Lego Star Wars. Nous sommes donc dans une période phare des jeux Star Wars.

2015 – On repasse dans un contexte de nouveaux films, nouvelle trilogie, nouveaux perso, … On tourne sur un jeu centré sur le Multijoueur, pas de campagne solo, quelques stages de découvertes et d’arcade mais qui semblent bien insuffisants comparés aux attentes des amoureux de Star Wars et des gamers neutres. Les quelques DLC n’auront que peu de plus-value. Nous voilà donc dans un contexte où l’on est impatient de découvrir l’Episode VIII et où on souhaite combler les insuffisances de Battlefront (2015) et du manque de sortie de jeu Star Wars, puisqu’il constituera la seule sortie Star Wars 2017 en gaming.

Histoire

Première nouveauté, enfin un mode solo, enfin une histoire qui tient la route ! Et enfin un peu d’innovation. Oui, je commence donc par la campagne solo. Les cinématiques, comme on pouvait s’y attendre au vu des trailers diffusés, sont de grande qualité. Nous sommes plongés dans l’espace en direction d’un Croiseur Mon Calamari et deux officiers rebelles parlent déjà de moi et viennent m’interroger. Voici donc le personnage principal de la campagne solo : Iden Versio. Commandant de l’escadron Inferno, troupe spéciale de l’Empire pour les missions … spéciales. Iden Versio porte la tenue des Pilotes Tie agrémentée des logos de l’escadron. La mise en route sera lancée par le contrôle de son Droïde qui aura pour objectif de la libérer en parcourant le vaisseau et en distribuant çà et là quelques décharges électriques. Une mise en bouche intéressante. Dès la prise de contrôle d’Iden, on constate le beau travail effectué en matière de gameplay. Les levels se succèderont sur des phases espace et des phases au sol, sur différentes planètes connues ou nouvelles dont un des bastions de l’Empire : Vardos. Vivre la destruction de l’étoile de la mort, l’annonce de la mort de l’Empereur, d’un autre point de vue que lors du « Retour du Jedi » a ajouté une ambiance bien mesurée pour cette campagne. Le tout a été pensé pour accroître la maîtrise du jeu afin se préparer au mode multijoueur. Ce sont donc 13 niveaux bien ficelés mais … un peu courts. L’attente de niveaux supplémentaires promis dans le 1er DLC est grande.

Les autres modes de jeu (Arcade et Multijoueurs) respecteront l’histoire de la saga en proposant des lieux et des personnages classiques mais dont on se ravira de la présence sur un seul et même programme.

Gameplay

Une campagne solo, un mode arcade dirigé ou personnalisé, et plusieurs modes multi-joueurs, pas de surprise donc, on commence à gommer une partie des insuffisances de 2015. La multiplicité des classes et des héros, tout comme le panel d’armes et d’améliorations fera mouche. En terme de Gameplay, on reste dans les mêmes possibilités que le 1er Battlefront de la nouvelle génération. Les mêmes manipulations sont présentes. Un système de cartes d’améliorations pour chaque héros/classe/chasseur ajoutera de la diversité. On se voit donc avec plus de mondes, plus de classes, plus de héros, plus de véhicules et plus de possibilités d’amélioration, … Evidemment un système de crédits et de points servira de monnaie d’échange. Au niveau graphique, il n’y a pas de doute possible, le niveau de détail est extrêmement poussé et ne freine en rien la progression dans le jeu. J’ai personnellement reçu une belle claque graphique dans l’univers de Star Wars.

Durée de vie

La campagne solo se termine entre 5 et 7 heures en fonction du mode de difficulté et l’attention portée sur les « Collectibles ». Les défis du mode Scénario dans la partie « Arcade » prendront une heure ou deux supplémentaires et il y sera possible d’incarner la totalité des héros en fonction de la mission ou en mode libre. Ensuite, il faut soit passer du temps sur le Multijoueur qui offre des combats spatiaux en mode Chasseur (24 joueurs), un mode assaut galactique opposant 40 joueurs, un mode escarmouche (20 joueurs), un mode « Affrontement héroïque » (8 joueurs) et un mode « Frappe » opposant 16 joueurs. La sortie de l’Episode VIII le 13/12 sera synonyme d’un premier DLC offrant de nouveaux levels pour la campagne solo et de nouveaux personnages jouables.

En Conclusion

Star Wars Battlefront 2 (2017) arrive au même niveau que son homologue de 2005. La qualité graphique et la multiplicité de possibilité en font un incontournable en matière de jeux Star Wars, surtout si les futurs DLC sont à la mesure des attentes. Le respect des spécificités des 3 trilogies, le nombre de planète et de lieux, l’arsenal impressionnant et la possibilité d’incarner les héros de la saga ont placé ce jeu à un très bon niveau. Les quelques insuffisances se situent au niveau des temps de chargement qui paraissent parfois interminables, et le système de crédit est un frein à un développement soutenu. Toutefois, nous donnerons une bonne note à ce jeu très attendu et sa mission première pour moi, me faire patienter jusqu’au 13/12, est atteinte. Que la force soit avec vous, …

Test réalisé sur la version Ps4 par Jediced

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This