WASD

Ce n’est plus un secret pour vous, j’apprécie les jeux de réflexion. De mémoire, on a parlé de Mekorama, Hocus, Another Lost Phone, et sans doute un bon paquet d’autre que j’oublie de citer. Ce qui est intéressant avec ce genre, c’est que les idées pour nous stimuler cérébralement sont nombreuses. De plus, le postulat de départ est toujours simple à comprendre, mais la façon d’y arriver pourra, ou non, vous prendre un certain temps.

Concernant le jeu dont nous allons parler aujourd’hui, la simplicité dudit postulat a été poussée au maximum puisque vous n’aurez besoin que des flèches directionnelles, ou des touches WASD (d’où le titre). Et pour les raisonneurs qui me diront que sur un clavier AZERTY ce sont les touches ZQSD…

Convaincu ? Merci bien, sur ce, parlons de Orbox C.

Comme dit précédemment, le but du jeu est d’accomplir un objectif en utilisant uniquement les flèches directionnelles. Heureusement pour nous, ces objectifs seront amenés à changer d’un niveau à l’autre, évitant une lassitude sur le plan ludique. Bon, on utilise les flèches, mais comment ça se présente ? Facile, comme ça:

Vous êtes donc le carré noir, et votre but sera de rejoindre le rouge. Quant à comment se déplacer c’est très simple. Vous vous souvenez des cavernes gelées des jeux Pokémon ? Mais si, les passages casse-têtes que personne n’aime où vous glissiez à l’infini en cherchant à atteindre un rocher précis pour vous arrêter. Et bien ici c’est la même chose, avec le jeu Pokémon en moins.

Ainsi donc, les plus malins d’entre vous auront trouvé que la solution est Gauche-Bas-Gauche-Haut-Droite. Facile, oui, mais il s’agit du premier niveau. Le tuto le plus simple donc, et ne vous inquiétez pas, la difficulté va augmenter avec l’arrivée des autres objectifs. Parmi eux en vrac :

faire exploser des bombes

utiliser des téléporteurs

collecter des orbes lumineux

Bon, on a visiblement fait le tour du scénario, donc parlons du reste. En termes de visuel, on est dans un univers très space opera avec le vide intersidéral en arrière-plan digne d’un fond d’écran. Les différents éléments du décor se distinguent parfaitement les uns des autres, ce qui est des plus agréables dans un jeu de réflexion.

Non ça parait évident dit comme ça mais si, en plus de vous exploser le crâne sur comment résoudre un niveau, vous devez vous demander si le décor est de telle ou telle nature, on entre dans un mode hardcore… un concept à creuser.

Enfin, concernant la bande son, bien que je ne sois pas fana des musiques électroniques, je me dois d’admettre que le tout est cohérence avec l’univers visuel. Certes il s’agit d’une musique d’ambiance, mais en même temps, on est sur un jeu de réflexion, c’est pas le moment de nous mettre des paroles ou des mélodies complexes. Mais ça, vous vous en rendre compte en y jouant vous-même, le tout pour moins de 3€.

En attendant, je vous retrouve pour la vidéo complémentaire histoire de vous présenter plus en détail certaines mécaniques, ou simplement pour votre plaisir de me voir galérer.

 

 

 

VHDProd. pour Shainiiigaming