TEST : Ghost Recon : Wildlands – DLC “Fallen Ghosts”

Date de Sortie : 06/06/2017

Disponible sur : PC, PS4, Xbox One

Mon analyse reste inchangée. Comme précédemment, elle sera portée sur les apports, les nouveautés de ce DLC qui tente de renouveler l’expérience tout en conservant les forces et les faiblesses de son grand frère.

L’ordre patriotique

Le règne de Sueño est déjà bien loin et la Bolivie se remet tout doucement des dégâts qu’il a engendrés. C’est entre autre l’Unidad et l’unité d’élite Los Extranjeros qui tentent main dans la main de rétablir l’ordre dans le pays. Ces « Étrangers » qui composent cette milice sont d’anciens criminels et de mercenaires qui imposent, d’une main de fer, la paix et traquent les derniers ressortissants américains encore présents en Bolivie. Loin de ressembler à l’armée de malfrats d’Escobar, on a plutôt affaire à une armée équipée des dernières technologies militaires. Votre équipe va y être rapidement confrontée, car votre point de chute va être perturbé par un missile sol/air abattant votre hélicoptère. En reprenant vos esprits, vous allez vite vous rendre compte que la zone dans laquelle vous êtes tombé est dirigée par le Colonel Merlo et ses 3 lieutenants qu’il va falloir éliminer avant de s’attaquer au Colonel. Ce DLC reprend les mécanismes du jeu initial, à défaut de Narco Road qui privilégiait le fun. Ce Fallen Ghosts n’est pas seulement un retour aux sources, mais une chasse à l’homme frénétique allant jusqu’à changer les rôles passant de chasseur à chassé.

Hard Beasts

Reprenant donc la structure de la campagne principale, vous allez faire de la recherche d’informations pour éliminer les cibles prioritaires avant de terminer avec l’assassinat du dirigeant de la région. Mais ce DLC aura un goût épicé, car la tâche sera loin d’être facile, car vous serez face à de nouveaux ennemis ayant chacun des spécificités bien particulières. C’est ainsi que Fallen Ghosts redore le blason de la licence après l’échec du peu convaincant Narco Road. Ces unités spécialisées sont au nombre de 4 :

  • Le Tank : Comme son nom l’indique, c’est un rempart que vous aurez face à vous. Grâce à son armure lourde Hi-Tech, rien ne peut l’atteindre, pas même des grenades. Le seul véritable moyen d’en venir à bout c’est le Headshot classique, simple et efficace.

  • Le Furtif : Ces soldats ont été choisis pour leurs talents d’éclaireurs. Ils sont équipés d’un camouflage optique ultra perfectionné et armés d’arbalètes, ils sont quasiment indétectables. Il faudra vous équiper de la vision thermique pour les détecter et les abattre.

  • Le Sniper : équipé d’un fusil à gros calibre et une visée laser, il peut vous abattre de très loin, en général il vous rate rarement et son tir peut être mortel.

  • Le Brouilleur : véritable calamité, ce sera votre bête noire. Il est équipé d’un système de brouillage portatif mettant à défaut tout votre équipement, vision nocturne ou thermique, drone, carte… Il sera donc le premier ennemi à abattre si vous voulez profiter de vos avantages tactiques.

Ces petites nouveautés vont changer complètement votre expérience de jeu acquise lors de la campagne principale. On change les cartes, vos approches vont devoir être différentes, vos objectifs changés, installant un sentiment de stress à chaque progression de votre équipe. Avec ces changements, Ubisoft pousse le joueur à explorer d’autres alternatives de gameplay tout en gardant la structure de jeu qui fait l’identité de Ghost Recon Wildlands. Cela permet d’éviter l’impression de déjà-vu et d’aborder la licence sous un autre angle au travers de 15 missions.

Mais la nouveauté s’arrête là, on aurait apprécié davantage l’expérience avec une nouvelle topographie, des camps ennemis avec de nouvelles structures, … Ce DLC recycle les lieux et les points d’intérêts des campagnes précédentes avec un traitement de lumière différente, mais qui n’enlève malheureusement pas cette impression désagréable de copier-coller.

Conclusion

Ubisoft honore le Season Pass avec ce DLC Fallen Ghosts. Ils ont su garder les mécanismes de gameplay de la campagne précédente tout en ajoutant des éléments nouveaux, qui modifient l’expérience de jeu, et donnant un rythme frénétique tout au long de ces 15 nouvelles missions. Même si l’environnement est recyclé, le joueur a suffisamment d’éléments novateurs pour ne pas se lasser.

 

Test réalisé sur la version PS4 par DAGETA

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This