TEST: DRAGON BALL Z EXTREME BUTODEN

1

Date de Sortie : 16 Octobre 2015

Disponible sur : 3DS (29.99€)

Sorti depuis 6 mois et donc arrivé à bas prix, il est temps de se repencher sur le titre d’ARC SYSTEM WORKS. Un jeu ayant la bonne idée de porter l’univers de DRAGON BALL Z vers celui du jeu de baston 2D.

Des modes de jeux nombreux mais classiques

Dans DRAGON BALL Z BUTODEN vous retrouvez tous les modes de jeux « logiques » à la saga. Ces derniers sont nombreux mais vus et revus plusieurs fois maintenant.

Mode Histoire Z : Ce mode permet, comme son nom l’indique, de revisiter les plus grands combats de la saga. Mais pas seulement car vous aurez la possibilité de changer l’issue de certains affrontements et de ce fait de modifier le scénario de base.

Mode Aventure : Sorte de jeu de plateau dans lequel vos avancements vous permettront de réaliser des combats. Gros point faible ici, les scènes de dialogues sont très longuettes et de plus contiennent des erreurs de traduction.

Championnat du monde Extrême : Comme à l’accoutumée dans les jeux DBZ, vous aurez donc droit à ce mode. La particularité ici est que les adversaires sont d’une difficulté conséquente.

Tout cela donne une durée de vie honorable qui vous occupera de nombreuses heures surtout si vous décidez d’obtenir la note Z à chaque combat. Malgré tout, un gros point noir vient se greffer au tableau : pas de mode Online.

2 3

Soigné graphiquement

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’équipe d’ARK SYSTEM WORKS a de l’expérience dans les jeux de VS FIGHTING. Et cela se voit directement au premier coup d’œil. Les SPRITES des personnages sont très jolis et bien animés. Les effets de lumières et diverses attaques spéciales ont vraiment beaucoup de classe. Le seul petit défaut pourrait provenir des décors tristement vides mais cela est propre à la série.

45

6 7

8 9

Un GAMEPLAY trop simpliste

Ma plus grande déception lorsque j’ai joué au jeu la première fois est bien son GAMEPLAY trop accessible. En effet ici, ne comptez pas trouver des manipulations utilisant des arcs de cercles mais plutôt des suites de touches à effectuer.

Pour ce faire vous aurez droit à trois touches d’action : coup faible, coup fort et KI (A, Y et X). Les gâchettes et le bouton B vous permettront de réaliser les divers contres et esquives. Le système d’aide Z, lui, se limitera à l’écran tactile de la console. Ici il suffira de presser les cases correspondant à vos personnages de soutien pour leur faire réaliser une action.

Ce type de GAMEPLAY a pour conséquences que les personnages se jouent tous de la même manière et apporte donc un aspect de redondance dans le titre.

10 11

12 13

Un ROSTER trop faible

Qui dit DBZ dit normalement une centaine de personnages minimum disponibles. Et malheureusement ici ce n’est pas du tout le cas.

En effet, seulement 25 personnages sont vraiment jouables et tous les autres ne sont que de simples assistants (une cinquantaine).

Vu que tous les personnages se jouent de la même manière, le fait d’avoir un ROSTER conséquent aurait pu faire oublier ce défaut. Et malheureusement on a vite fait le tour du titre à ce niveau.

14 15

16 17

Bonus : Codes pour débloquer les personnages

A la manière des anciens jeux, il vous sera possible de taper des codes durant l’écran titre du jeu.

Grâce à ces derniers, vous pourrez faire apparaître de nombreux personnages cachés (assistants), regardez le tableau ci-dessous afin de voir les codes à entrer et les personnages à débloquer par la même occasion.

18

En conclusion

Malgré une qualité visuelle indéniable, ce DRAGON BALL Z EXTREME BUTODEN pêche par son GAMEPLAY trop accessible et son ROSTER trop faiblard. Dommage donc car le titre possède tout de même un petit potentiel.

2.5 SHAINIII sur 5 : La moyenne donc pour un titre qui aurait mérité de se montrer plus ambitieux.

161617

Test réalisé sur la version 3DS par RYU

On se retrouve la semaine prochaine pour le test d' »Akai Katana »

 

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This