Pixels, guitare électrique etBIÈRE !!!!

 

Dans la vie il y a des priorités à respecter, celles-ci (voir le titre ;-)) en font partie chez tout gamer ayant un minimum de goût et de savoir vivre en société. Il adviendra donc que rassembler ces trois éléments dans un seul et même jeu était une idée brillante, si tant est que l’on ne gâche pas le concept (Ed Hunter, malgré toute l’affection que je porte à Iron Maiden, tu ne seras jamais un bon jeu, désolé).

Ainsi donc, en restant dans le domaine des flingues, nous allons parler de…

Voilà, un jeu avec du sang, des flingues, de la bière et des énoooooormes bits !

Hommes comme femmes, il est temps de montrer votre virilité dans ce run and gun des plus addictifs et nerveux comme on aimerait en voir plus souvent. Préparez-vous, ça va saigner.

Si vous attendiez un nouveau Metal Slug, voilà qui pourrait combler votre dent creuse tant l’inspiration est présente, dans le bon sens du terme entendons nous bien. Un univers décalé, des prisonniers à sauver, des véhicules utilisables, tout est là, sans toutefois tomber dans le plagiat, et ça, ça c’est beau ça !

Brotherhood United se paie même le luxe de proposer une course au 100% grâce à des objectifs à remplir dans chaque mission, méthode efficace pour ajouter un peu de durée de vie quand utilisée à bon escient (expression chic utilisée : check).

Vous le voyez, graphiquement on est sur du simpliste, mais efficace avec un souci pour le détail soigné. Une customisation de votre personnage est disponible, parce que casser des bouches et flinguer des méchants, ça n’empêche pas d’être coquet que diable !

Concernant le gameplay, c’est un run and gun en 2D tout ce qu’il y a de plus classique, mais en même temps, est-ce qu’on lui en demande plus ? La difficulté quant à elle est présente, sans toutefois être frustrante, bref, le dosage idéal pour jouer.

Seule petite tache, mais vraiment petite, genre tachouninette, la configuration. Le jeu est honnête avec vous et le précise, l’utilisation de la manette est recommandée. Or, si votre manette n’est pas ‘‘officielle’’, il se peut qu’elle ne soit pas reconnue. Par bonheur, Bibi à galérer pour vous, et l’utilisation de JoytoKey ou Keysticks vous sortira de ce pétrin. Attention toutefois à respecter les touches par défaut, sous peine de faire deux actions avec une seule touche (quand je vous dis que j’ai galéré pour vous).

Or donc il reste un point majeur à aborder : la musique. Et pour cela, quoi de mieux que de vous faire une idée vous-même ? Vous l’avez compris, encore une fois, une petite vidéo complémentaire. On se retrouve tout de suite (dans la vidéo ;-)).

 

 

VHDProd. pour Shainiiigaming