Retro-souvenir – 10 ans de Force Unleashed

 

Il y a 10 ans, en septembre 2008, sortait un petit bolide attendu par tous les adeptes des jeux vidéo starwarsien : Le Pouvoir de la Force s’offrait à nous dans 4 versions différentes (vu la multitude des plates-formes de l’époque). Un ovni du jeu vidéo dans les étoiles où une toute nouvelle histoire allait rallier non seulement les consoles et tablettes mais également d’autres supports que la Saga allait décliner. C’est par le biais de romans, bandes dessinées, figurines, extensions du Star Wars Miniatures, des sets de briques danoises, etc.… que le « Pouvoir de la Force » va s’imposer comme une référence de Lucasarts (R.I.P).

Synopsis :

Nous vivons une époque sombre entre les événements des épisodes III et IV de la Saga Star Wars. L’Empire continue d’agrandir son emprise sur la Galaxie et soumet les planètes réticentes à son joug. Le Seigneur Vador, lors d’une bataille des forces impériales sur Kashyyyk, descend lui-même au combat et part à la recherche d’une source de force, … le chevalier Jedi Kento Marek, caché par les Wookies. Vador assassinera ce chevalier (première mission sous forme de tutoriel) et trouvera … un fils dont la puissance étonne le Seigneur noir des siths. Dark Vador prend le jeune garçon sous son aile et en fait son apprenti dans le plus grand secret (pauvres soldats impériaux se trouvant au mauvais endroit au mauvais moment). Le jeu débute donc quelques années plus tard, Galen Marek a bien grandi et est devenu l’homme de main de Vador. Sous le nom de code « Starkiller » il partira en chasse des derniers chevaliers Jedi pour prouver sa maîtrise de la Force à son maître. Accompagné par un droïde d’entrainement au combat « PROXY » et d’une pilote tant chevronnée que ravissante (le capitaine Juno Eclipse), l’apprenti développera ses pouvoirs avec l’ambition de détruire, … L’Empereur. Le plan du Seigneur Noir sera mis à jour et il trahira son apprenti qui partira en quête d’identité, sous les conseils d’un Maître Jedi déchu, qu’il a déjà vaincu, …

 

 

Le Jeu :

Il prend la forme d’un Beat Them All. Les images et la qualité graphique des versions PS3, Xbox360 et PC sont somptueuses. Les autres versions (PS2/PSP/Wii et Nintendo DS), plus modestes, deviendront toutefois des titres référence et néanmoins bien travaillés ! L’acquisition progressive des pouvoirs et des niveaux de renforcement, en parallèle à des quêtes d’holocrons pour débloquer sabres et tenues, feront du Pouvoir de la Force un titre incontournable. Je vais volontairement faire abstraction de la suite qui sera bien décevante.

 

 

Un monde dans l’Univers :

A la lecture du roman, G. Lucas a donné son accord pour que cette histoire ne fasse pas partie de l’Univers Etendu, et constitue un volet officiel de la licence. La création de nouveaux personnages comme PROXY, Juno Eclipse et aussi le maître Rahm Kota, l’apprentie jedi Zabrak Maris Brood,… a permis une histoire riche dans l’Univers Star Wars tout comme l’exploration des planètes Raxus Prime, Felucia, Bespin, Kashyyyk, les vestiges du temple Jedi et le chantier de l’Etoile noire en construction. Bref, l’option de faire du Star Wars sans correspondre aux deux premières trilogies est un pari gagnant puisque le Pouvoir de la Force sera encensé par la critique et offrira quelques extensions de haut niveau qui seront regroupées sur une « Ultimate Sith Edition » avec des stages sur Tatooine et Hoth. Les forces impériales auront de nouvelles unités et de nouvelles armures comme le Shadow Guard ou encore l’Evo Trooper. Des ennemis multiples pour Starkiller, même sur les mondes sauvages, qu’il s’agisse de mercenaires rodiens sur Raxus Prime ou les Feluciens adeptes de la Force.

 

 

Durée de vie :

Pour sa version des consoles de compétition du moment, 4 niveaux de difficulté, 13 levels en comptant les extensions ; des pouvoirs, talents et combos de force à débloquer, 22 costumes, 7 couleurs de cristaux de sabre à 3 niveaux, Bref une durée de vie bien fournie si l’on veut aller au bout des choses. Et du fun en matière de personnages à débloquer.

 

 

Conclusion :

10 ans, et pourtant pas une ride. Le Pouvoir de la Force a été à sa sortie, un succès confirmé. Des personnages richement créés, des mondes au visuel grandiose, des aliens et des forces impériales en quantité, un dilemme entre côté clair et obscur, des couardises, et une maîtrise des plus puissants pouvoirs de la Force, … en ont fait un titre riche et solide. L’histoire pensée et écrite pour le coup est restée dans les références des fans de la Saga. Un contexte bien différent qui a peu divisé les fans qui sont aujourd’hui tiraillés entre les nouveautés canons et les inventions destinées à un public autre que geek. La malheureuse suite du Pouvoir de la Force ne fera toutefois pas oublier toute la consistance d’un titre que beaucoup attendait, et qui sont encore envieux d’insérer dans une console devenue annexe ou déclassée dans certains cas. Une seule question : Pourquoi avoir arrêté le développement de jeu source d’histoire annexe, quelque peu retenté par la trop courte campagne solo de Battlefront II ? A méditer, mais la Force, avec nous doit rester !

 

 

 

 

 

Par Jediced pour Shainiiigaming