Retro Test – Alien Trilogy

2017 est une année riche en sorties cinéma. Une occasion pour nous de ressortir des vieilleries à l’origine de ces nouveautés. Des licences phares qui auront rempli nos bibliothèques en VHS et DVD mais aussi en jeux vidéo. Ce 10 Mai, sortait dans les salles, Alien : Covenant. Un sixième film (le 3ème réalisé par Ridley Scott) pour cette saga d’horreur, science-fiction.

Synopsis :

Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper.

Source : www.allocine.fr

Aujourd’hui, nous allons nous repencher dans un des jeux video (et ils ont été nombreux) engendré par cet univers. Et quel choix opérer ? Alien 3 sorti sur Sega Master System, Gamegear, Megadrive, NES et même Commodore 64 ? Alien vs Predator, mais ce ne sont pas mes préférés. J’opterai plutôt pour Alien Trilogy sur Sega Saturn et PsOne.

Alien 3 : Commodore 64

Alien 3 : Jaquette Master System

Alien 3 : Sega Megadrive

L’histoire :

Le joueur incarne le rôle du lieutenant Ellen Ripley.

« Hantée par vos souvenirs, vous espérez qu’il n’y a eu qu’un petit oubli… Ce ne sont que de simples problèmes de communication mais, au plus profond de vous-même, vous avez comme un pressentiment… ILS SONT DE RETOUR !!! Les bébés alien, les aliens adultes, ils s’accrochent au visage, font éclater la poitrine… il y a aussi les manigances de la compagnie, et … 3 reines aliennes ! Plus de 30 niveaux qui décapent, tout un arsenal d’armes fatales, et… vous ! Toute l’action à vous tordre les tripes de la trilogie complète d’Alien, réunie dans un seul jeu digne de vos pires cauchemars. »

Source : Jaquette du jeu sur PsOne

Que dire de plus pour plonger dans ce qui nous attend dans ce numéro… On parcourt les trois premiers films et on y va, ça va saigner, mais pour qui ???

Gameplay :

Il s’agit d’un jeu FPS assez classique. L’arsenal est assez bien composé, même si évidemment on débute avec les armes basiques (pistolet…), l’armurerie s’étoffera au fur et à mesure. Un des avantages d’Alien Trilogy est son radar permanent. Le niveau des ennemis est somme toute acceptable. Les premiers pas nous amènent face à une multiplicité de bébés Alien (Cool à démonter !) et quelques portes à activer. Via le menu pause, il est toujours possible de consulter la carte des lieux. Et lorsqu’apparaisse les premiers Aliens adultes, on peut s’en donner à cœur joie pour faire couler le sang vert.

Durée de vie :

30 niveaux, il y a de quoi explorer. En fonction de notre progression, et en fonction du temps passé à regarder les cinématiques, j’évaluerais entre 10 et 15 minutes par niveau. Faite le compte, cela représente tout de même un certain temps. Les amateurs de dégommage d’Aliens en auront pour leur compte. Le tout dans une musique bien noire et bien stressante. Ce FPS se situe dans les bons éléments.

Conclusion :

Un titre qui reste un bon FPS. Les amoureux de la saga d’horreur science-fiction qui iront dans les salles voir Alien : Convenant devraient se replonger dans un des jeux phares d’Alien. A savoir maintenant si on tiendra de nouveau l’exploration des 30 niveaux. Certains FPS ont mal vieilli, celui-ci se démarque encore et la Sega Saturn n’a pas eu beaucoup de jeux grandioses. Alien Trilogy fait partie des exceptions.

 

Par Jediced pour Shainiiigaming

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This