VAIRON’S WRATH

1

Date de Sortie : Fin Mai 2016

Disponible sur : Steam (prix non dévoilé)

Une fois n’est pas coutume, ces colonnes seront réservées à une preview d’un jeu indépendant Steam actuellement en Béta. Nous serons donc résolument plus bref et moins pointilleux qu’habituellement. Nous vous proposerons bien évidemment un test plus complet dès que la version définitive nous sera parvenue.

Des débuts dans le monde vidéo-ludique

Vairon’s Wrath est le bébé de Myoubouh Corp, une équipe de développement Franco-Suisse qui fait ses armes en nous proposant ce tout premier projet. Celle-ci est formée d’une dizaine de membres et a pour objectif premier de nous proposer un jeu d’aventure et d’action 2D, old school, fortement inspiré des grands classiques de la Super Nintendo. Pour mener à bien leur tâche, les développeurs ont pu s’appuyer sur le programme très intéressant et très complet qu’est RPG Maker VX Ace.

2

La colère de Vairon

Ces quelques données techniques passées, nous allons pouvoir nous pencher sur le scénario de ce jeu, qui semble, d’après le titre, tourner autour d’un certain Vairon. En effet, ce dernier est l’un des habitants du paisible village de Yatapah. Mais Vairon ne se suffit pas de cette vie tranquille, il ne rêve que d’une chose, partir à l’aventure, chasser des trésors et combattre des monstres. Il n’a qu’une seule certitude, que lui, pourtant orphelin, est promis à une destinée extraordinaire. Cependant, le chef du village ne semble pas du même avis et l’empêche de quitter le village. Malheureusement, un terrible événement s’abattra sur le village et Vairon partira enfin à l’aventure en quête de vengeance !

Si la trame principale semble assez classique et très convenue, je dois avouer avoir été assez surpris de quelques révélations. Au jour d’aujourd’hui la version Béta ne m’a pas permis d’accéder au dénouement de l’histoire, mais le rythme de celle-ci a progressivement accéléré et a su attiser ma curiosité. Gageons que la conclusion prochaine de l’aventure soit à la hauteur de mes espérances.

Un monde 16 Bits

Au cours de la quête de Vairon nous allons donc pouvoir parcourir le monde de Zériliah. Inspirations et RPG Maker obligent, les graphistes ont opté pour un style 16 Bits plutôt sympathique pour tous les nostalgiques ou fans du Retro Gaming. Les décors sont très variés, assez colorés et l’on parcourt avec plaisir les plaines, forêts, grottes ou plages du jeu. A noter que nativement, le jeu propose une résolution de 640 par 480, mais les joueurs ont la possibilité de passer le jeu en plein écran. Bien évidemment, le jeu sera étiré en largeur, et sera donc un poil moins fin, mais c’est une option intéressante pour les personnes préférant une immersion totale dans le jeu.

 6

Un action-RPG un poil rigide…

Comme annoncé, Vairon’s Wrath prend la forme d’un jeu d’aventure et d’action qui se veut inspiré par la série des Zelda mais aussi de Star Tropics et Neutopia. Comprenez par là que vous vous déplacez en temps réel sur l’écran, au même titre que vos ennemis. Une barre de raccourcis est à votre disposition et vous permettra d’y placer votre arme principale, une épée, mais également d’autres armes qui seront déblocables au cours de l’aventure telles qu’un arc ou bien des bombes. Il vous sera également possible d’y associer des objets de soins.

Bien que la maniabilité se veut assez simple et claire, avec les raccourcis claviers notés sur l’écran, on pourra reprocher à Vairon’s Wrath une certaine lourdeur dans son Gameplay. En effet, Vairon possède uniquement la possibilité de se déplacer selon l’axe des X ou des Y. Il n’y aucune possibilité de mouvements en diagonale. Premièrement, cela rend des combats, censés être dynamiques, bien moins souples que prévu, avec des esquives parfois un brin compliquées à mettre en œuvre. Par ailleurs, ce choix est très étonnant quand on sait que ce jeu se veut un retour aux sources de l’époque 16 bits alors que cette maniabilité est d’avantage une référence aux générations 8 bits (NES, Master System). Pour rappel, les très grands Zelda III et Sword of Mana possèdent cette feature.

De plus, les attaques avec l’épée semblent prendre le dessus sur les mouvements. Prenons un exemple, deux ennemis vous attaquent en même temps. Si après avoir tué le premier, vous voulez vous retourner rapidement pour vous occuper du second, si vous continuer de marteler la touche d’attaque, votre personnage ne se retournera pas. Il est très fréquent lors des combats de pester contre le jeu pour cette raison. Si ce défaut de maniabilité pouvait être assez fréquent à l’époque, un jeu « hommage » doit reprendre les codes du genre mais avec une jouabilité moderne. Modérons tout de même ce point négatif, cette maniabilité, peut-être un peu archaïque, se laisse malgré tout dompter avec le temps.

8

Associant des phases de jeu variées et de vrais Boss …

Comme tout bon jeu d’aventure et d’action, Vairon va parcourir de nombreux donjons. Ceux-ci sont tous bien réalisés mêlant une variété des décors et des mécanismes de jeu intéressants. Afin de vous laisser découvrir le jeu le temps venu je n’en dirai pas plus mais chaque donjon a sa particularité. Enfin, tous se concluent par un combat de boss. Ceux-ci peuvent s’avérer assez compliqués et il faudra bien analyser les différentes phases d’attaque et les mouvements de ceux-ci avant de se lancer à l’assaut.

Par ailleurs, le rythme de jeu est soutenu. Les phases de jeu sont variées, entre des phases d’exploration de la map-monde, des donjons, mais aussi des phases plus étonnantes comme de l’infiltration ou des phases dans un style Run or Die.

10 11

Pour une durée totale d’une bonne dizaine d’heures

Pour finir, la durée de vie est estimée à une bonne dizaine d’heures par les développeurs. Cette estimation me semble tout à fait exacte. A l’heure actuelle, mon temps de jeu s’élève à 7h alors qu’il me manque la dernière partie de la trame principale. Rajoutez à cela de nombreuses quêtes annexes que l’on pourra découvrir en explorant. A noter que vous pourrez choisir entre plusieurs modes de difficulté, allant de Facile à Difficile. Il y aura également dans la version définitive une flopée de trophées (environ 70) qui iront du simple achèvement du jeu à des récompenses pour des actions cachées.

13 14

En conclusion

Impression : BON

Vairon’s Wrath est un action-RPG à la maniabilité assez rigide et au scénario qui semble à première vue assez classique. Cependant, la fin de l’histoire semble pleine de surprises et le jeu bénéficie d’un rythme soutenu avec des phases de jeu variées et bien menées qui pourrait, au final, être une bonne surprise. Réponse dans un petit mois !

1212

Test réalisé par ZEUGMA

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This