TEST: MIGHTY N°9

1

Date de Sortie : 24 Juin 2016

Prévu sur : PC – PS4 – PS3 – PSVITA – XBOX ONE – XBOX 360 – WIIU – 3DS (24.99€)

Au bout d’un KICKSTARTER des plus chaotiques, MIGHTY N°9 est enfin arrivé dans nos rayons. Une communication de développement difficile n’ayant pas aider à augmenter la renommée du titre, maintenant que nous le tenons enfin dans nos mains, que vaut ce clone de MEGAMAN

MEGAMAN quand tu nous tiens…

Personne ne s’en cachera, MIGHTY N°9 est une copie avouée de notre cher MEGAMAN, on pourrait parler ici, à la limite, de la plagia.

Comme dans la série de CAPCOM, votre héros BECK pourra récupérer les pouvoirs de ses ennemis vaincus. Une fois votre nouvelle arme acquise cette dernière pourra donc vous servir à terrasser les autres adversaires. Il faut donc opérer des choix judicieux pour faciliter l’avancée dans l’aventure. Dommage que les développeurs ont ajouté un TOPIC CONSEILS dans le jeu, ce qui supprime automatiquement un des aspects de difficulté du titre.

Autre point important, un BOSS vaincu pourra vous venir en aide par la suite en modifiant la nomenclature d’un stage par exemple.

2 3

4 5

Difficulté 16 BITS

Le moins que l’on puisse dire c’est que la difficulté est bien au rendez-vous. Le LEVEL DESIGN est vraiment cruel et toutes les petites crasses des anciens jeux de plate-forme action se retrouvent ici présentes.

Les BOSS sont quant à eux tout simplement redoutables et vous demanderont de bien étudier leurs PATTERNS.

Vous l’aurez compris, MIGHTY N°9 vous demandera beaucoup de patience et de précision pour en venir à bout. Heureusement que des robots soigneurs sont présent ça et là pour vous aider dans votre aventure.

6 7

8 9

Garde ton COMBO

Un système de COMBO a été implémenté pour permettre de gagner quelques bonus bienvenus. Plus de puissance, d’armure et de vitesse en sont de bons exemples.

Chaque adversaire doit être affaibli pour pouvoir ensuite absorber son XEL en fonçant dessus. De cette manière, vous ferez grimper votre compteur de COMBOS et à vous les bonus. Notez également que pour les BOSS, encore eux, il ne faudra pas manquer ces phases de contact sous peine de voir ces derniers se régénérer.

10 11

Mon Dieu que c’est laid

Au début du KICKSTARTER, MIGHTY N°9 se targuait d’être doté d’une beauté exemplaire. Il suffit de comparer avec le SCREENSHOT ci-dessous pour se rendre compte que les développeurs ont largement revu leur copie.

12

Plus fort encore, en plus d’être vraiment laid, le jeu est rempli de saccades et autres défauts visuels. Tous ces problèmes témoignent donc d’un développement chaotique et au final d’un beau gâchis.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, même les doublages et autres CUSTSCENES sont tout simplement ratés.

13 14

Zéro prise de risque

Autre nouvelle ombre au tableau, le jeu est doté d’une répétitivité à toute épreuve. Et ce aussi bien au niveau du LEVEL DESIGN que du contenu intrinsèque proposé. On a l’impression de toujours déambuler dans les mêmes niveaux mais également de rencontrer les mêmes ennemis… Le manque d’imagination se fait trop ressentir. Heureusement des petites subtilités font tout de même discrètement leur apparition comme les niveaux d’infiltration avec CALL.

15 16

On notera tout de même la présence du sympathique mode EX et ses défis. Il sera possible de jouer en coopération (uniquement en réseau) à deux en incarnant BECK et CALL. Ici, il faudra faire preuve de style et de vitesse pour essayer d’atteindre le meilleur score possible.

Bonus: Les ajouts de l’édition physique

Cette édition comprend :

  • Un ARTBOOK de 30 pages.
  • Un POSTER.
  • Un DLC « RAY » offrant une nouvelle aventure.
  • La fonction CROSS-BUY pour PS4-PS3-PSVITA.

17

En conclusion

Grosse déception… Voilà bel et bien le sentiment qui nous vient après seulement quelques heures de jeu. Doté d’une qualité technique totalement de bas niveau et ne comportant finalement aucune nuance d’originalité, le titre de DEEP SILVER se retrouve à mille lieues de son cousin MEGAMAN. Fort heureusement, le jeu est vendu à petit prix, ce qui le sauve un peu du naufrage…

18

Test réalisé sur la version PS4 par RYU

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This