Ce test ressemblera plus à un billet d’exploration qu’à une critique satirique visant à détruire ou aduler une saga que, vous le savez, j’aime déjà tant. Ne perdons donc pas de temps avec des broutilles et lançons-nous à pleine vitesse dans le relais cosmodésique le plus proche.

 

★━━━━━━━━━━━━━━━━★MASS EFFECT★━━━━━━━━━━━━━━━━★

 

Ce n’est une surprise pour personne, quand on se retrouve devant une trilogie, mieux vaut commencer par le premier du nom. Je ne suis certes pas un exemple, car lorsque j’ai découvert la saga (en 2013) j’ai directement fait MASS EFFECT 3 pour ne pas m’emmerder. Je ne vous surprendrai pas en disant que j’ai eu la fin la plus merdique qu’il était possible d’avoir. Déçue? NON ! ça m’a boosté pour faire l’entièreté des titres, c’est dire…

 

Et au cas où vous n’êtes pas au courant, eux ce sont les méchants.

 

MASS EFFECT 1 a été maintes fois critiqué, car il est vrai que des trois titres, il est le moins impactant, le plus laid et le plus rigide techniquement (sans compter les bugs). Cela vous rappellera certainement un dénommé ANDROMEDA, qui était censé être le premier d’une NOUVELLE TRILOGIE, mais comme les fans foireux de première heure veulent du grand et des réponses à tout, tout de suite, le projet a certainement été abandonné…MERCI.

Bref, le passé c’est l’passé, regardons devant nous. BIOWARE nous propose non pas un REMAKE mais bien un REMASTER regroupant les 3 titres et ses DLC(s). Et comme toutes les presses s’accordent à le dire, MASS EFFECT 1 est celui qui bénéficie le plus des améliorations proposées.

Le plus flagrant se voit surtout sur les visages et l’allure des personnages. Un petit lifting rend notre Shepardounet plus attrayant et moins rigide qu’à l’origine. Et pour les fans de la première heure, il est désormais possible de jouer avec la fameuse FEMSHEP rousse, apparue depuis le 3ème volet suite, rappelons-le, à un petit concours orchestré par BIOWARE sur Facebook.

 

<<Petit retour en arrière<<

Il y a 9 ans, BIOWARE demandait aux fans de voter pour le modèle définitif de Jane Shapard (Figure féminine de John Shepard) en proposant 6 figures. Car John, lui, est basé depuis le début sur un modèle qui n’est autre que Mark Vanderloo (vous irez voir sur Google, je suis sûre) un mannequin néerlandais. Mais Femshep n’a eu droit qu’à un petit lifting sur base de ce même modèle masculin. Ce qui explique beaucoup de choses, comme la manière dont se déplace Jane ou le fait qu’elle écarte les jambes comme un pompier en tenue de soirée. Pour rattraper le coche, dès MASS EFFECT 3, Bioware décide donc de créer JANE SHEPARD par défaut, en contentant les fans.

C’est la blonde aux yeux bleus qui a gagné… Mais comme les blondes c’est trop cliché, BIOWARE a finalement refait une demande pour choisir cette fois la couleur des cheveux de Jane… OUF, c’est la rousse qui a gagné.

Mesdames et messieurs, veuillez élire la plus belle FEMSHEP !

 

Redécouvrir la série avec tant d’années passées derrière nous, c’est comme retourner au Dalton Terror à Walibi. On sait qu’on risque d’être malade, mais on s’ambiance tellement qu’on fonce dans la file. Une fois dedans, les mains commencent à être moites et on se demande si on a fait le bon choix….

« Le bon choix » est un leurre. Surtout dans une saga comme MASS EFFECT. On ne peut jouer sans se demander si on foire pas un truc. Car à l’inverse de tous les autres jeux existants, ici, le doute n’est pas permis. Sur chacune des décisions prises, il y aura une conséquence dans la saga toute entière.

 

Here, we go again.

On en vient au questionnement premier : Dois-je jouer Conciliant ou Pragmatique ?

 

Première question que je me suis posée en faisant tourner le disque dans ma PS4. Question à laquelle je n’ai toujours pas de réponse après 15heures de jeu. Heureusement MASS EFFECT 1 nous permet de jouer un peu sur les deux tableaux sans être trop pénalisé. Mais si on se retrouve déjà confronté à un dilemme avec le 1er, ce sera quoi au 3eme ?

Pour ceux qui débarquent et ignorent le principe de l’alignement c’est très simple : à l’instar de STAR WARS, vos choix influenceront 2 barres d’alignement. Une bleue (Concilliation) et une rouge (Pragmatisme). Sauf qu’ici, il n’y a pas de bon ou de mauvais. C’est uniquement pour définir le caractère de Shepard (le héros). Un Shepard Concilliant sera le bon samaritain qui voudra aider tout le monde et un Shepard Pragmatique sera un sauveur pour lequel la fin justifie les moyens.

Il est dit dans la sainte bible galactique que seuls les plus forts parviennent à supporter le poids des conséquences du pragmatisme

 

Bon, j’le butte ou pas?

 

Le problème du premier titre de la saga c’est que le simple fait d’effectuer des quêtes secondaires vous octroie des points de conciliation. Donc, si vous voulez tout finir à 100% en pragmatique, il faut soit être hyper malin soit laisser crever des gens.

Petite astuce en passant : lors de la création de SHEPARD, vous pouvez définir son passé. Ceci peut vous donner des avantages en Conciliation ou Pragmatisme.

J’ai décidé de ne pas être quelqu’un de sympa.

 

Exemple : Héros de Guerre vous donnera un avantage en Conciliation

Sinon, il y a un glitch encore présent dans le jeu, celui-ci permet de monter la barre d’alignement de son choix au max. Pourquoi faire? Pour avoir un BONUS dans le 2ème volet tiens ! N’oubliez jamais, les 3 jeux sont liés, surtout avec l’édition légendaire. Ce que vous faites dans l’un aura des répercussions dans le suivant. Même donner une pièce à un clodo…

 

Ci-dessus, le dev qui a oublié de régler le Glitch.

Mais le plus, c’est quand même le mode photo !

 

C’était l’élément manquant pour une saga galactique aussi prisée que celle-ci. Un mode permettant de faire des captures légèrement retravaillées et devenir le photographe attitré de Shepard. Honnêtement, c’est jouissif au possible car le mode effectue un arrêt sur image. Libre à votre imagination mais sachez-le ça peut donner du lourd, du très lourd…

Jouissif, c’est le mot.

Aussi mauvais qu’ANDROMEDA ?

 

Je l’avoue, c’est mon erreur, j’ai défendu corps et âme ANDROMEDA en soutenant qu’il était sans doute le 1er jeu d’une nouvelle trilogie. J’ai accepté d’oublier Shepard pour me laisser séduire par une nouvelle aventure en Andromède. Je n’ai cessé de maintenir mon point de vue contre les rageux qui descendaient le titre, m’aidant du prétexte que MASS EFFECT(1) était tout aussi truffé de BUG et qu’il était loin d’être le meilleur…

Sauf que voilà, quand tu refais MASS EFFECT(1); Bien qu’il y ait de nombreuses scènes un peu lentes et chiantes (on pense vite au Mako) et que tu arrives à son terme; ça fuse d’action, de musiques épiques et te laisse sans voix.

 

Commandant, ça critique encore Andromeda ici.

 

ME : Andromeda nous laisse sur la fin sans réelles réponses à nos questions, dans l’attente d’une suite… Là où ME(1) monte l’adrénaline crescendo et finit par nous exploser en pleine face, levant le voile sur toute la complexité et l’intelligence du titre.

 

OK je reconnais mon erreur de jugement, vous êtes content maintenant ?

 

Coucou, je suis une connasse. J’ai fini le jeu en PRAGMATIQUE.

 

★━━━━━━━━━━━━━━━━★MASS EFFECT2★━━━━━━━━━━━━━━━━★

 

Nous voilà propulsé dans le centre névralgique de la SAGA. Le 2ème volet a été sans nul doute le plus apprécié par les fans du monde entier. D’une part car il possède un gameplay beaucoup plus dynamique que le premier et d’autre part car vous bossez pour les méchants… héhéhéhé.

 

Moi tant qu’on m’paie…

 

En soi, le pitch de MASS EFFECT 2 est franchement con. Vous passez tout votre jeu à recruter un équipage et à effectuer des quêtes de loyauté pour tenter de survivre à…. ATTENTION SPOIL…. Une mission suicide.

J’en ai encore la musique qui résonne dans ma tête comme un chant de guerre; Le Climax du titre est sans doute le meilleur pour plusieurs raisons; Mais la plus évidente est la manière dont vous allez faire évoluer spirituellement votre SHEPARD et donc, vos choix d’alignement.

 

Vous êtes engagée !

 

Si vous avez correctement lu jusque maintenant, vous savez que l’influence acquise dans MASS EFFECT 1 (Pragma ou Conci) déteindra légèrement dans MASS EFFECT 2, vous donnant un boost en début de partie. Rien de bien drastique cela dit, mais un avantage quand même. Surtout quand on sait de source sûre qu’il n’y a pas de GLITCH dans celui-ci…

Vous travaillez désormais pour l’HOMME TROUBLE, véritable représentant pour une marque de cigarette connue (Je laisse à qui le veut le droit de comprendre…).

Hmmm…ffffffffffff….

 

Et bien que vous sentez comme une arnaque planer dans l’air, le jeu vous donne le droit d’être un véritable F* de P* cette fois. Plus de Conciliation gagnée en rendant simplement une quête, non ! Cette fois vous pouvez régler tous vos problèmes ET sauver une nouvelle fois la galaxie sans vous forcer à jouer le bon samaritain.

Chaque conflit peut se régler à coup de poings. La reporter Khalisa Al-Jilani en sait quelque chose…

 

Baaaaaston !

 

Mais seul, on arrive à rien

Effectivement, c’est bien de se sentir libre de jouer les connasses au point d’avoir des cicatrices et des yeux rouges style TERMINATOR; Mais il faut quand même bosser un peu et regrouper la meilleure équipe de suicidaires de tous les temps pour vaincre les Récolteurs c’coup ci.

 

Tu ne peux pas résister au côté obscur Kelly.

 

Après avoir liquidé SAREN (le gros méchant du 1, ce n’est une surprise pour personne dès la première apparition de ce dégénéré) vous voilà à collaborer avec le pire raciste des temps galactiques (l’homme trouble, boss de Cerberus) pour butter des insectes robotisés qui kidnappent de pauvres humains dans toute la voie lactée.

 

Oké oké, là vous m’avez énervé.

 

En voilà un gros problème ! Mais pas pour Shepi. Surtout après la motivation d’avoir pu Ni*uer une nouvelle fois avec Liara T’soni; Qui officiellement n’était pas dans le jeu. Il aura fallu attendre le DLC « LE COURTIER DE L’OMBRE » pour pouvoir continuer son histoire charnelle avec la bleuette de service… Qui en fait, devient plutôt badass maintenant….

 

Heu Liara ? C’est qui ce mec?! Hein?!

 

Ceci ne vous empêche aucunement de vous taper KELLY CHAMBERS pour une séance hot hot hot dans votre cabine. Mais attention, cela vous demandera beaucoup beaucoup d’attention. Kelly n’est pas une fille facile…Soyez gentil avec elle et tout ira bien.

 

Cute….

 

MASS EFFECT, une histoire de fesses

 

C’est même la priorité du titre à vrai dire, on se focalise tellement sur son équipage que notre mission principale devrait être « QUI je vais bien pouvoir bai*er ce soir? ».

Mais MASS EFFECT est une saga complexe et profonde, l’attachement aux personnages est grand et les heures entières passées à discuter avec son équipage à plus de valeur que la moindre mission de sauvetage. Il risque de tous mourir quand même ! Rappelons-le !

D’ailleurs, la liste des coéquipiers, agrandie avec l’apport des DLCs, est la plus grande de toute la SAGA. Scénaristiquement le jeu nous pousse à connaître chacun d’entre eux; Ce qui vise à préparer la suite, bien entendu.

Pour rappel, tous les DLC étant inclus dans cette édition Légendaire, la trilogie se veut beaucoup plus complète.

Bon j’invite qui ce soir?

 

MASS EFFECT, c’est un peu de la bastion aussi non?

OUI ! Cette fois, plus de MAKO, plus de visite libre sur diverses planètes (RIP les photos sur la lune). Le jeu introduit brièvement le HAMMERHEAD pour quelques missions sans grand intérêt mais la trilogie prend une autre forme, plus couloir, plus dynamique.

 

Ni bien ni pas bien… Je suis septique.

 

Sauf pour le scan des planètes. Et là faudra quand même que quelqu’un m’explique comment on peut passer des heures à remplir ses jauges au max…Hm…

 

Même le Doc n’a pas supporté…

 

Pour le reste, dès qu’une mission est disponible, on s’y rend, on dégomme, on règle le problème et merci au revoir. Le jeu est plus direct dans sa mise en scène, ce qui laisse plus de place aux cinématiques beaucoup plus nombreuses et travaillées que le premier volet.

Efficace donc et belle introduction pour un jeu qui se voudra de plus en plus ACTION et de moins en moins RPG.

 

★━━━━━━━━━━━━━━━━★MASS EFFECT3★━━━━━━━━━━━━━━━━★

 

Nous voilà enfin dans le grand final, la clôture magistrale aux aventures du Commandant Shepard. Alors que le conseil ne l’a jamais pris au sérieux sur la menace imminente des MOISSONNEURS (Première fois que j’écris le nom de vrai méchant de l’histoire tiens); Ceux-ci attaquent finalement la Terre, ainsi que la galaxie entière. Chaque espèce est désormais lourdement menacée d’extinction et qui on vient chercher ? …. SHEPARD !

En 2013, j’avais commencé par le troisième volet et je ne comprenais donc pas pourquoi on débutait l’aventure en étant « démise de nos fonctions » ou en taule quoi, en gros. Ceci est bien plus clair lorsque vous venez de terminer le 1 et le 2.

Mais bref, le conseil galactique de la citadelle nous appelle à l’aide, nous sommes leur dernier espoir et je vous assure Leia Organa n’y est pour rien.

 

Alors? Qui c’est qui avait raison?

 

Comme pour tous les autres volets, on nous propose de re-créer notre SHEPARD en début de partie et sérieusement c’est tant mieux car même si BIOWARE a tenté d’adoucir les angles en créant un graphisme optimal entre chaque titre, votre héros en prend un coup sur la gueule à chaque fois…

Une nouvelle coupe, un rafraichissement de face et c’est parti pour l’action, la pure la vraie.

 

 

Là où Mass effect 1 se voulait très lent et RPG et où Mass effect 2 se donnait un air plus ACTION-RPG en introduisant beaucoup plus de cinématiques, MASS EFFECT 3 se veut être un pur jeu d’action. Un film interactif dans lequel nous sommes le héros et je le confirme, de nombreux choix seront encore à faire et non des moindres. Puisque cette fois, vous aurez besoin de RESSOURCES DE GUERRE et d’un chiffre bien précis pour tenter d’avoir une fin correcte. Ces ressources varieront grandement en fonction de vos choix précédents et de vos choix actuels. Je vous ai prévenu.

L’importance des coéquipiers passe en second plan car ils ne risquent pas de mourir à chaque coin de rue et on prend un énorme plaisir sur le DLC Citadelle qui est une vraie bouffée d’air frais avant le grand final.

D’ailleurs, la Citadelle s’offre une petite jeunesse, après avoir souffert dans MASS EFFECT 2, elle nous offre un peu plus d’espace en restant néanmoins très couloir. Jeu d’action oblige…

Rassurez-vous le bar est toujours là.

 

Autre changement radical, l’alignement. Oubliez tout ce que je vous ai dit sur la nécessité de choisir Conci ou Pragma. Dans MASS EFFECT 3, peu importe car tout est ramené à une seule et unique jauge : La réputation.

 

Je peux donc être une connasse et une fille bien en même temps, cool!

 

L’important est donc de monter cette jauge à fond et c’est tout. Vous gagnerez dorénavant de la réputation neutre en plus des habituelles Conci et Pragma. Difficile de se rater donc… Et pourtant, il y en a qui y arrive.

Le fait d’être moins stressé à gérer ses propres choix (en faisant des choix quand même) nous laisse l’opportunité de nous focaliser sur l’histoire principale et c’est tant mieux car le jeu regorge de rebondissement.

 

Action !

 

Il me sera difficile de parler de MASS EFFECT 3 sans vous spoiler si vous n’avez pas encore découvert la SAGA

 

Donc je vais m’arrêter là et vous proposer de découvrir par vous-même la grandeur de cette Trilogie, pour laquelle je mets volontairement un grand T. Il ne faut pas forcément être fan de science-fiction ni même de jeu du genre pour apprécier la série. Les équipes de BIOWARE ont fourni un travail colossal pour nous sortir cette mythique suite de jeux considérés comme étant (encore) incontournables en 2021.

Ca va chier !

 

L’édition légendaire est donc un must have surtout pour les détenteurs de consoles Next Gen qui bénéficieront de la résolution 4K. Pour les autres, c’est juste un plaisir de pouvoir replonger dans cet univers avec, il faut le dire, des graphismes améliorés et la totalité des DLC(s) (sauf un).

Mais il y a quand même quelques hics et il est de mon devoir de les citer. Les bugs d’origines n’ont pas été corrigés. Ce qui est un avantage pour les Glitchs utiles à l’aventure et d’un ennui sidérant quand vous restez coincé dans un décor. Alors oui, les effets de lumière ont été amélioré mais quoi de plus frustrant que la main de Shepard qui passe au travers du corps de Liara pendant LE grand moment?

Heu? il y a un bug ou c’est normal ça ?

 

Et la fin qui a tant fait polémique, on en parle?

Ce ne sera pas nécessaire. D’une part car je n’ai pas envie de vous spoiler toute la magie du titre si vous n’avez pas encore fait cette saga et d’autre part car je trouve que les fans y ont été un peu fort, comme toujours.

Quand j’essaye de rester concentrée face aux arguments des haters.

 

La fin du jeu a du être rushé, certes, ce n’est une surprise pour personne et les ajouts gratuits qui ont vu le jour peu de temps après la sortie du jeu (pour étoffer le grand final) a fait beaucoup de bien. Que voulez-vous de plus?

Il faut bien finir l’histoire du Commandant Shepard un jour et c’est là que le bât blesse. Les joueurs refusent catégoriquement la fin de ses aventures. C’est aussi simple que ça. Pourtant tout y est, réponses aux questions, énorme choix final pour déterminer l’avenir de la galaxie, réflexion sur soi-même et sur toute l’aventure… Rushé, sans doute, mais psychologiquement très intense et que vous soyez d’accord ou non, BIOWARE nous offre un final sobre mais torturé, qui conclu parfaitement la légende de notre cher commandant.

! Action Pragmatique !

 

Bon allez, c’est rien, pardonnons-leur. Tout comme nous leur pardonnons DONC les bugs (désormais rectifiés) d’ANDROMEDA. Non?

 

Coucou !

 

Vous n’y échapperez pas, arrivé au bout de MASS EFFECT 3 vous avez une envie irrésistible de découvrir OU redécouvrir MASS EFFECT ANDROMEDA. C’est inévitable. Et vous ferez bien, car finalement, n’avons-nous pas été trop dur avec ce renouveau ? Pour une équipe qui a subi énormément de changements ainsi qu’une pression monstre d’EA, le jeu était loin d’être mauvais !

Mais la source ultime de votre motivation sera, sans le moindre doute… Un teaser. Qui annonce l’arrivée très calculée du prochain MASS EFFECT.

 

 

Les fans le plus perspicaces s’accordent à le dire, l’analyse de celui-ci révèle bien des choses, comme une suite logique à la Trilogie initiale ET à ANDROMEDA. Vous n’avez désormais d’autre choix que de parfaire votre connaissance de l’univers en jouant aux quatre titres pour attendre sagement la suite de cette merveilleuse histoire de conquête galactique.

┌(˘⌣˘)ʃ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Missa Chan
Missa Chan

Casse-noisette professionnelle, psychopathe du text-smiley et adore chercher l’info qui fâche pour mieux remuer le couteau dans la plaie.

I should go =͟͟͞͞( ✌°∀° )☛

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This