Kingdoms of Amalur RE-RECKONING

 

Il en existe beaucoup des titres peu inspiré. Mais celui-ci constitue l’apogée du je-m’en-foutisme. Se sur-vitaminer au RedBull pour tenter de trouver LE titre qui fera vendre n’est pas toujours le plus avisé. Pourtant, cela semblait être une bonne idée pour THQ Nordic.

 

Red Dead Re-redemption

Need for Re-speed

Mario Re-bros

 

Quoi? Qu’est c’que t’as dit?

 

C’est vrai que ça du sens. Mais on ose se demander où se trouve l’alchimie de l’accroche. La réponse se trouve sans doute dans le boîtier très travaillé, ainsi que la version collector…On t’imprime un magnifique Artwork bien pétant, on rajoute une figurine en demi-teinte mais correcte pour le collector et c’est parti Simone, envoie tout ça en production !

 

 

Pas besoin de plus quand tu swing avec une licence qui a déjà fait ses preuves.

Et pour la technique, tu fous un petit filtre Insta pour saturer les lumières et tu remets exactement le même ! Sans oublier les DLC(s), histoire de justifier les 39,99€. Le contraire serait vraiment scandaleux…

Missa (ಥ⌣ಥ)

 

*

*

*

Missa revient après 5h de jeu

 

 

La frustration étant passée, il est important de préciser que les Royaumes d’Amalur est un bon jeu ! Après avoir torché GREEDFALL et OUTER WORLDS, on ne peut s’empêcher de désirer un nouvel RPG pour combler le vide laissé par le générique de fin d’une aventure épique.

KOARR (cette abréviation ressemble au cri d’un Wookie) nous offre, sur un plateau, de la couleur, du dynamisme, des araignées géantes à tuer et des trésors à récupérer. Tous les codes CLASSIQUES d’un RPG… de 2012.

Pour rappel, la première édition du jeu s’est montrée aux jeunes joueurs que nous étions, l’année où la drogue a eu raison de celle qui nous aimera toujours, Whitney Houston.

 

Je vais bannir définitivement les blagues de m***

 

Sur PC, PS3 et Xbox 360 ; Le titre avait récolté des avis corrects mais sans plus. En même temps quelle idée pour un RPG Héroic-Fantasy de montrer le bout de son épée la même période que SKYRIM ou DRAGON AGE… Soit.

Le rapprochement avec World of Warcraft s’est vite fait ressentir, puisque le jeu nous offre une patte graphique très comics et colorée.

 

Aucune limite à mon pouvoir !

 

Bien que le titre se soit bien vendu, les développeurs originaux, 38 Studios, n’ont pas réussi à entrer dans leur frais. Avec une dette de 75 Millions de Dollars sur leur tête, rideaux noirs sur ces développeurs qui ont du emporter avec eux l’espoir d’un potentiel second volet. Puisque, bien qu’EA désirait fortement une suite ; Curt Shilling (Patron de 38 Studios) s’est senti offusqué lorsqu’un prétendant investisseur changea d’avis en cours de route. Zut alors ! Rien à voir avec les dépenses trop faciles de Curt, qui ont littéralement mis en péril la licence ET le studio…

 

Curt, c’est pas bien ça ! Tout ça pourquoi? Pour t’acheter de nouvelles casquettes encore !

 

KOAR fût vendu aux enchères pour rembourser l’immense dette du studio. C’est THQ Nordic qui récupéra la licence !

 

Artwork

 

L’idée derrière tout ça serait-elle d’exploiter l’univers pour concevoir, par la suite, les Royaumes d’Amalur Re-reckoning 2 ? On l’espère. Dans tous les cas, même si ça pique un peu, il faut admettre que le jeu n’avait pas besoin de grand-chose de plus pour être encore agréable en 2020.

Il ne s’agit en aucun cas d’un remake, mais bien d’un portage. Si vous vous étiez arrêté en cours d’aventure, en 2012, parce que défoncer du Dragon était le centre de vos priorités et que par mégarde, votre PS3 a tellement pris la poussière qu’elle tourne comme une vieille climatisation de Volkswagen 8 ans plus tard. Alors oui, retrouver le jeu sur PS4, ça fait toujours plaisir.

Mais restons réaliste, la « nouvelle » génération n’apporte pas grand-chose au jeu. Pire, il semblerait que la version PC soit souffrante. On comprend bien que la volonté derrière l’exploitation inattendue d’Amalur se veut purement marketing et vise à tester les joueurs que nous sommes pour envisager ou non un potentiel renouveau.

 

@Missapics

 

J’ai jamais joué, c’est bien ?

( + et – en fin de page si t’es fainéant)

Comme une quête secondaire drôlement bien écrite. Je précise les choses comme ça puisque le jeu n’offre presque rien d’original. Il reprend les codes les plus classiques, les baigne dans une marmite de couleurs vives et nous lance le tout à la face comme si on était prêt ! …

En lançant le soft, on s’attend à en avoir pour son argent avec une durée de vie digne des plus grands (pour le 100%). Rien n’est vraiment difficile à accomplir ou à comprendre, ce qui me permet de le qualifier de RPG accessible.

L’histoire parle d’Alfars (elfes) de gnomes, de trolls et de gros méchants à détrôner. Vous ? Vous êtes insomniaque ! HA ! Vous voyez ? Ça vous parle déjà.

Vous vous aventurerez dans la Faelie pour aider les bonnes gens ou voler les pauvres. Aucun système d’alignement en vue, vous risquez juste d’énerver un PNJ, une ville entière ou de vous retrouver en prison. Vous accomplirez diverses tâches ingrates ou épiques pour comprendre votre destinée…Enfin votre non-destinée. Puisque, en revenant à la vie depuis un puit magique appelé le « puit des âmes », vous avez effacé votre destin et avez débloqué des pouvoirs magistraux. Pratique !

 

 

Pouvoirs extrêmement satisfaisants contre les boss…

 

@Missapics

 

Les gens vont vous honorer pour le meurtre des bandits locaux et il y aura beaucoup de notes à lire, puisque c’est connu, tous les fans de RPG raffolent des notes ! Sinon vous pourrez toujours vendre le moindre objet inutile trouvé en cours de route et vous faire un paquet de blé ! Pour ma part, je suis un Mage fufu ultra riche et j’aime shooter dans les cadavres (Haaaa la physique..).

 

Il est mort ou ??

La puissance, gros.

 

 

3 arbres de compétences s’offrent à vous. Sorcellerie, Puissance et Finesse. Vous pouvez placer vos points —durement—- gagné dans n’importe quelle catégorie, de la même manière que vous pouvez utiliser toutes les armes et les armures.

 

Ainsi, si vous avez l’envie de créer un mage avec une armure de plate et un arc, libre à vous !

La liberté dans la création de son héros est totale. On peut même changer de coupe de cheveux, de piercing et de tatouage si le cœur nous en dit ! L’esthétique, c’est ultra important, surtout pour aller terrasser du Troll des montages en sandales !

 

Par le pouvoir de la sandale magiiiiiique @Missapics

 

Et si ça ne vous plaît pas ? Allez voir un Tisseur du Destin. Ils parlent beaucoup pour ne rien dire MAIS ils peuvent vous faire ré-écrire vos talents. Pratique !

Le jeu est ultra dynamique, il faut lui laisser ses qualités malgré la déception d’un simple portage. Les quêtes sont toutes plus ou moins intéressantes et on se perd souvent quelques heures dans les contrées sauvages. Le titre nous incite à l’exploration et le besoin de finir toutes les tâches et les quêtes est omniprésent.

L’ambiance sonore étrangement ressemblante à ce qu’on pourrait trouver dans le prochain jeu Harry Potter, vous berce telle une douce mélodie.

 

Kung fu style !

 

39,99€ ça peut paraître cher pour un jeu de 8 ans. Mais le contenu proposé est largement à la hauteur. Les Royaumes d’Amalur tire son épingle du jeu grâce à sa DA toujours convaincante et son esprit simpliste et accrocheur !

 

 

Ha, plus qu’une peau de loup et je peux rendre la quête. J’y vais !

Missa

Missa Chan
Missa Chan

Casse-noisette professionnelle, psychopathe du text-smiley et adore chercher l’info qui fâche pour mieux remuer le couteau dans la plaie.

I should go =͟͟͞͞( ✌°∀° )☛

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This