Il est là, il est arrivé, le divin concurrent au XBOX GAME PASS ! Enfin, calmons-nous voulez-vous. On est encore loin de la qualité du service de Microsoft, il faut le dire. Cependant, Playstation s’aligne ENFIN et nous propose un service plus complet, pratique et qui saura ravir les vrais joueurs que vous êtes.

A l’origine, le Playstation + était un abonnement de 60€ par an qui nous donnait l’autorisation de jouer en ligne, Parce que depuis la PS4, jouer en ligne c’est payant m’voyez. C’est la loose, mais c’est ainsi que le monde évolue, il faudra vous y faire. Cependant, pour attendrir les cœurs, Playstation nous offrait quand même 3 jeux par mois. Et même s’il s’agissait souvent des jeux que personne ne voulait (Fifa22 *pouffe de rire*), on avait de quoi étoffer sa bibliothèque pour trouver son bonheur pendant nos longues périodes de vacances chiantes à souhait.

Mais allô quoi? Pendant ce temps, chez la concurrence, les joueurs Microsoft ils paient un abonnement et ils ont un catalogue complet avec plein de nouveautés ! (Et ils peuvent jouer en CLOUD GAMING sur leur Macbook Air!). Oui ! Et c’est sans doute cela qui a fait réagir Playstation !

Ho Micky ! Je te copie ? Mais en moins bien, ça te dérange pas j’espère ?

 

Tout le monde le sait, Playstation se repose la plupart du temps sur ses exclus pour balayer la concurrence d’un claquement de doigts. Sauf que, à l’heure ou The Last of us (le premier hein) sortira dans un énième remaster sur PS5; Horizon 2 s’annonce sur PC. Et c’est franchement pas offrir Fifa 22 aux abonnés qui va faire chanter les louanges. Plus le choix, faut proposer autre chose. BIM Le Playstation + se transforme dans un élan de désespoir.

 

Playstation + ESSENTIAL, EXTRA ou PREMIUM?

 

Analysons de plus près les 3 nouvelles options.

  • La formule ESSENTIAL est tout bonnement le Playstation + que vous avez toujours connu. 60€/an pour jouer en ligne, faire vos saves sur le cloud et avoir 3 jeux pourris en début de mois.
  • La formule EXTRA à 99,99€/an propose en plus un petit catalogue de jeux
  • La formule PREMIUM à 119,99€/an propose un GROS catalogues de jeux (exclus et pas exclus), un catalogue CLASSIQUE (avec des jeux psp, ps1, ps2 et ps3) ET la possibilité de jouer en CLOUD GAMING sur certains titres (surtout les classiques en fait).

Vous pensez bien que j’ai opté pour la troisième option, histoire de tester en profondeur la proposition indécente de Playstation. L’avantage c’est que si vous avez déjà un abonnement en court, la team SONY vous propose de le transformer en ne payant que la différence. Il me restait 10 jours d’abonnement, j’ai donc pu profiter du PREMIUM pendant ces 10 jours restants pour la modique somme de …2€.

 

A quoi j’ai joué ?

 

C’est un peu perturbant de tomber sur un tel catalogue en l’espace d’une minute et demi (temps moyen du chargement de la nouvelle page PS+ sur la PS4 fat, ma fidèle amie).

Entre les grosses licences telles qu’Assassin’s Creed, les célèbres Spiderman ou l’énorme proposition du catalogue classique, je ne savais pas trop où donner de la tête. J’ai donc opté pour 3 jeux en CLOUD GAMING, histoire de tester la connexion et le système de sauvegarde.

 

Disaster Report 4 (PS4), Faery (PS3) et Fantavision (PS2) sont les élus.

 

Fantavision c’est le jeu que vous trouvez en boîte en parfait état à toutes les brocantes de quartier. Personne n’en a jamais voulu et cette raison était suffisante pour que je l’essaie. Premier constat, le chargement en CLOUD GAMING est plutôt rapide, le temps de lancer le jeu et HOP ça démarre plus vite que sur ma PS2 (qui prend les CD une fois sur 2). Pour ce qui est du fun, on est sur un jeu d’arcade dont le but est de faire péter des feux d’artifices, il fallait oser ! Le but étant de faire le plus de carnage possible dans le ciel et donc récolter le plus de points. New York City ou encore l’espace, les zones de jeux sont ma foi convaincantes pour l’époque et on se prend au jeu.

 

Le plus c’est quand même les trophées. Ceux-ci étaient effectivement absents à l’époque de la PS2, alors pouvoir en chopper quelques-uns c’est toujours agréable, ça fait gonfler le kikimeter de son profil.

On peut y jouer en duo comme à la bonne vieille époque et oserais-je le dire ? Ce jeu sera parfait pour vos soirées en solitaire pendant le nouvel an 2023.

 

———————————————————————————————————————————-

 

Faery, ce jeu PS3 de Spiders (vous savez, l’équipe française derrière Greedfall que j’affectionne tant ?) c’était un peu le bas de gamme du jeu PS3 à l’époque. Faut dire que techniquement on est loin de ce que la console pouvait offrir et que le pitch du jeu… Bah… moyen. En plus, le jeu n’a pas vraiment de fin et il se clôture après quelques heures à peine par un texte nous indiquant une suite…Qu’il n’y a jamais eu.

 

Mais bon, avouons que l’ambiance est vraiment chouette ! Il n’y en a pas beaucoup, voir pas du tout, des jeux qui nous trimballent dans un tel univers. Dans Faery Legends of Avalon, vous êtes une ou un cousin(e) éloigné(e) de la fée clochette et vous devez sauver les mondes d’Avalon des hommes. Pour ça, il vous faudra réparer des miroirs en résolvant les quêtes de chaque monde. Par de quoi fouetter une licorne mais je vous le dis, le jeu est franchement sympathique.

———————————————————————————————————————————-

 

Disaster Report 4, sorti à la fois sur PS4 et sur SWITCH, c’est le 4ème opus d’une série de jeux amateurs, enfin…on dirait ! Alors je sais que les jeux Japonais ont toujours ce côté « ce jeu a été vite fini parce qu’il faut en faire beaucoup d’autres » mais quand même… Ce titre est la suite de, tenez-vous bien :

  • RAW RANGER (ps2)
  • SOS The final Escape (ps2)
  • Zettai Zetsumei Toshi 3 (psp)

Survivre en pleine catastrophe c’est tellement kiffant qu’ils en ont fait 4 titres m’voyez. Bon, faut avouer que malgré la technique très moyenne, on se prend au jeu ! D’ailleurs j’incarne une Missa nipponne, oui oui! Pas possible de créer un visage européen, alors bon. Allons sauver des vies !

 

———————————————————————————————————————————-

Quelques points négatifs tout de même, il est impossible de filmer vos parties en streaming et dès que vous fermez le jeu, Playstation vous demandera d’évaluer (à l’aide d’étoiles, comme sur booking) le service streaming et à la longue, c’est lourd.

Pour le reste, hormis 2 crashs, la connexion était assez bonne (et je dispose d’une connexion internet lambda). Vous n’avez pas besoin de beaucoup de place sur la console pour démarrer plusieurs jeux et ça c’est vraiment cool.

 

Du coup, à prendre ou pas ?

 

Ca va dépendra du type de joueur que vous êtes. Si comme moi vous aimez toucher à pleins de jeux en même temps et que rares sont les jeux que vous achetez day one, alors oui, la formule premium pourra vous convenir. Mais petit conseil, branchez votre console avec un câble Ethernet (vous savez ces trucs d’antan que seuls les joueurs de MMO connaissent) ça vous permettra de profiter pleinement du cloud et ce, malgré quelques problèmes de crash qui surviennent. La science d’Internet n’est pas encore maîtrisée à 100%, soyez-en rassuré.

 

 

!(•̀ᴗ•́)و ̑̑

 

 

 

 

 

 

 

 

Missa Chan
Missa Chan

Casse-noisette professionnelle, psychopathe du text-smiley et adore chercher l’info qui fâche pour mieux remuer le couteau dans la plaie.

I should go =͟͟͞͞( ✌°∀° )☛

On est en stream ! :D On restream bientôt ;-)
Shares
Share This