✄ฺ——— キ —- リ —- ト —- リ —————-

Et toi, tu aimes souffrir ?

 

C’est suite à l’échec d’une mission dans OUTRIDERS (le dernier jeu de SQUARE ENIX) que je me suis sentie inspirée dans la rédaction d’un sujet qui m’intrigue grandement…

 

Pensez à aller voir notre TEST

☠️La difficulté☠️

 

D’un point de vue purement personnel, les jeux proposant une difficulté très ardue voir même ceux qui utilisent cette même difficulté comme caractéristique principale de vente; Je les fuis comme la peste.

Bloodborne

 

Je l’admets, c’est jouissif de réussir ENFIN à tuer un énorme monstre après quelques heures d’essais. Mais cela ne laisse jamais mes nerfs indemnes. Je fais partie de ces gens qui réagissent à coup de migraine face à une difficulté trop importante (dans les jeux). Car le but à la base n’est-il pas de jouer pour se faire plaisir ? Quel plaisir y-a-t-il dans l’échec répétitif…

Bien heureusement, tout le monde n’est pas pareil et beaucoup de joueurs sont adeptes du DIE AND RETRY qui leur est tant cher. Apprendre de ses erreurs et devenir plus fort, voilà un trait psychologique bien audacieusement exploité par nos amis les éditeurs de jeux vidéo.

 

✄ฺ——— キ —- リ —- ト —- リ —————-

 

Les différents MODES de jeu.

C’est LA solution miracle de toute évidence; Mais au détriment de quoi ? D’une honte bien camouflée, d’un déficit inavoué… Aller dans les options pour changer le mode de difficulté sur « FACILE » voir même, dans le pire des cas et quand cela est possible sur « NOVICE » c’est s’avouer vaincu et accepter que notre patience à des limites.

 

 

On se dit qu’on préfère se focaliser sur l’histoire. D’ailleurs certains développeurs très soucieux de notre santé mentale n’hésitent pas à renommer ces modes de jeu de manière plus appropriée…

  • Mode AVENTURE : « Pour vivre pleinement l’histoire »
  • Mode NORMAL : « Vivez l’histoire avec un peu de défi. »
  • Mode EXPERT : « Pour ceux qui recherchent le challenge à tout prix!! »

Merci, j’apprécie ce petit geste, vraiment. Mais il faut avouer que je me tâte toujours quelques minutes entre le MODE Aventure et le MODE Normal… Pour ainsi dire, le Mode NOVICE ou FACILE. Appelons un chat, un chat ! La troisième OPTION n’a jamais été envisagée par mon cerveau, surtout depuis DARK SOULS premier du nom…Misères.

 

Gnéééé héhéhéhéhé ! HAHAHAHA hA!

✄ฺ——— キ —- リ —- ト —- リ —————-

Le MULTI, l’ultime alternative.

Même si de nombreux jeux grossissent leur difficulté si vous optez pour le jeu en coopération, il faut avouer que se faire accompagner de Coréens, d’Allemands ou de Russes correctement stuffés qui défouraillent tout pour vous, c’est aussi une solution.

 

Du Arschloch! Zieh Windeln an!

 

🎙️ Il vous suffit de couper le micro et vous n’entendez pas la moindre insulte, je vous assure…

Pour le plaisir de jeu, on repassera. On ne comprend jamais trop où nous sommes ni ce que nous faisons. CODE VEIN, bien que difficile, a eu l’ingénieuse idée de proposer aux joueurs d’appeler à l’aide juste avant les phases de combat de BOSS. Système se rapprochant d’un DARK SOULS. Tu joues tranquille et juste avant de passer le brouillard maléfique, tu poses ton cul et tu attends que quelqu’un daigne venir t’aider. Pratique !

 

Code Vein

 

✄ฺ——— キ —- リ —- ト —- リ —————-

Et si il y avait un autre moyen?

Si j’ai parlé d‘OUTRIDERS en début d’article ce n’est pas pour rien. En effet, le jeu dispose d’une originalité encore jamais vue dans le monde vidéoludique. Comique pour un jeu qui se veut banal me direz-vous…

Le titre propose 15 NIVEAUX DE MONDE. Qui ne sont nuls autres que des niveaux de difficultés. Mais avant que vous ne tombiez dans les pommes à trop vous questionner sur le « Il y a vraiment des gens qui parviennent jusqu’au 15ème niveau? »; Sachez que ces niveaux sont switchables n’importe quand par simple pression sur une touche prévue à cet effet, dans le menu OPTION.

Certes, vous avez de plus belles récompenses si vous réussissez les missions à un niveau de monde élevé. MAIS le jeu vous laisse le choix sans trop vous faire passer pour un looser. Merci Square Enix !

✄ฺ——— キ —- リ —- ト —- リ —————-

Les difficultés masquées.

Il y a aussi les autres jeux, ceux qui ne proposent pas vraiment de niveau de difficulté mais qui, sans rien vous dire, augmentent leurs attentes envers le joueur checkpoint après checkpoint. Ce sont sans doute mes préférés, car on se sent satisfait après une réussite et on sait pertinemment que le jeu nous a poussé (légèrement) dans nos retranchements. Le tout, sans crainte d’obtenir un trophée masqué qui porterait le titre  » Cette personne joue en NOVICE, la honte ! »

 

LOOSER

✄ฺ——— キ —- リ —- ト —- リ —————-

 

Bon ceci étant MON point de vue, qu’en est-il des autres ?

 

 

VHDPROD (Rédacteur et casse-burnes)

Bah la difficulté dans les jeux ça va dépendre de comment le jeu est fait et son but. Des titres comme Ghouls ‘n Ghost ou Dragon’s Lair sont atroces, sauf si on y ajoute des checkpoints et des vies infinies, ce qui le transforme en un bon die and retry. Et à l’inverse un jeu qui se laisse rouler dessus peut devenir ennuyeux, sauf si il est plus axé sur la narration, genre les Telltales ou les Visual novel. Ensuite tout est question de dosage, un boss hardcore sorti de nulle part peut être frustrant surtout si c’est incohérent dans le lore (par exemple les invincibles dans Borderlands sont cohérents, tout est dans l’intitulé). Et bien sur il faut un coté satisfaisant à répéter, un passage en boucle. Dans Indivisible ou CrossCode il y a toujours une récompense à la clef, et la réussite dépend de ton apprentissage et de ta concentration, là où dans Creature in the Well c’est calculé à la frame près, et des mécaniques internes aux jeux de façon aléatoire te font foirer la manœuvre quand il n’y avait pas lieu, ce qui m’a conduit a un ragequit, alors que pourtant j’apprécie les challenges, sinon j’aurais pas passé 100h sur Star renegades.

ZAGZOGBRA (Streamer)

C’est moins difficile qu’avant ça c’est clair mais certains jeux restent purs et donc restent difficiles, alors que la plupart sont formatés dans la vente massive et pas dans la qualité.

POUETTE (Rédactrice)

Selon moi, les avis peuvent être très différents en fonction du style de gamer qui est en nous.
Pour ma part, je me considère gameuse de la vieille génération. Celle qui devait attendre 1/2H que la K7 de son commodore 64 charge pour avoir son « jeu ». WIZBALL mon premier jeu !
J’ai donc appris la patience.
Je suis aussi d’une génération où on avait pas droit à un nouveau jeu régulièrement. NON ! Il fallait finir les TORTUES NINJA sur NINTENDO avant d’avoir Dr. MARIO
L’endurance.
Puis, fan de MMORPG depuis leur début, l’époque où il existait 3 free to play correct.
La frustration.
Aussi, une génération qui devait finir FF sans Internet pour s’aider, sans database.
La réflexion.
Enfin, la génération qui a fini SONIC ou SUPER MARIO 3 sans système de sauvegarde.
La ténacité.
Le décor est posé. Bref, je suis une gameuse qui prend son temps sur les jeux et qui aime la difficulté. Je veux souvent finir les jeux à 101%. Dans un MMO, je fais tout ou presque (récolte, métier, farm, instance, roleplay,…). Plus c’est Difficile, plus j’aime (j’suis pas normale). Certes, je vais beaucoup râler (Mr Pouette peut en témoigner) mais quelle satisfaction de voir tomber un BOSS en hard mode après 300wipes ! Le cœur cogne, les mains sont moites mais la joie dans le cœur.
Quand les jeux sont nerfés (souvent pour le peuple Européens) ça m’énerve !
Pour l’instant, je suis sur Black Desert Online (Pas ou peu de tutos explicatifs et une tonne de choses, objets,… Je ferai un article dessus) !
C’est compliqué, je râle beaucoup, mais j’aime ça. Bien sûr, il est aussi agréable de finir un petit jeu tranquillou sans trop de difficulté, mais pour moi, la satisfaction est moindre.

DAGETA (Rédacteur et Collectionneur)

 

Pour moi la difficulté doit être une partie intégrante du jeu, de façon à ce que le joueur persévère pour que la fin atteinte soit méritante. De nos jours, on souffre de l’instantané (la génération Google). On a pris l’habitude d’avoir tout tout de suite et par conséquent les jeux nous paraissent exigeants et beaucoup trop durs. Je pense qu’à force de perdre l’habitude de chercher et la persévérance, on devient fade de progresser dans un jeu où l’on juge la difficulté trop haute. On a du mal aujourd’hui avec certains style de jeux comme le die&retry ou le shmup… Etc des styles dont la mort fait partie intégrante de la réussite.

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Clairement, la difficulté est un thème fort généralisé. Chaque personne étant différente, tout le monde trouvera son compte dans l’un ou l’autre jeu de toute évidence. Et loin de moi l’idée de juger le type de jeu HARD CORE; Bien au contre, je ne peux qu’aduler avec respect les joueurs capables d’affronter ce genre de challenge.
Mais voilà, il y a les autres… Et cette catégorie de joueurs n’est en aucun cas à négliger. Certainement pas par nos chers éditeurs qui, à coup de statistiques, tentent bien souvent le coup de Poker en sortant leurs nouveaux titres.

Et vous là dedans? Aimez-vous la difficulté ? Ou préférez-vous parcourir une histoire sans trop de complications pour vous éviter les sautes d’humeur ?

 

¯\_༼ ಥ ‿ ಥ ༽_/¯

Missa Chan
Missa Chan

Casse-noisette professionnelle, psychopathe du text-smiley et adore chercher l’info qui fâche pour mieux remuer le couteau dans la plaie.

I should go =͟͟͞͞( ✌°∀° )☛

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This