Depuis que j’ai en ma possession une Nintendo Switch, je suis toujours enjouée lorsque je me promène sur le Nintendo Eshop. La Switch propose un catalogue de jeux très complet et pour le plaisir des puristes, le jeu indépendant a forgé sa place en béton armé.

Les offres sont alléchantes et quand le plombier nous propose d’acheter des jeux, certes indés mais de très bonne facture, au prix de 4€… Comment résister ? Car c’est là le gros avantage de Nintendo face à ses concurrents (Microsoft et Sony). Les prix sont beaucoup plus attractifs.

Comment expliquer ceci? … La Switch est une plateforme idéale pour les petits jeux et le Big boss a surement fait une offre qu’on ne pouvait refuser…Mais croyez-moi, nous ne voulons pas vraiment savoir comment les contrats sont négociés dans le grand bureau fermé.

 

Quoi qu’il en soit c’est de cette manière que j’ai acquis SUMMER CATCHERS

 

Ca ne me dit rien qui vaille…

 

Une petite pépite sortie de nulle part que je n’étais, à la base, pas certaine de pouvoir apprécier. Ma première impression était pour le coup faussée et comme je ne serai pas la seule dans le cas, il me parait important de vous parler de cette découverte, pour vous éviter de louper un MUST HAVE de la Switch.

 

SUMMER CATCHERS est disponible sur SWITCH, PC et ANDROID

Le jeu n’est plus en promo…

 

Vous avez donc le choix de la plateforme. Pour le prix on est sur un petit 9,99€ et si vous attendez les promos, le jeu peut s’acquérir pour quelques piécettes. Au delà de ça, sachez que l’éditeur n’est autre que NOODLECAKE. NUTS, ça vous dit quelque chose ? … On s’attend donc directement à un jeu original, même si à première vue il n’en a pas l’air.

 

Chassons l’été !

Manque plus qu’une station radio rock et on est bien là…

 

Pitch simple mais fonctionnel, le jeu vous fera incarner un petit personnage (pour lequel vous pourrez débloquer des tenues au fur et à mesure de votre aventure) qui rêve de voir l’océan et de sentir la chaleur de l’été !  On en a tous rêvé pas vrai ? Quoi de mieux qu’un petit rayon de soleil pour égayer notre journée…

L’excuse est parfaite pour permettre au titre d’être un… Accrochez-vous bien… Runner, Rogue Like, Road trip, Aventure avec système de quêtes. Oui, ça fait beaucoup, mais j’ai beau réfléchir je ne trouve pas de classifications moins abusives.

En vrai, le jeu n’est pas du tout compliqué. Vous passez, de station en station, pour y remplir quelques quêtes et continuer votre route jusqu’à atteindre LA destination. Un Road game digne des plus grands… mais en pixel.

 

Un système simple mais très complet

Je déteste la flotte !

 

En détails ça donne ceci : Vous démarrez dans une station qui dispose d’un MAGASIN, d’une BOÎTE AUX LETTRES, d’un PNJ, d’un TABLEAU DE QUÊTES et d’une station pour RÉPARER votre véhicule.

Pour votre premier RUN, un Ours qui pense être un Loup (ou l’inverse) vous fera un petit tuto en plus de vous crafter votre premier véhicule, de plus le jeu est en français donc c’est super easy à comprendre. Hein l’ours ?

 

Je suis un LOUP bordel !

 

Vous devrez remplir chacune des tâches en parcourant la MAP encore et encore, tel un Rogue lite. En vous aidant des capacités à acheter au MAGASIN pour surmonter les obstacles. Le véhicule avance tout seul et chaque défaite (obtenue au bout de 3 accidents) vous fera revenir à la station. Le jeu n’est pas du tout punitif, puisque (en plus d’un mode « facile » disponible) chaque RUN vous fera gagner des CHAMPIGNONS (monnaie d’échange pour le MAGASIN) et vous fera avancer dans les quêtes.

Celles-ci sont simples mais efficaces. Réveiller des ours, décongeler des grenouilles ou encore ramasser 100 baies. Pour vous aider à les accomplir, il faudra soit utiliser les compétences disponibles ET achetables en MAGASIN. OU, vous disposerez d’une technique supplémentaire et temporaire comme le lance-flamme.

 

Vous vendez du Redbull ?

 

Lorsque le tableau des tâches est complété, vous passer à la zone suivante

 

Le PNJ sera content de vos services et vous guidera (ou non) un peu plus vers l’été et l’océan. Une dernière RUN s’enclenchera dès lors  pour atteindre la station suivante. Même si quelques essais vous seront nécessaires (il s’agit tout de même d’un runner!) on ne s’énerve pas trop tant le titre est bercé par une ambiance féerique.

Quelques scènes cachées se déclencheront à certains moments de votre aventure pour vous proposer des évènements uniques et très agréables. Le jeu regorge de mécaniques différentes et cache bien son jeu ! Choix multiples, mini-jeux de rythme… Laissez-vous juste guider par l’ambiance sonore sympathique et les décors mystiques. Le titre vous surprendra !

 

Un mini-jeu de rythme, ça c’est cool !

 

Et après ?

 

Arrivé à la station suivante, vous aurez la possibilité (en plus de tout le reste) d’envoyer un courrier aux PNJ(s) précédent(s) pour savoir comment ils vont et d’acheter la CARTE POSTALE locale. Notre personnage détient un carnet de route dans lequel vous débloquerez, tels des trophées, quelques souvenirs de vos expériences passées.

Ce n’est pas tout, puisque certains objets se débloqueront également au fil de votre aventure, utiles ou non, ils prendront une place certaine dans votre sac de voyage.

 

Alors ça, c’est pas normal…

 

SUMMER CACTHERS est rempli d’humour et se laisse jouer comme un petit plaisir coupable. Le titre nous donne envie de voir l’océan.

 

SUMMER CATCHERS

STEAM

ESHOP

 

o(*′▽`)〇))”o(*′▽`)〇))”o(*′▽`)〇))”o(*′▽`)〇))”o(*′▽`)〇))”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Missa Chan
Missa Chan

Casse-noisette professionnelle, psychopathe du text-smiley et adore chercher l’info qui fâche pour mieux remuer le couteau dans la plaie.

I should go =͟͟͞͞( ✌°∀° )☛

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This