Runner/Plateformer
PC

 

Souvenez-vous, dans notre article concernant la Game Jam KYT6, nous vous avons parlé de FLYING BUTTER; Studio indépendant et gagnant du concours avec leur jeu Peer to peer.

Il se trouve que nous nous sommes intéressés de plus près à leur créations; notamment à leur jeu (disponible sur STEAM) : INTEMPOREL.

 

C’est alors que le poisson volant se mit à se soulever de l’eau pour conquérir les cieux.

 

C’est en sortant la tête de l’eau, dans une atmosphère presque inconnue et dangereuse, qu’on se sent le plus vulnérable. Mais c’est aussi en quittant cette zone de confort qu’on risque de découvrir de nouvelles choses.

C’est le sentiment que j’ai ressenti, en testant INTEMPOREL. Allons droit au but, je déteste le Speedrun, le die and retry et surtout les jeux qui nous demandent de bons réflexes mémoriels. Cela m’oppresse, me stresse et me donne la migraine.

Et pourtant, INTEMPOREL m’a happé de son harpon. Il m’a trainé comme une vieille chaussette le long de ses niveaux et je n’avais plus aucun pouvoir décisionnel, si ce n’est celui de choisir la perle de mon bracelet adéquate à la situation.

 

 

Cours Missa, cours.

 

INTEMPOREL se veut être un jeu d’une grande simplicité qui vous demandera de très bons réflexes. L’histoire vous emmène dans un monde dévasté, dans lequel les mémoires se perdent. Un univers mystérieux et authentique dans lequel vous êtes un Gardien en charge de restaurer certains souvenirs pour préserver l’identité des âges, tout en trouvant votre chemin.

Cette restauration ne se fera pas avec des armes, car loin de l’idée d’un Destiny, ici, vous êtes un Gardien désarmé qui va utiliser ce qui lui reste pour tenter de percer le mystère.

Le jeu se découpe en plusieurs niveaux. Entre chacun d’entre eux vous serez dans un HUB vous permettant de discuter avec Chester, le marchand aux multiples connaissances et de prendre connaissance des objets recueillis lors de vos courses effrénées. Mais aussi, ce sera l’occasion de vous préparer à la prochaine…

 

 

Le Gardien se déplacera sans votre aide, pire, il court et fonce droit devant chaque danger. Ce sera à vous d’utiliser les compétences (équipées ou non dans le HUB) des perles de son bracelet pour l’aider à affronter ce qui se dresse devant lui. Saut, esquive, bulle de protection, dash, les capacités seront simples mais nous permettent de revenir à l’essentiel.

Mais attention, parfois il y aura des choix. Certains chemins seront divisés, ainsi vous risquez de passer à coté d’objets ou de personnages qui partageront leur savoir avec vous.

 

La mort ou la mort?

Une histoire mystérieuse

 

A chaque niveau vous en apprendrez un peu plus sur l’univers et les secrets qui se cachent derrière chaque souvenirs.

Mais que s’est-il passé ?

Cette question hantera votre partie à chaque course. Alors vous continuerez, vous mourrez très souvent et vous recommencerez. Le jeu n’est absolument pas punitif puisqu’à chaque mort (il suffira de heurter un élément) il vous fera recommencer au dernier checkpoint, qui ne sont autres que les pierres de souvenirs à marquer à l’aide de l’une des techniques de votre bracelet.

Niveaux après niveaux, vous allez rencontrer des personnages, découvrir des écrits et tenter de reconstituer le puzzle que le titre nous laisse.

 

 

Enrobé dans un décor simpliste

 

La simplicité du titre, déjà de nombreuses fois citée, nous permet de rester sur l’essentiel. Il s’agit d’un jeu rythmé et mystérieux dans lequel l’aspect graphique est maîtrisé. Nul besoin de détails et de textures à outrance quand le concept même du jeu se base sur la perte de mémoire. Les tons neutres sont agréables à l’œil, ce qui nous laisse la capacité de nous concentrer uniquement sur notre objectif. Et dans un jeu où on meurt souvent avant d’apprendre de nos erreurs, la concentration est primordiale.

 

Pssst, je crois que c’est la merde…

 

 

INTEMPOREL est disponible au prix de  6,59€  sur STEAM.

 

A ce prix là, je ne peux que vous conseiller de foncer pour tester le titre. D’autant plus qu’il peut tourner facilement sur beaucoup d’ancêtres. Pas de bol pour Noël, vous avez encore un jeu à découvrir avant d’être en droit de demander à tata une dringuelle* pour votre prochain PC GAMER.

 

( ͡° ͜ʖ ͡°)

*Belgicisme, de l'argent de poche

Missa Chan
Missa Chan

Casse-noisette professionnelle, psychopathe du text-smiley et adore chercher l’info qui fâche pour mieux remuer le couteau dans la plaie.

I should go =͟͟͞͞( ✌°∀° )☛

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This