C’est avec énormément d’impatience que j’attendais le 3ème opus de cette « nouvelle » série Hitman, ayant complètement rongé les deux premiers pendant le confinement de mars 2020, j’avais super hâte de revoyager sous les traits de l’agent 47 et de clôturer cette histoire qui ne semblait plus très loin de la résolution à la fin du 2ème épisode.

Alors assieds toi confortablement, parce que j’en ai gros sur la patate !

47, en difficulté ?

Une révolution d’écriture…ou pas ?

Faire une nouvelle trilogie d’une licence ayant déjà de nombreux épisodes à son actif est toujours un exercice difficile, voir dangereux, mais après avoir posé les mains et littéralement détruit les deux premiers épisodes, j’étais prêt pour la grande conclusion, pour des voyages plus grandioses, plus longs, plus sournois !

Alors certes, on voyage toujours beaucoup, et les décors sont tout aussi beaux que les deux précédents, la patte d’IO Interactives et de leur moteur Glacier faisant toujours des merveilles !

Le scénario est somme toute logique et sans grand rebondissement pour quiconque aime un tant soit peu les thrillers, romans policier, films d’espionnage et consort.

Soyons clair de suite, ne vous attendez pas à un retournement rocambolesque ou juste à lâcher un bon vieux « Mais whaaaaaaaaaaat ??? » par un scénario incroyablement riche et surprenant, OK, c’est cohérent avec le reste de l’histoire, mais perso, c’était sans grande surprise, et ça, c’est un peu dommage quand même.

La fin, n’en parlons même pas, elle est tristement plate, classique et sans émotion, à l’image de 47 me direz-vous, mais merde, après 3 opus et presque 20 pays visités, un scénario qui vous fait plonger dans le passé de notre protagoniste principal, qui arrive même à un moment dans le 2eme épisode à vous donner de l’empathie pour ce gars qui a passé sa vie à supprimer celle des autres, mais là, RIEN.

Un troisième épisode procédural, comme une check-list avant de quitter votre Airbnb de vacances, à coup de « ça c’est fait », « suivant », « merci bisous ».

Les ambiances sont toujours en parfait raccord avec les pays visités !

Un final en demi-teinte ?

La fin du 2ème épisode donne le ton de l’épisode final, vous avez été un pantin toute votre vie, un outil dans la main des puissants, et maintenant tout cela doit cesser, vous allez en finir et détruire cette organisation, définitivement.

Le pitch de ce dernier épisode, c’est ça, et franchement après avoir parcouru les deux premiers, on est en droit de s’attendre à des environnement encore plus riches, vastes et complexes, à des services de sécurité plus précis et intelligents, des intrigues plus folles encore pour vous rapprocher de vos derniers ennemis, enfin vous avez compris le topo quoi !

Et bien pas du tout ma p’tite Lucette !

Ce troisième opus me laisse un goût de trop peu en bouche, peut-être parce que je sais que c’est fini, peut-être parce que j’en attendais beaucoup, mais pour moi au niveau richesses de contenu et surprises, le 2e opus reste indétrônable, et je ne saurai que vous conseiller d’attendre que le prix de ce final soit soldé de moitié avant de vous le procurer.

Parce que OUI, ça reste un chouette Hitman de la nouvelle génération, les mécaniques ayant fait leurs preuves dans les deux premiers n’ayant quasiment pas bougé d’un millimètre à part de très petits changements par-ci par-là.

Les décors sont toujours splendides, et la durée de vie du jeu, si vous êtes du genre à vouloir tout débloquer est franchement plus qu’honnête.

Certaines mécaniques de jeu sont même plutôt bien pensées, et donnent le ton de ce qu’IO Interactive va pouvoir faire avec sa prochaine série autour de l’agent 007.

Petit Big Up pour le deuxième chapitre de cet épisode final, le fameux manoir anglais, qui est certainement un des meilleurs chapitre de toute la série et qui ravira autant les fans d’Hitman que ceux de Cluedo !

Mais le chapitre final, à l’allure d’un remake de Snowpiercer, vous fera vite entendre une petite voie dans votre tête qui vous dira : « Y sont sérieux là ? »


Vos aventures vous mèneront dans les vignobles argentins, plutôt classe !

Un contenu aussi vaste que les cheveux de 47.

Force est de constater que cet épisode fait preuve d’un cruel manque d’envie ou d’ambition de la part du studio, là où l’on attendait justement qu’ils lâchent la bride pour le feu d’artifice final, on est sur un épisode en dessous, tant au niveau de la profondeur de contenu que du détail, voir même de la vie dans les lieux visités.

Vous voulez un exemple ?

Les « intrigues » dans cette nouvelle série d’Hitman sont les différentes situations ou opportunités qui permettent de se rapprocher au plus près des cibles, pour des situations d’assassinat toujours plus drôles et originales.

Dans le premier, vous aurez entre 7 et 10 intrigues par scénario.

Dans le deuxième épisode entre 5 et 7.

Dans celui-ci entre 0 et 3.

Et c’est bien là tout le problème de ce dernier Hitman, c’est son manque de tout.

Là où avant vous recommenciez chaque chapitre au moins 10 fois, pour faire toutes les intrigues, les exploits, même les plus loufoques, etc.

Dans celui-ci, vous arrivez vite à l’impression horrible d’avoir « déjà » fait le tour du propriétaire et de passer à la suite, à moins de recommencer le chapitre à coup de sauvegardes rapides et de rechargements pour faire tous les exploits de remplissage qui n’ont pas vraiment d’intérêt.

Vous rajoutez à ça une intelligence artificielle pas toujours au top, quelques petits bugs (qui seront vite patch je pense), et l’impression d’avoir toujours les mêmes objets à utiliser quel que soit l’endroit du monde où vous vous trouvez. Et vous ne pourrez pas m’enlever de la tête que cet épisode manque de panache et de contenu comparé à ses grands frères.

Et ce n’est vraiment pas de gaieté de cœur que je dis ça, au contraire.

Le manoir anglais est DINGUE de détails et de beauté.

En conclusion

Vous l’aurez compris, même si j’ai adoré parcourir chaque recoin de chaque chapitre, et découvrir de nouveaux décors incroyables, je n’en reste pas moins déçu de ce dernier épisode.

Mais si je suis déçu, c’est peut-être aussi parce que je l’attendais trop, parce que cette série était pour moi la bonne surprise pour tuer ce temps parfois trop long en 2020 et que cet Hitman3 est un des jeux que j’attendais le plus en 2021.

Je suis déçu car là où j’en voulais toujours plus, j’en ai eu un peu moins.

Je suis déçu, car une fois encore, c’est une bonne série avec une fin pas ouf.

Alors non, ce n’est pas un mauvais jeu, même si je n’ai pas été tendre avec lui et, si vous n’avez pas encore commencé la série, alors je ne saurai que vous conseiller de prendre uniquement cet épisode 3, car en payant l’accès pass en plus, vous aurez toutes les missions, même les DLC’s, des 3 épisodes au complet et ça, c’est plutôt beau et généreux de leur part.

Cela restera aussi à mon sens la meilleure façon de faire cette trilogie, c’est-à-dire comme une seule aventure, du tout début à la toute fin, sans distinction d’épisode un, deux ou trois. Sous ce format alors oui, foncez, cette licence n’a pas à rougir et malgré son final qui, personnellement, m’a déçu, je suis sûr que vous passerez un super moment dans les bottes de l’agent 47.

 

Cet épisode va vous envoyer sur les hauteurs de Dubaï…

Bandahack
Bandahack

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This