Un peu d’antiquité gréco-romaine
sur smartphone

1

AVANT TOUTES CHOSES

Le jeu que je m’apprête à vous présenter s’est fait démolir par la critique générale au simple fait que c’était un copié collé de Marvel : tournois des champions édité par Gameloft. Très bien, c’est le cas, ok. BON.

Et ?

Après la sortie de Street Fighter 2, combien de jeux de baston ont étés par la suite accouchés ?

Beaucoup.

Les jeux n’étaient pas forcément connus ? Ok. John 117 ou Master Chief, c’est un Spartan, un super soldat entrainé depuis sa naissance, le dernier de sa race, dans une armure super badass, dont le but sera de tuer des aliens pour sauver des gens.

C’est marrant ça me rappelle vaguement quelqu’un…

2

Un autre exemple ? Remerciez mon homologue Ryu concernant un personnage qui lui est très cher : Ryu, qui s’est fait sauvagement dupliquer en Ryo dans Kings of Fighters jusqu’aux déchirures dans les vêtements.
Un dernier pour la route ? Virtual Hydlide qui avait beaucoup de « points communs » avec les jeux Zelda…

Bref vous m’aurez compris, le repompage dans le jeu vidéo ne date pas d’hier, et ne risque pas de s’arrêter tous développeurs confondus.
Mais il se trouve que des fois, toutes reprises soient-elles, certaines choses valent quand même que l’on prenne le temps de s’attarder dessus et de parler d’elles, et ce sera le cas dans les lignes qui vont suivre, libre à vous de continuer.

Ah, et une petite dernière chose, reprocher à ce jeu de s’appeler « Gods of Rome » et de mettre des noms Grecs dedans est à peu près aussi constructif et pertinent que de reprocher à Mortal Kombat d’avoir mis un « k » au lieu d’un « c » à « Kombat ». Effectivement, si on est pointilleux en terme de mythologie c’est incohérent, mais… oh mais j’y pense, une grande majorité du panthéon romain connu est copié du panthéon grec.
A titre d’info, il existait des divinités purement romaines, diverses et variées, avant l’annexion de la Grèce par ceux-ci. Si la curiosité vous en dit jetez un œil ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Di_indigetes

Je ne suis certes pas un spécialiste de cette période mais j’aime beaucoup l’antiquité gréco-romaine, ce qui m’a poussé à tester ce jeu. Jeu de baston qui plus est, le jeu promettait d’être sympa, et les premiers graphismes m’ont conforté dans l’idée :

3

On ne peut pas leur faire ce reproche, c’est propre et agréable. Les décors sont fidèles à la période représentée et malgré un gameplay simple (mais néanmoins efficace), le jeu est sympathique et pourrait devenir vite addictif si la barre d’énergie n’était pas là pour stopper notre fougue et la batterie de votre téléphone par la même occasion.

Pour recharger votre énergie, il n’y a pas 36 solutions, soit vous avez la chance de level up, ce qui rempli votre jauge, soit vous avez la chance de récupérer au cours de vos combats des items vous permettant un gain d’énergie, soit…vous passez à la caisse.

Soyons réaliste, le jeu est gratuit mais il faut bien que Gameloft paye ses développeurs. Fidèles aux jeux pour smartphone, ce n’est pas du pay to win mais on s’en rapproche malgré tout. Nous l’avions vu pour Anno 2205 et Rayman Adventures également, donc posez vos flingues, tout le monde le fait.

En terme de scénario rien de bien compliqué. Le fils caché d’Hadès, Ténébros de son doux nom, a foutu le boxon dans le monde divin et nous devons lui casser les dents mais avant ceci, casser les dents de ses sbires à travers différents tableaux comme celui-ci.

4

Plusieurs chemins possibles, à vous de tracer le votre. Ceci dit, il existe deux types de récompenses pour chacun d’eux :

  • Récompense d’accomplissement, quand vous le terminez pour la première fois

  • récompense du conquérant, quand vous le finissez à 100% (ou si vous préférez, quand vous avez cassé toutes les dents du tableau)

Ce système s’applique également pour les chapitres et les actes, ce qui fait beaucoup d’items récupérables sans avoir forcément à faire chauffer la CB.

Casser des dents oui, mais comment ? J’arrive, j’arrive.

Comme dit tantôt, le gameplay est simpliste :

  • une touche rapide sur la droite pour une attaque légère

  • un glissé vers la droite pour une attaque moyenne

  • une touche longue pour une attaque lourde (qui ne pourra pas être bloquée)

  • une touche rapide et/ou longue sur la gauche pour bloquer

  • un glissé vers la gauche pour esquiver et s’éloigner

En image, ça donne ça :

Attaque moyenne

5

Blocage

6

Votre œil expert n’aura pas loupé la petite jauge en bas à gauche et vous fait poser la question suivante : Kessessé ?

Il s’agit de votre barre de rage qui, une fois remplie, vous permet d’une simple touche d’activer des attaques plus puissantes.

Selon le niveau de votre combattant votre jauge comportera un, deux ou trois palliers, chacun correspondant à une attaque précise. Et quand vous aurez pris goût aux personnages de rang 3, vous pourrez activer le 3eme ultra et vous en deviendrez vite accro. Pourquoi ?

A l’instar des deux autres, le 3eme ultra est imparable. Et comment une attaque imparable se traduit ? Par des cinématiques assez badass pour un jeu mobile.

7

Bon ici c’est une capture mais les cinématiques des ultras valent le coup, pour les 7 que j’ai eu l’occasion de voir en tout cas .

Mais ne vous inquiétez pas, à la façon d’un bon vieux Tekken, chaque personnage dispose d’une cinématique d’entrée et de sortie. Ce n’est certes pas indispensable mais pour mettre dans l’ambiance c’est plutôt cool, et si jamais vous trouvez ça long vous pouvez les passer.

Les personnages, parlons-en d’ailleurs. Non parce que c’est pas tout de casser des dents mais il faut aussi savoir avec qui on le fait. Et pour cela Gods of Rome nous en propose de plusieurs catégories reposant sur un système de pierre-papier-ciseaux.

Voyez plutôt

8

En bleu nous avons les Dieux, qui sont donc avantagés face aux anciens en rouge (les titans si vous préférez), ce qui est logique puisque les Dieux ont détrônés les titans dans la mythologie. Ceux-ci sont avantagés face aux demi-Dieux (en violet), car forcément c’est sur les rejetons des Dieux que le titans vont se venger.

Les demi-Dieux seront forts contre les monstres(en vert), car mythologiquement parlant ils sont majoritairement morts sous les coups d’êtres semi-divins. Aussi cette faiblesse paraît évidente.

Et enfin en orange les Héros. Simples mortels, ils seront faibles face aux monstres, logiques, mais auront un avantage sur les Dieux, la boucle est bouclée. Pourquoi cet avantage ?

Les titans ont engendrés les Dieux et se sont fait renverser par ces derniers. Les Dieux ont engendrés les hommes et craignent donc à leur tour d’être renversés par leurs créations. Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les textes anciens, navrés.

Bref, pour récupérer vos combattants, vous avez le droit à différentes sphères, chacunes offrant des combattants de puissances différentes.

9

Pour obtenir ces sphères, il faudra avancer dans le mode histoire, vous vous en doutez. Mais ce n’est pas la seule chose que vous pourrez trouver. En effet parmi les items disponibles il y aura les potions de soins et de résurrections, et surtout très important l’ichor, ou sang divin, qui vous permettra de booster vos guerriers, ce qui est indispensable pour avancer dans le mode histoire, on y revient.

10

Bon, et en dehors du mode histoire ? La tentation de m’étaler la dessus est grande mais je la ferai courte :

  • les événements spéciaux permettent d’obtenir des items particuliers

  • le mode PVP permet de jouer contre les combattants des autres joueurs, ainsi que d’autres surprises sur lesquelles je vous laisserai sur votre faim.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce jeu, et une chose qui a aidé et la cohérence qui est portée à chaque personnage, n’en déplaise à certains, concernant l’histoire de ces derniers. Et si vous ne les connaissez pas, no soucy, en cliquant au bon endroit vous pourrez trouver la bio des différents protagonistes.

11

Si vous avez eu le courage de lire jusqu’ici, vous vous coucherez peut-être même moins bête, c’est cadeau.

VHD Prod. pour Shainiiigaming

 

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This