TEST : CYBERPUNK 2077

Date de Sortie : 10 décembre 2020

Disponible sur :  PC, Stadia, PS4, PS5, Xbox One, Xbox series

Après presque un mois de sortie, il est temps de parler du très attendu et aussi très critiqué nouveau bébé de CD Projekt Red.

Car oui, au-delà du clivage old gen/next gen, PC/console il y a ÉNORMÉMENT de choses à dire sur ce titre, qui vous fascinera autant qu’il vous laissera un goût amer dans la bouche !

Alors enfilez votre blouson le plus criard, enfourchez une moto qui rendrait le héros d’AKIRA mort de jalousie, c’est parti, je vous emmène à Night City !

 

Une fourmi dans une fourmilière vous dites ?

 

Révolution ou flop monumental ?

Avant de me lancer dans une tirade où je vous conterai tout mon amour pour cet univers, il me semble nécessaire d’établir un constat de base, après une 50aine d’heures passées sur le jeu, à la fois sur PS4 FAT et sur PC !

OUI, le jeu est truffé de bugs, dire le contraire serait malhonnête.

OUI, le jeu a été optimisé avec mes couilles sur les consoles old gen.

OUI, malgré tous ces reports, le jeu aurait mérité quelques mois de dev de plus, ou en tout cas une transparence de communication bien plus claire dès le début.

Car c’est bien là que ça fait mal : si vous jouez sur un PC pas ouf ou pire, sur une PS4/Xbox One, découvrir ce jeu a dû vous faire le même effet qu’un vieux big mac de trois jours quand vous attendez un burger gastronomique ! Alors attention, pour tous les gens qui crient au scandale en disant que les versions old gen sont injouables, c’est tout simplement faux.

Certes c’est décevant graphiquement, vous allez attendre moulte fois devant un pnj ou un véhicule pour que leurs textures soit chargées complètement, vous allez avoir plus de crash que sur les autres supports, mais de là à dire que c’est injouable, j’appelle ça ni plus ni moins de la mauvaise foi.

Le problème c’est qu’on a du mal à en vouloir à tous ces joueurs déçus qui hurlent au scandale depuis plusieurs semaines , car il faut bien l’avouer, la mauvaise foi est partagée entre la communauté et l’éditeur, qui par gourmandise ou pression des investisseurs, s’est effectivement bien moqué d’une partie de ses joueurs.

La voilà peut-être la révolution promise par ce titre très (trop?) ambitieux, c’est qu’à l’avenir il ne s’agira plus de vendre des paillettes pour servir une demi-bouse, les gros studios vont devoir prendre le cas Cyberpunk comme une leçon à apprendre par cœur, comme une erreur à ne JAMAIS répéter !

Car même si dans mon cas je vis ma best life en parcourant les rues animées de Night City, les chiffres et les faits sont là :

CDPR a perdu 40 % de sa valeur en bourse en tout juste une semaine.

CDPR a fait des excuses publiques et promet de se rattraper.

CDPR propose un remboursement complet des mécontents.

Playstation a tout simplement viré le jeu du PS Store en attendant son amélioration.

Pas vraiment le genre de révolution qu’on attendait n’est-ce pas ?

 

Des bugs ? Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez…

 

Et le gameplay dans tout ça ?

Bon, commençons par cette vue à la 1ère personne !

Globalement je trouve que ça joue beaucoup sur l’immersion et personnellement ça ne m’a absolument pas dérangé, néanmoins, pas mal de gens n’aiment pas du tout lorsqu’un jeu vous force à une vision quand la possibilité de choisir entre 1ère et 3ème serait tout à fait envisageable (en passant à la 1ère personne que dans les fights par exemple).

Là où je pourrais trouver ça dommage, ce serait par rapport à l’incroyable personnalisation du personnage qui vous est proposée au début de partie, finalement vous ne profiterez de la totalité de votre personnage que très rarement (quand vous vous déplacerez à moto et dans le menu grosso modo), la vue étant concentrée sur vos mains.

Au niveau de l’interface, on regrettera de ne pas pouvoir régler le zoom de la mini map pour que celle-ci soit pleinement efficace lorsque vous vous déplacez à toute vitesse dans votre nouveau bolide payé à la sueur de votre front et de votre gâchette !

Le reste de L’ATH est quant à lui entièrement personnalisable, si toutefois vous voudriez renforcer votre sentiment d’immersion, mais sincèrement , c’est assez bien foutu et ça ne vous gâchera pas le voyage dans les méandres de Night City.

Enfin le nerf de la guerre, les menus !

Car oui, il est parfois bon de rappeler que Cyberpunk 2077 est un jeu de rôle et le moins que l’on puisse dire c’est que si CDPR a déjà brillé dans le passé pour son écriture, on ne peut pas vraiment dire que l’ergonomie soit leur fort (elle n’est même vraiment pas ouf…) et il vous faudra plusieurs heures de jeu afin d’apprivoiser le menu, qui pour les profanes du genre sera vraiment pas évident à prendre en main, car oui vous pouvez modifier ÉNORMÉMENT de choses, et qui dit beaucoup de possibilité, dis beaucoup de menus et de sous-menus différents !

Car entre votre inventaire, vos catégories de compétences, vos arbres de compétences, votre craft, les modifications corporelles, vos modifications d’armes, d’armures et j’en passe, vous allez passer énormément de temps dans vos menus donc je vous conseille de bien prendre le temps de les explorer en long et en large, certaines personnes étant complètement passé à coté de certaines fonctionnalités…

Et c’est justement là que ça fait (encore) mal, c’est que l’équilibrage du jeu est vraiment très approximatif, certaines compétences étant essentielles si vous voulez vraiment fouiller partout, d’autre assez anecdotiques selon le gameplay que vous choisirez d’adopter.

Du coup, il est assez normal de se demander si les gars de CDPR n’ont pas voulu soit trop en faire, soit pas assez, la diversité des possibilités étant assez folle au démarrage, vous vous rendrez assez vite compte des compétences qui valent la peine d’être investies ou pas, et ça aussi, c’est foutrement dommage.

Enfin, car il faut quand même leur laisser le mérite, le mode photo du jeu est incroyable, vous allez perdre un temps stupide à vous faire de superbes screenshots, et ça, c’est beau !

 

Et là ce n’est QUE le menu des modifications cyber…

 

Du sel , du sel, mais aussi beaucoup d’amour

Après avoir été, bien malgré moi, obligé de tirer à balles réelles sur le jeu, mettons un peu de positif dans nos vies, bordel !

Car oui, malgré ses défaut Cyberpunk 2077 est un très bon jeu et a même le potentiel pour être un EXCELLENT jeu. Parlons d’abord de son personnage principal, non pas V mais bien Night City !

En effet il est là le point fort de ce titre, c’est son univers absolument dingue, sa map qui brille dans sa grandeur malgré sa petite taille (environ 3-4 fois plus petite que GTA5), son activité aussi folle que sale (voir très sale).

Night City est une ville qui vit à 1000km/h et vous enrôlera sans vous demander votre avis dans ses ruelles, ses vices et ses travers.

Vous serez à la fois témoin de baston entre gangs, d’accident de la route, de suicide, d’aggression pure et dure, ouais les gars Night City ça vous ferait passer l’univers de Red Dead pour un parc de bisounours, c’est sale, c’est bruyant, c’est vulgaire et si on pouvait avoir l’odeur je suis sur que ça puerait la merde et la pollution (et peut être même le foutre dans certains endroit).

ET VOUS ALLEZ ADORER CA !

Parce que OUI, Night City est à mon sens, ni plus ni moins, un des meilleurs open world jamais réalisé, et ça, c’est important de le préciser.

La ville grouille de vie, possède un level design tout bonnement incroyable, et vous fera perdre des heures, des jours voire même des semaines tellement les équipes de CDPR ont un sens du détail qui frise la perfection.

Pour la première fois j’ai réellement eu l’impression de me perdre dans une map ou la verticalité et l’immersion ont été réalisées d’une main de maître et où le temps va vous échapper tellement vous aurez envie de fouiller le moindre petit pixel !

Alors oui il y a des vilains méchants bugs, mais par pitié, prenez le temps de découvrir cette ville, vous ne le regretterez pas.

 

Avouez que ça donne envie…

 

Du fun et des mots

Autre qualité, et non des moindres, du titre polonais, c’est son écriture car non seulement la quête principale est extrêmement bien écrite, mais les quêtes secondaires le sont tout autant !

Tout d’abord il vous sera possible d’aborder les quêtes sur différents angles, ayant commencé le jeu deux fois, je peux confirmer qu’il est effectivement possible d’influencer le déroulement d’une quête selon vos choix, on regrettera juste que le même niveau de finition au niveau du multi choix ne soit pas équivalent sur toutes les quêtes, mais passons.

Ensuite vos choix auront effectivement des répercussions sur les dialogues que vous aurez avec les différents commanditaires de vos missions, en effet si une mission peut être réalisée sans dommages et que vous préférez vous la jouer Rambo, vous ne manquerez pas de vous faire remonter les bretelles à la fin de celle ci, par des pnj certes satisfaits sur le fond, mais pas très contents de la forme.

J’ai aussi beaucoup lu que le jeu était très sombre, moi je le trouve au contraire très très fun ! Vous vous ferez insulter de petite pu** par des IA, vous pourrez tataner la tronche de membres de gang avec un dildo géant qui fait le bruit d’un sabre laser (oui vous avez bien lu), participer à des concours de tir où vous et les autres concurrents vous ferez traiter de gamines prépubères par un patron de shop obèse qui finira par se livrer comme sur le divan d’un psy, et ce n’est là que quelques exemples de la richesse par l’absurde, que vous proposera Cyberpunk.

Là ou dans d’autres mondes ouverts on finira par sélectionner que les quêtes secondaires qui ont l’air d’en valoir la peine (oui c’est à toi que je parle, toi qui ronge d’abord la guilde des voleurs et la main noire dans Skyrim avant la quête principale) ici , on se fera un plaisir de faire absolument toutes les quêtes secondaires, pour voir si le jeu réserve encore d’autres surprises ou juste pour peaufiner une relation avec un pnj avec qui vous finirez certainement par passer la nuit à baiser dans un hotel miteux !

Cyberpunk c’est tout ça, un immense et joyeux foutoir, immensément bien écrit qui vous fera passer un moment incroyable si vous arrivez à passer outre les petits défauts.

 

Qui n’a jamais rêvé de démonter un gang avec ce genre d’armes, hein ?

 

En (longue) Conclusion

En début de test je posais la question de savoir si Cyberpunk n’était pas peut-être trop ambitieux… Et je pense qu’il est simplement trop tôt pour y répondre !

Alors OK, les équipes techniques ont chié dans la colle, OK l’IA des ennemis fait penser qu’on se situe vraiment dans idiocracy tellement ils sont très très cons, mais s’il y a bien une chose que l’on sait des équipes de CDPR, c’est qu’ils ne mettent pas au monde un si gros bébé pour l’abandonner devant un orphelinat 5 jours plus tard. Je pense qu’il faut laisser le temps au temps et je reste persuadé, que dans quelques mois, toutes ces vilaines critiques feront parti du passé et que l’on profitera pleinement de l’incroyable richesse que ce titre a à nous offrir.

Souvenez vous de The Witcher 3 qui était aussi buggé qu’un programme codé sous kétamine, il est à l’heure actuelle encore acclamé comme l’un des meilleurs jeux du genre et se vend encore très bien malgré les années (merci Netflix).

Alors arrêtons d’hurler à la haine et au dégoût si, en grattant un peu la surface, on se rend compte du potentiel incroyable que possède Cyberpunk 2077.

Pour moi la plus grande erreur des équipes de CDPR a été de ne pas avoir les balls d’annuler purement et simplement la sortie sur old gen, et là croyez moi, on aurait pas du tout eu la même version du jeu dans les mains, le jeu restant tout à fait jouable sur tous les supports et absolument MAGNIFIQUE sur PC ayant une bonne config (je joue sur une 1080 donc pas de RTX pour moi) et surtout sur Stadia !

En résumé je vous dirais de prendre une  tisane, de souffler un peu et d’attendre le bon moment pour que vous puissiez découvrir ce titre incroyable dans de bonnes conditions si vous n’avez pas ce qu’il faut pour l’instant, OK ça fait chier, mais faire une croix sur l’énorme boulot effectué par CDPR sur ce titre pour des raisons qui, j’en suis sur, seront bientôt un mauvais souvenir, serait pour moi un énorme gâchis de votre part…

Alors viens… Viens te perdre dans Night City, promis tu ne le regretteras pas. 

 

Vous allez adorer vous perdre dans les Badlands !

 

 

Test réalisé sur la version PC  et PS4 FAT par Bandahack

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This