Pendant que la Saga reste en haleine en attendant la sortie de l’épisode IX (décembre 2019), Star Wars a vu la semaine dernière son deuxième Spin-off intitulé « SOLO » sortir dans les salles. Impossible de manquer l’intrigue du film puisqu’il nous sera présenté la jeunesse du meilleur pilote et contrebandier de la galaxie – Han Solo incarné par Alden Ehrenreich. Ce dernier parviendra-t-il à gommer les différences physiques avec Harrison Ford ? Rien n’était moins certain. Qu’attendre face à ce deuxième Spin-Off ? Personnellement, j’attendais un début de film remontrant le jeune Solo enfant, un peu à la manière d’Indiana Jones et la Dernière Croisade. J’y attendais deux rencontres, comment Han rencontre Chewbacca et de même avec Lando Calrissian. Et ce « Solo » sera-t-il réellement la légende qu’on nous a présenté dans la genèse Star Wars (on est bien en train de parler de la première trilogie).

Entrons dans le vif du sujet : Les débuts sont tout de suite prenants. Nous ne sommes pas dans l’enfance de Han mais dans sa jeunesse. On plonge sur sa planète natale qu’il était agréable de voir à l’écran. La tension est palpable dans une planète contrôlée par l’Empire mais aussi par les malandrins les plus infâmes de toute la galaxie. Pour ne rien divulguer des circonstances – restons flous. Une chose est certaine, on plonge de suite dans un très bon film d’aventure. On a toutefois du mal à se raccrocher aux événements des trilogies. Si ce n’est par les références volontaires et je dois dire, assez bien présentées. On reste centré sur le parcours de Han et sur ses fréquentations, ses déboires, ses rencontres, et les aventures qui en feront une légende. Là où Chewbacca n’avait que des rôles secondaires dans les différents opus des Episodes avec un grand « E », il sera omniprésent dans cette aventure et il est impressionnant dans chaque scène. L’acteur Joonas Suotamo a assuré dans son rôle du Wookie le plus connu de la galaxie.

Han est jeune, mais il apprend vite. Là où désespérément je cale sur le physique de l’acteur, le jeu et les mimiques qu’il offre à l’écran ont tout pour en faire un excellent contrebandier starwarsien, mais impossible de ne pas établir la comparaison avec Harrison Ford.

Passons en revue d’autres éléments du film. Qu’attendre d’autre autour d’un Star Wars ? Des planètes… pas de doute, deux planètes essentielles souvent abordées dans l’univers étendu seront maintenant apparues à l’écran. Les choix de décor pour ces planètes ont été judicieux et parfaitement aménagés. Des Aliens … enfin ! on a remis à l’écran ce qu’on attend encore dans la nouvelle trilogie, des specimens de races connues des premiers films montrés dans la Cantina de Mos Eisley ou dans le palais de Jabba. Ce qui monte à deux points positifs pour « SOLO ». Passons à présent aux personnages annexes. Lando Calrissian, que l’on verra plus prétentieux et plus précieux que dans l’Empire contre-attaque, as des tables de jeux et roublard. Son droïde L3-37, apportera une tentative de touche humoristique ? Je ne suis pas parvenu à mesurer l’importance du rôle. Nous n’avons pu passer à côté de Qi’Ra, amie ou ennemie ? Le personnage interprété par Emilia Clarke tient toutes ses promesses, alliant classe, stratégie, art,… et Tobias Beckett joué par Woody Harrelson, un autre contrebandier charismatique ayant une expérience certaine en matière de palabre et de situations compliquées.

Par qui ou par quoi le mal est-il incarné ? L’Empire ? Oui on retrouve bien la présence de l’Empire galactique mais cela ne sera pas le problème majeur de la quête du film. Il y aura bien une organisation criminelle centrale que l’on connaissait peu. Ce qui apporte un brin de mystère mais qui explique aussi quelques parallélismes vers l’univers étendu. Le film peut-il être surprenant ? Bien évidemment. Ok on sait que Han et Chewie ne peuvent que réussir à s’en sortir mais c’est bien sur d’autres clés que le réalisateur Ron Howard arrivera à nous méduser. Pas de Jedi, pas de sabre laser, mais plusieurs duels feront de « Solo » un excellent film.

Bref, « Solo » est surprenant. Je n’attendais rien de ce film à la mesure de ce que je pouvais attendre pour la nouvelle trilogie. Je me dois de rester vague sur le fond de l’histoire, mais les surprises sont là et beaucoup plus de bonnes surprises que de manques ressentis,… C’est donc avec plaisir que je retournerai le voir . Même si je suis dans une galaxie lointaine, très lointaine,… Star Wars a encore de bonnes ressources à nous apporter même si dans « Solo » beaucoup de tradition d’un Star Wars ont été oubliées. Par contre, grâce soit rendue à l’histoire du Faucon Millénium.

 

 

Par Jediced pour Shainiiigaming

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This