Avec la sortie imminente de « Assassin’s Creed » dans les salles obscures, j’ai pensé qu’il serait de bon ton de vous offrir une petite rétrospective sur l’univers de cette saga vidéoludique qui a réussi à conquérir des millions de fans à travers le monde.

1

En effet, depuis la sortie d’Assassin’s Creed premier du nom en 2007, et avec la multiplication des sorties de produits dérivés, les romans, les mangas, les bandes dessinées, les ouvrages qui analysent la saga, un néophyte aurait vite fait de s’y perdre et de se décourager. Et comme tout bon fan d’Assassin Creed vous le dira, ce serait dommage de passer à côté d’une histoire qui vaut le détour!

D’abord, sachez que d’après les bandes annonces et divers interviews qui ont été données pour le film, il n’est nullement nécessaire d’avoir joué aux jeux pour l’apprécier. Si toutefois vous voudriez vous lancer dans l’aventure en préparation de la soirée ciné, cet article est pour vous!

Sachez cependant que le but premier n’est pas de vous révéler les moindres détails de l’histoire des jeux, mais bien de vous aider à vous y retrouver par vous-même dans la multitude de contenu qui gravite autour de cette série… Nous éviterons donc les spoilers autant que possible!

Mais trêve d’introductions! Assassin’s Creed, c’est quoi? Et bien…


Assassin’s Creed est avant tout une série de jeux vidéo dont le leitmotiv est de s’amuser avec l’Histoire, la vraie, celle dont on vous parle à l’école.

Pour ce faire, les jeux utilisent comme fil rouge, le conflit qui oppose la Confrérie des Assassins (qui ont réellement existé) à l’Ordre des Templiers (qui ont, eux aussi, réellement existé).

Là où, d’entrée de jeu, le titre d’Ubisoft s’amuse avec l’Histoire, c’est dans les raisons qu’il avance pour l’existence de ce conflit…

Si l’on en croit l’Histoire d’Assassin’s Creed, la race humaine n’est pas la première à avoir peuplé la Terre. Nous serions en fait une race créée génétiquement par un autre peuple (non, pas des extra-terrestres, puisqu’ils ne viennent pas des cieux, ils sont les premiers habitants de la Terre!). Cette race de « Précurseurs« , comme le jeu les appelle, nous a créé génétiquement à son image pour nous utiliser comme force de travail. Nous étions leurs outils, rien de plus. Ils nous créèrent avec une différence notable cependant; ils ne nous ont dotés que de 5 sens, au lieu des 6 qui les caractérisent. Cela, dans le but de nous contrôler plus efficacement.

Ce qu’ils n’avaient pas prévus, par contre, c’est qu’entre les humains et les Précurseurs, ça finirait par se fricoter… De ces unions sont nés des humains dotés de ce 6ème sens qui leur faisait jusqu’alors défaut; c’est la Vision d’Aigle (nous y reviendront).

Avec le temps, et la propension des humains à se multiplier, les Précurseurs se sont vite rendu compte qu’ils allaient être en infériorité numérique. Ils se mirent alors à créer des machines pour contrôler nos actions: ce sont les fragments d’Eden. Les fragments d’Eden ont été conçus de sorte que seuls les possesseurs de gênes de Précurseurs puissent les manipuler sans danger. Tout humain qui s’y risquerait finirait par en mourir.

Le fragment d’Eden le plus célèbre du jeu, c’est sans doute la Pomme d’Eden, qui a le pouvoir de contrôler les esprits et les actions des humains. Le fonctionnement précis des Pommes d’Eden est quelque peu mystérieux, mais on peut sans trop s’avancer, dire qu’elles offrent sans doute à leurs victimes, des visions de paradis qui la rendent malléable à souhait, et permet ainsi au détenteur de la Pomme d’imposer sa volonté aux victimes.

Seulement voilà. Vous vous souvenez des fricotages dont je vous parlais plus haut? Ceux qui ont dotés certains humains d’un 6ème sens? Et bien, ces humains se sont trouvés capables d’utiliser les Fragments d’Eden dans une certaine mesure, et donc d’échapper au contrôle des Précurseurs.

Ces humains évolués se rallièrent contre les Précurseurs, avec à leur tête, un couple d’humains connus de tous; j’ai nommé Adam et Eve.

Une guerre entre les humains et les Précurseurs ne tarda pas à éclater, les uns ayant la force du nombre, les autres l’avantage technologique. Mais le conflit prit une ampleur telle qu’aucun des 2 camps ne vit arriver la catastrophe naturelle qui se profilait à l’horizon, et qui allait décimer la race des Précurseurs.

Une éruption solaire d’une magnitude sans précédent était sur le point d’englober la Terre et de détruire l’entièreté de sa civilisation. Les humains eux, auraient peut-être une chance de survivre de par leur nombre, mais les Précurseurs allaient s’éteindre… c’était inévitable…

Les scientifiques Précurseurs se mirent donc en quête d’une solution pour échapper à leur extinction. Tantôt c’était la création d’un bouclier autour de la planète en propulsant des fragments d’Eden en orbite, tantôt c’était le transfert de la conscience d’un Précurseur dans une machine. Ils inventèrent même – avec succès – une machine qui opérait des calculs de probabilité tellement complexes qu’ils permettaient de voir l’avenir, de prédire le résultat d’une action et les conséquences de cette action sur le futur de la race. Rien n’y fit. Le conflit entre humains et Précurseurs avait pris le dessus, et les projets de sauvetage échouèrent les uns après les autres. L’éruption solaire finit par éclater, rasant tout sur son passage, et détruisant la race des Précurseurs à jamais…


« Tout ça c’est très bien », me direz-vous, « mais et le jeu dans tout ça? »

Les millions d’années passent, et nous voilà en présence des Templiers et des Assassins de nos jours. Les Précurseurs sont tombés dans l’oubli. La vérité sur le conflit est devenue un mythe, les Précurseurs sont devenus des dieux, Adam et Eve des légendes, les fragments d’Eden des contes de fées…

La vérité historique a laissé la place au fanatisme religieux, et les Hommes se disputent la découverte des restes d’une civilisation oubliée…

Le jeu nous met dans la peau de Desmond Miles, un barman new-yorkais qui possède, de par son patrimoine génétique, une part importante de gênes de Précurseurs, ce qui lui confère une maîtrise relativement bonne du 6ème sens; cette fameuse Vision d’Aigle. Celle-ci a plus ou moins évolué au fil des jeux, mais son utilité première a toujours été de voir des éléments cachés de la vue des autres humains. Elle permet au protagoniste de voir au travers des murs, de lire des messages cachés, et de déterminer les intentions des personnes qui l’entourent (sont-elles belliqueuses ou non, par exemple!).

Et voilà que ce pauvre Desmond se fait kidnapper par Abstergo Industries, une multinationale puissante dans le domaine de la technologie au service des hommes, sorte de façade commerciale utilisée par les Templiers pour financer et faciliter leurs recherches des fragments d’Eden.

Des recherches d’Abstergo Industries sont ressorties plusieurs découvertes. La plus importante de toutes, et celle qui va nous plonger dans le jeu, c’est le fait que les humains disposeraient de ce que l’on appelle une « mémoire génétique« ; que la somme des souvenirs de nos ancêtres se trouve cachée dans nos gênes, et qu’avec une machine construite à cet effet, il serait possible de « revisiter » le passé de nos ancêtres, en son Surround et en HD s’il-vous-plait! C’est l’Animus

Desmond est donc forcé de s’installer dans l’Animus pour revisiter les souvenirs de son ancêtre le plus prometteur, celui qui aurait beaucoup d’informations sur les fragments d’Eden: Altaïr Ibn-La’Ahad (1165 – 1257).

Le but de cet article n’étant pas de revenir sur le contenu narratif des jeux à proprement parler, nous ne nous attarderons pas sur l’histoire de chacun des jeux. Nous vous laisserons le plaisir de les découvrir par vous-même.

Non, le but ici est de vous guider dans la découverte de ces jeux et des romans et autres BDs qui les accompagnent et qui offrent encore plus de contenu narratif à dévorer des yeux sur le conflit entre Assassins et Templiers, et sur le passé des Précurseurs.

Le premier Assassin’s Creed, sorti en 2007, nous fait donc revisiter la vie d’Altaïr, un Assassin doté de la Vision d’Aigle. Imbu de lui-même, Altaïr va commettre une erreur qui va le forcer à regagner la confiance de son Mentor, mais ce faisant, il va finir par découvrir des choses sur le passé de son Mentor que celui-ci aurait sans doute préféré garder secrètes…

2

Le second jeu est le début d’une trilogie qui suit la vie du bellâtre italien le plus charismatique de la Renaissance: Ezio Auditore da Firenze.

3 4 5

Dans « Assassin’s Creed II« , « Assassin’s Creed Brotherhood » et « Assassin’s Creed Revelations« , Desmond va découvrir ce qu’il est advenu de la Pomme d’Eden qui était jadis en possession d’Altaïr… mais aussi l’emplacement d’un Temple de Précurseurs…

A noter également que la trilogie italienne dispose, pour l’accompagner, d’une série de 3 courts-métrages, tantôt live-action, tantôt animés.

Il y a d’abord « Assassin’s Creed Lineage » qui raconte les évènements quelques jours avant le début de « Assassin’s Creed II », et tisse la toile de fond qui va provoquer la transformation d’Ezio au sein de la Confrérie.

6

Le second court-métrage, sorte de « bande dessinée animée », fait la charnière entre « AC II » et « AC: Brotherhood », en racontant la montée au pouvoir de Cesare Borgia.

7

Le dernier court-métrage, en images de synthèse celui-là, raconte les derniers jours de la vie d’Ezio, aujourd’hui un vieil homme serein, qui voit sa vie basculer une ultime fois lorsque se présente à sa porte la jeune Shao Jun, membre chinois de la Confrérie…

« Assassin’s Creed III » reprend le fil du récit immédiatement après la fin de « Assassin’s Creed Revelations » puisque Desmond et son équipe se rendent dans ce Temple de Précurseurs, qui se révèle être un ancien laboratoire Précurseurs où Junon, Jupiter et Minerve, 3 scientifiques, travaillaient autrefois à l’élaboration d’une solution pour sauver leur peuple. C’est également l’introduction de Connor Kenway, un amérindien aux origines mêlées, sur fond de Guerre d’Indépendance Américaine.

En parallèle à Assassin’s Creed III sort sur PS Vita le titre « Assassin’s Creed III: Liberation« , qui suit les aventures de Aveline de Grandpré pendant la Guerre de Sept Ans qui opposa les Britanniques aux Français; ce conflit qui ruina le Royaume-Uni, et qui allait signer le début des hostilités américaines quelques années plus tard…

Dans « Assassin’s Creed IV: Black Flag« , Desmond n’est plus le personnage central de l’intrigue, puisque le jeu place directement le joueur (vous et moi) dans le rôle du protagoniste, un employé d’Abstergo qui passe ses journées branché sur un Animus, pour découvrir la vie trépidante du pirate gallois Edward Kenway, le grand-père de Connor.

10

En novembre 2014, nous passons à la génération de consoles suivante, mais Assassin’s Creed sortira pourtant 2 jeux simultanément:

D’abord « Assassin’s Creed Rogue » sur last-gen, qui finit de répondre aux dernières interrogations que les fans pouvaient encore avoir sur la saga Kenway.

 

Ensuite vient « Assassin’s Creed Unity« , sur next-gen, dans lequel vous incarnez un utilisateur d’Animus recruté discrètement par les Assassins pour connaître les détails de la vie d’Arno Dorian, un jeune noble issu d’une famille d’Assassins, dans sa quête de rédemption en pleine période de Terreur (cette période de paranoïa sanglante qui sévit partout en France après la prise de la Bastille…). Un titre qui innovera par l’inclusion d’un mode coopération pour la première fois dans l’histoire de la saga.

Enfin, nous voilà arrivé en 2015, avec « Assassin’s Creed Syndicate » qui innove encore en nous proposant cette fois de découvrir, non pas la vie d’un Assassin, mais de deux. Les jumeaux Jacob et Evie Frye, en pleine Révolution Industrielle britannique, aidés de leur frère d’arme Henry Green, fils de l’Assassin indien « Arbaaz Mir ».

12

Et depuis peu, il existe également une série de 3 jeux sortis sous la bannière de « Assassin’s Creed Chronicles« .

13 14 15

Ces 3 spin-offs, d’abord disponibles en version digitales uniquement et puis sortis dans un bundle en magasin, sont des jeux de plate-forme en 2D/3D qui donnent davantage de détails sur les vies de Shao Jun, Nikolaï Orelov et Arbaaz Mir, respectivement dans « Assassin’s Creed Chronicles: China« , « Russia » et « India« .

Voilà pour la liste des jeux, mais bien sûr, cet article ne ferait pas son office si nous ne parlions pas de tout ce qui les entoure. Vous allez avoir de la lecture!

En effet, depuis la sortie d’Assassin’s Creed 2 en 2009, l’éditeur Milady, connu pour ses adaptations d’univers de jeux vidéo, n’a cessé de sortir un roman qui accompagne souvent la sortie d’un nouvel opus vidéoludique.

16 17 18 19 20 21 22 23

Tous issus de la plume d’Oliver Bowden (Anton Gill de son vrai nom), les premiers romans reprennent d’abord l’histoire des jeux tels quels, avec quelques petites informations supplémentaires disséminées au compte-goutte, pour finir par s’intégrer pleinement dans l’univers narratif des jeux, et devenir des suppléments indispensables à tout fan désireux d’en apprendre davantage sur le passé des personnages qu’il incarne au sein de chaque épisode. 

Ensuite il y a 2 comics de style américain, édités par DC Comics, et qui racontent la vie de Daniel Cross, un jeune paumé, recruté les Templiers en tant qu’agent infiltré au sein de la Confrérie des Assassins, et qui fera une apparition remarquée dans Assassin’s Creed III. Il est également le descendant de Nikolaï Orelov, un Assassin ayant opéré en Russie vers la fin du XIXe siècle, et le protagoniste de « Assassin’s Creed Chronicles: Russia ». Ces 2 comics sont « The Fall » et « The Chain« , également rassemblés en un seul ouvrage intitulé « Subject 4« .

24 25 26

En parallèle, il y a les bandes dessinées de style européen, édité par la maison d’édition de Ubisoft: Les Deux Royaumes.

Ici, vous avez le choix. Vous pouvez considérer ces ouvrages comme faisant partie du canon de la saga… ou pas. Certains détails diffèrent en effet de ce que l’on apprend dans les jeux, mais la plupart des informations apportent pourtant une plus-value aux éléments présentés dans les jeux, notamment sur l’histoire de Clay Kazmarek, le prédécesseur de Desmond Miles…

Nous passons rapidement sur la bande dessinée « Assassin’s Creed Brahman« , qui raconte la vie de Arbaaz Mir, père d’Henry Green, et Assassin à la recherche du Koh-i-Noor, célèbre diamant et fragment d’Eden. Cette bande dessinée est disponible à l’achat via le Ubiworshop, boutique en ligne officielle d’Ubisoft.

27

Les sorties les plus récentes en terme de comics sont une nouvelle série d’histoire à part entière qui se concentrent sur de nouveaux Assassins et de nouveaux Templiers. A noter qu’en Europe, les 5 premiers volumes du comics « Assassin’s Creed » sont édités par Les Deux Royaumes sous forme d’une compilation cartonnée intitulée « L’Epreuve du Feu ». Ainsi qu’une série de romans pour jeunes adultes intitulés « Last Descendants« . Leur implication au sein de la trame principale de l’histoire est encore à déterminer…

28 2913619805_10153563850252312_2471107205968834569_n 30 

Et terminons avec « Assassin’s Creed Awakening« , les 2 tomes de manga qui racontent une version alternative de l’histoire de « Assassin’s Creed IV: Black Flag« , mais qui n’ont pas d’incidence sur la trame principale.

31 32


Pfiouu! Ça en fait des informations, pas vrai? On en oublierait presque que le but de cet article était de vous aider à y voir plus clair!

N’ayez crainte! Chez Shainiiigaming, on a tout prévu! Créé spécialement pour vous, voici un graphique qui reprend tous les médias disponibles à ce jour, et qui les replace dans l’ordre chronologique narratif. C’est-à-dire que si vous souhaitiez lire et jouer du « Assassin’s Creed » dans un ordre narratif logique, c’est désormais possible! C’est-t’y pas beau? Merci Shainiiigaming!

timeline

Et pour terminer, voici une liste de lecture que je conseillerais à tout fan qui souhaite en apprendre davantage sur les jeux, leurs origines, les secrets qu’ils renferment, les détails que vous auriez loupés en jouant, tout ça, tout ça, … Un must pour les amateurs du genre!

Assassin’s Creed : Entre Voyages, Vérités et Complots. Editions Pix’n Love

Assassin’s Creed: L’histoire visuelle complète. Editions Larousse

Barbe Noire : Le Journal Perdu. Editions Huginn & Muninn

Abstergo : Manuel de l’Employé. Editions Huginn & Munnin

La Révolution Française : Du Chaos à l’Unité. Editions Historia

Ainsi qu’une série d’ouvrages intitulés « Tout l’art de… » suivi du titre du jeu. Ces ouvrages sont édités chez Huginn & Muninn depuis Assassin’s Creed III.

Sven

 

Shainiiigaming
Shainiiigaming

Nous sommes en direct !
Actuellement hors ligne
Shares
Share This