Shainiiigamer Test – Tekken 7

0

TEST :TEKKEN 7

Date de Sortie : 02/06/2017

Disponible sur :  pc/ps4/one

The king of iron fist tournament. Voilà une phrase qu’on attendait depuis quelques années maintenant et l’attente s’avère être récompensée comme il se doit car pour ceux et celles dont les poings démangeaient, voilà enfin arrivé le titre qui va mettre tout le monde d’accord.

Ce Tekken s’avère d’emblée plus technique que les autres tout en restant accessible pour les néophytes grâce à une nouveauté qui permettra de retourner l’issue d’un combat à la dernière seconde (rage art) dont je parlerai plus en profondeur un peu plus loin.

Après plus de 20 heures de jeu, je ne me suis pas encore lassé de ces combats historiques, de ces chasses aux coffres ou encore de ces tournois épiques en ligne.

Faites chauffer les joysticks le King des jeux de baston est de retour j’ai nommé … Tekken 7.

L’histoire

Après une intro qui met directement dans l’ambiance, on commence le mode histoire qui comporte 14 chapitres assez simples dans l’ensemble même si certains combats demandent quelques tentatives supplémentaires. On y contrôle principalement Heihachi Mishima qui évolue dans un conflit contre son fils Kazuya Mishima dont on connaîtra enfin l’issue.

Plus on évolue dans le mode histoire, plus on débloque les « épisodes de personnages » qui consistent à venir à bout d’un seul combat avec chaque personnage pour débloquer sa cinématique de fin.

Vous l’aurez compris, à part pour se dérouiller un peu les pouces et pour voir toutes les fins, le mode histoire ne nous tiendra pas plus de 2 ou 3 heures de jeu .Heureusement, ce n’est pas pour ça qu’on a acheté le jeu.

Les personnages


Il y en a pour tous les goûts. S’il est vrai que certains personnages emblématiques de la série comme Lei, Anna ou encore Julia manque à l’appel, on compte pas moins de 36 personnages au lancement et pas besoin de les débloquer, ils sont tous jouables dès le début.

Si vous avez précommandé Tekken 7 vous bénéficiez d’un personnage supplémentaire, à savoir le vampire « Éliza ».

À l’occasion du vingtième anniversaire de la saga, Bandai Namco nous offre le personnage farfelu qui a le rythme dans la peau « Lucky Chloe » .

Pour les fans de Street Fighter sachez qu’Akuma fait partie de la fête.

Une poignée de nouveaux personnages font leur apparition tel que Master Raven ; Josie ; Gigas ; Shaheen ; Katarina ; Claudio ; Kazumi (qui est la femme d’Heihachi Mishima) et pour finir, Jack-7 qui n’est pas vraiment un nouveau personnage mais un nouveau modèle de Jack.

Les modes de jeu

Que vous jouez en ligne ou en hors ligne Tekken 7 saura vous agripper des longues heures. Je vais décortiquer ici les différents modes pour que vous ayez une vu d’ensemble.

En ligne :

Matchmaking avec classement : vous pouvez lancer une recherche du joueur en filtrant les rangs et les niveaux de connexion de vos adversaires pour monter votre rang en ligne (attention le niveau en ligne est très bon).

Matchmaking d’amis : vous allez pouvoir créer ou rejoindre un salon avec des autres joueurs en ligne et vos amis où le gagnant continue de jouer (en attendant votre tour, vous pouvez regarder les matchs de vos concurrents).

Tournoi: pour moi, le meilleur mode en ligne. Vous allez pouvoir créer ou rejoindre un tournoi de max 8 joueurs (amis ou joueurs en ligne confondus) avec élimination directe ou avec repêchage. Selon votre place dans le tournoi, vous gagnerez des G (monnaie de Tekken) et des coffres plus ou moins rares renfermant des items pour vos personnages.

Hors ligne :

Arcade : le mode le plus basique pour faire une petite partie sans se prendre la tête. Vous affrontez ici une poignée d’adversaire IA pour simplement voir s’afficher à la fin un Game Over.

Combat au trésor : le mode le plus sympathique en hors ligne, une sorte de survival où les victoires vous feront gagner des coffres comme en mode tournois et de bonus de G en fonction de votre série de victoires.

On peut aussi y trouver des matchs spéciaux pour gagner des coffres rares…

ou encore des matchs avec promotion pour monter votre rang hors ligne.

Versus : comme d’habitude un mode versus tout simplement pour affronter vos amis.

Entrainement : le practice indispensable pour perfectionner votre technique, répéter les combos et autres coups avec comme aide l’affichage des coups des personnages qui frôle parfois le nombre de 150 (et oui si vous croyez qu’il est possible de battre un bon joueur en tapotant sur tous les boutons à la fois, vous vous mettez le doigt dans l’œil, j’ai déjà dit, Tekken est un jeu très technique).

Personnaliser :

Dans ce mode, vous allez pouvoir personnaliser vos personnages avec les items gagnés dans les coffres ou avec ceux que vous pouvez acheter avec les G.

Vous pourrez créer jusqu’à 10 raccourcis tenues à sélectionner avant vos matches.

En Conclusion

Tekken 7 souffre pour le moment de petits problèmes d’organisation en mode tournois (si l’hôte rage quitte, le tournoi est fini !).  Mais j’ai espoir qu’ils améliorent ça très vite comme ils ont déjà réglé les problèmes de réseau en mode matchmaking à l’aide d’un patch.

On regrettera aussi la facilité avec laquelle on débloque les fins des personnages qui en plus sont trop courtes.

Pour terminer avec les trucs foireux, je ne vous ai pas parlé du mode VR car selon moi il est vraiment raté et donc n’a aucun intérêt.

Pour les bons points, Tekken 7 étant sorti il y a plus de 2 ans sur les bornes arcade, la version console bénéfice directement de tous les patchs d’équilibrages et de tous les add-on.

On peut choisir d’écouter pendant nos parties une sélection personnalisée entre toutes les musiques des Tekken et ça, ça nous donne une ambiance sonore d’ouf !

Le petit cadeau pour terminer … Il est possible de revoir toutes les fins de tous les personnages de TOUS les Tekken existant.

Avec tout ça, Tekken 7 est pour moi un des meilleurs jeu de baston actuellement sur console.


Test réalisé sur la version ps4  par Jonathan

Share.

Leave A Reply