STEEP

PS4 – XBOXONE- PC

Sortie: 2016

Bonjour à vous jeunes sportifs ! C’est l’Hiver, ce sont les fêtes, les vacances, sortez les toasts et l’faux gras. Pendant ce temps et pour espérer avoir une augmentation, je sors un test sur un jeu enneigé. Alors si vous préférez un petit rayon de soleil pour vous réchauffer, passez votre chemin les touristes. Ici on va chanter du Michel Blanc (Quand te reverrai-je 🎵) et on va skier ! Parce-que faut pas déconner, Europe Assistance ne viendra jamais pour nous rapatrier.

 

«Ma pauvre Christiane, t’es bouleversante de connerie…»

 

STEEP est sorti en 2016 et la jaquette (Cover pour les anglophones pince-cul) vous rappellera très certainement ces bons vieux jeux rétros tellement cool sur PlayStation première génération . Mais bon, nous le savons tous, le rétro c’était tellement mieux ! Et puis, on a plus l’âge pour déconner à faire des Half-Pipes et exploser le record de grand-mère. Donc vous passez votre chemin et vous loupez l’occasion de découvrir un jeu vraiment très sympa.

 

Sans déconner, c’est quoi ce style ?

 

Mais ça va, je suis là! Et vous savez que mes tests sont remplis d’amour et d’eau fraîche (de glace pour le coup). Les prochains mots et images de ce test ne feront pas office de chaufferettes, donc armez vous d’un plaid et appréciez la lecture.

STEEP se découpe en 3 MAPS, l’Alsace, l’Alaska et l’Asie. Alors oui, ce sont tous les trois des monts enneigés MAIS putain, qu’est ce que c’est beau! L’équipe d’Annecy (Studio Français d’Ubisoft) a réalisé un travail sans bavure pour leur premier jeu.

Ces zones sont totalement ouvertes et les sports proposés vont vous permettre d’exploiter tout l’environnement à 100%. Que ce soit le Snowboard, le Ski, la Luge pour les trolls, le Wingsuit, le Parapente ou encore le Rocket Wing, dernier arrivant en date.

 

Non, vous n’êtes pas dans Just Cause 4…

 

Mais comment et… POURQUOI ? Me direz-vous. Et bien tout simplement pour remplir des missions proposées sur la carte. Il y a des missions solo, des défis d’autres joueurs et des compétitions. D’ailleurs 2 ans plus tard, le jeu propose quelques DLC sympathiques qui vous garantissent des heures de glisse (ou de vol) supplémentaires.

Je n’ai rien à dire.

 

Mais attention jeune parachutiste des Alpes, ces missions seront à débloquer. Et pour les débloquer, il faudra explorer! T’as du bol, ils ont pensé à te mettre des jumelles dans ton sac à dos. Et en option, tu peux descendre de tes skis.

*Long Soupir* La réponse est OUI, tu peux faire toute la MAP à pied si ça te chante et NON je ne sais pas si ça débloque un trophée…

Alors, il est où le stand de Tartiflette ?

 

Le but étant de remporter le bronze… Enfin la médaille de bronze, d’argent ou d’or (en fonction de votre motivation) pour chacune des épreuves. Vous pourrez ainsi, exploser vos propres records et surtout ceux des autres (car c’est tellement plus drôle). Vous aurez droit à des missions très calmes qui vous demanderont juste de vous promener en écoutant une voix mystérieuse vous narrer l’histoire d’un lieu, mais aussi des missions de repérage dans l’espace (pas le sens de l’orientation? Dommage!), de FreeRide, Contre la montre, de Style ou encore mourir de la plus belle des façons qui soit. Non, je ne me moque pas de vous! Il y a vraiment une mission qui vous demande de mourir! Heureusement, la mort n’est en rien punitive. Vous recommencez simplement votre défi et on en parle plus. Les quêtes sont extrêmement variées, ça fait plaisir à voir dans un jeu de ce type. Attention toutefois à la difficulté de certaines…Ben oui, c’est du sport extrême pas de la luge de jardin !

Le gros point fort du jeu c’est sa narration et les quêtes très originales qu’il propose. Certains défis vous demanderont d’avoir juste le «style» devant les caméras, d’autres vous raconterons des légendes réelles. C’est fou ce qu’il y a à dire sur une montagne et ses 2m de neige. Et je ne vous parle pas de la quête qui consiste à détruire des Bonhommes de Neige maléfiques sur une musique Reggae. Ha merde, je vous ai spoilé.

Justement, les musiques qui accompagnent ces phases de Gameplay sont très appréciables et vous emportent dans leur ambiance. J’en ai eu des frissons sur la carte du Japon, avec ces magnifiques cerisiers et cette histoire de… Bref, je ne vous gâche pas la surprise.

Voyage, voyage 🎵 … STOP les références de merde !

 

Vous aurez la liberté de refaire les missions comme bon vous semble et de constater les points des autres joueurs. Ceux-ci sont visibles sur la carte et vous êtes libre de jouer avec eux ou non. D’ailleurs, il est maintenant possible de faire une compétition en temps réel en matchmaking. Mais entraînez-vous avant, sérieux…

Vous trouverez parfois des défis d’autres joueurs qui vous demanderont de battre leur record. Libre à vous de faire ce que vous désirez. Vous êtes tellement libre….

Freeedoooom freeedoooomm yeah freedoooom… Talatata ta!

 

Et si vous êtes accros aux challenges, faites les festivals! Il y en a pour tous les goûts et chaque festival vous donne accès à de nouveaux défis et de nouvelles tenues. (DLC PAYANTS)

Gameplay

 

Niveau gameplay, le jeu est très fluide et les commandes sont super simples. Vous dirigez, vous sautez et votre direction de stick vous fera faire des tricks de la mort. Attention à la chute, une jauge d’endurance vous demandera de ne pas en faire trop pour un minimum de réalisme sinon KABOUM

 

AIEUH

Le système de loot mis en place est assez sympa, vous allez ainsi préférer faire telle ou telle mission juste pour un casque super stylé ou une planche dernier cri. Bien que la boutique vous permettra d’acheter toutes sortes de skins avec la monnaie du jeu. Le style c’est important, surtout quand t’es habillé comme un bonhomme Michelin.

Je suis tellement heureux d’être une banane!

 

Parlons un peu de ma feature préférée : le mode PHOTO. Celui-ci est super bien foutu et vous permet de prendre de magnifiques clichés du couché de soleil ou de vos exploits et en pleine action S.V.P. Ces photos sont indiquées sur la carte et les autres joueurs peuvent vous lâcher un petit like pour vous soutenir dans votre carrière de photographe amateur. Ce mode de partage a été introduit depuis l’E3 2018 (à la base pour un concours) et UBI l’a gardé tellement c’était une bonne idée ! Ils sont forts bordel !

Je m’aime.

 

Petit point négatif, en tout cas pour moi (nana chiante V 2.0.1) il vous sera impossible de créer votre personnage. En effet, via le menu vous pourrez choisir l’un des persos proposés par le jeu . Ainsi, sans chirurgie, vous avez la possibilité de devenir un homme ou une femme selon votre envie du moment. Les indécis seront contents mais moi, je suis frustrée. Bon après, soyons réalistes, skier en tongue et le visage à l’air c’est pas une super solution pour éviter la gastro.

«Après, vous et moi on a le même problème, c’est à dire qu’on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi.»

 

Toute façon, les objets de customisation sont tellement nombreux qu’on finit par vite s’en foutre d’avoir les yeux bleus ou marrons (Quand t’es une banane, un t-rex ou un yéti, tu ne te poses pas trop la question). Le truc vraiment cool, il y a même moyen de mettre un joli drapeau des vrais Champion du Monde (la Belgique hein, soyons d’accord) sur votre sac pour vous la péter et foutre le seum dans les Alpes Françaises.

Quelle fouteuse de merde quand même !

 

Tiens, j’l’ai eue moi ma coupe !

 

 

CONCLUSION

Vous l’avez compris, je vous conseille fortement ce jeu si vous ne savez pas trop à quoi jouer pour le moment. En plus, les serveurs sont encore bien actifs et du nouveau contenu ne cesse de paraître même 2 ans après la sortie. C’est un jeu pénard, posé qui ne se prend pas du tout au sérieux.

Les +

C’est fluide

C’est beau

C’est jouissif

C’est actif (nouveau contenu régulier)

Les –

C’est frustrant

C’est parfois difficile

C’est parfois laid

C’est frustrant

Pas de Cross-play

Sur ce, je vais rider au Japon. Bisous.