TEST : ASURA’S WRATH

1

Date de Sortie : 24 Février 2012

Disponible sur : PS3 & XBOX 360 (19.99€)

Etre un Dieu surpuissant, voilà ce que nous propose CYBERCONNECT2 en nous permettant d’incarner ASURA. L’épopée de notre héro ne ressemble en effet à aucune autre expérience vidéo ludique…

Un BEAT’EM ALL pas conventionnel

Bien qu’ASURA’WRATH puisse être défini comme un BEAT’EM ALL, ce n’est pas vraiment le cas car ce titre prend clairement le choix de nous apporter un style animé interactif à l’aide de grands coups de QTE.

Le jeu est divisé en 18 chapitres nommés ici SUTRAS. Chaque partie est donc composée de cinématiques qui narrent un moment de l’épopée d’ASURA. Ces cinématiques parlons-en… elles représentent une énorme partie du jeu. Et pour rendre celles-ci non passives mais plutôt actives, elles sont enrobées par de nombreux QTE à réaliser.

Mais justement s’il y a bien un jeu qui exploite bien les QTE c’est ce titre signé CAPCOM. Elles jouent un rôle important dans la narration et également dans le fait de ressentir la fureur et le désespoir d’ASURA. Réussir ces actions contextuelles vous donne soit un malus ou un bonus dans l’évènement suivant, comme un duel par exemple. De plus un système de notation est pris en compte en fin de chapitre en tenant compte de vos prouesses.

2 3

Une histoire de vengeance

Le scénario met donc en scène ASURA qui est l’un des huit Gardiens qui protègent le monde de GAEA des êtres maléfiques que sont les GOHMAS.

Jugé coupable de l’assassinat de son empereur et donc victime d’un complot organisé par les autres Gardiens, ASURA est donc condamné à mort. Comme si cela ne suffisait pas, son épouse est assassinée et sa fille, qui est une grande prêtresse de GAEA, kidnappée.

Après 12.000 longues années passées en Enfer, Asura revient et compte bien se venger de ses anciens amis. Devenus de véritables Dieux surpuissants, les anciens Gardiens représenteront des adversaires solides. Mais heureusement ASURA pourra compter sur l’aide de son beau-frère YASHA. En effet ce dernier devient même un personnage jouable dans certaines scènes.

4 5

Faites exploser votre rage !!!

A plusieurs reprises dans le jeu, la rage d’ASURA est mise en avant. Ce ressenti est expliqué par une mise en scène exceptionnelle. Que ce soit à cause de la trahison ou bien pour la perte de sa famille, notre héros est bien décidé à se venger et cela se ressent à tout moment avec des passages tout simplement poignants.

Ces grands moments vous les vivrez surtout dans la deuxième partie du jeu qui, de plus, est accompagnée d’une bande son vraiment très bonne.

La dernière partie de l’histoire contient quant à elle des surprises vraiment bien venues.

6 7

Et au niveau du GAMEPLAY ?

Le GAMEPLAY du jeu se divise en trois parties bien distinctes.

Les séquences BEAT’EM ALL où vous faites face à plusieurs ennemis, les phases SHOOT’EM UP où vous utiliserez deux types de tirs et pour terminer les affrontements contre les BOSS.

Le principe de base étant d’enchainer les combos pour ensuite pouvoir déclencher une grosse attaque avec un timing limité. Vous pourrez également utiliser la jauge de TRIKAYA pour déclencher de puissants coups. La jauge la plus importante est celle de FURIE. En effet, en fonction de l’évolution du combat, celle-ci se remplit et permet de déclencher des supers attaques qui permettront d’avancer dans le scénario de l’affrontement.

Le problème de ce type de concept est qu’il est assez répétitif et peine à se renouveler au fil du jeu.

8 9 10

SUTRA, SUTRA PAS ?

Chaque SUTRA se clôturera par un système de notation comprenant trois critères. La bonne réalisation des QTE, le score de combos établis et pour terminer le temps de jeu effectif.

De plus, si vous obtenez un RANG S pour les 18 chapitres présents dans le jeu, vous débloquerez un chapitre spécial donnant accès à la vraie fin de l’histoire.

11

Bonus: DLC LOST EPISODE 1 (1.99€) + LOST EPISODE 2 (1.99€)

CAPCOM oblige, l’éditeur a eu la bonne idée de réaliser un CROSS OVER avec la série STREET FIGHTER. Tout en gardant une partie QTE des affrontements, un combat type SF4 est également présent. En effet ASURA devra se mesurer à RYU et ensuite au puisant AKUMA/GOUKI. Ces combats en VS seront également composés de challenges spéciaux pour déverrouiller des succès/trophées supplémentaires.

12 13 14

Bonus: HIGH QUALITY STATUE BY TSUME (HQS) (339€)

Pour ce jeu, TSUME nous a gratifié d’une superbe statue de la gamme HQS limitée à 400 pièces avec son numéro de série.

15 16

Description :

Avant d’achever le DOJI qu’il a entre les mains, ASURA s’est d’abord débarrassé de nombreux ennemi, dont un TAISON dont la tête et la main subsistent sur le sol, au milieu des débris. On retrouve le style de socle si précieux à TSUME pour la gamme HQS avec ici un effet « sculpture de pierre » très réussi.

En conclusion

Véritable expérience unique et non pas un vulgaire BEAT’EM ALL, ce titre pourrait vous sembler ennuyeux car il est composé d’énormément de cinématiques et de QTE. Genre qui peut refroidir les allergiques à ce principe. Mais l’histoire prenante et la réalisation exemplaire tant au niveau visuel que sonore en font une expérience très agréable. On peut quand même déplorer le fait que le système tourne un peu en rond au fil de l’aventure et peine un peu à se renouveler pour surprendre le joueur.

3.5 SHAINIII sur 5 : ASURA’S WRATH fait clairement partie des jeux à tester avant de l’acheter. Mais bon maintenant pour 20€ en neuf pourquoi se priver ?

171717 18

 

Test réalisé sur la version PS3 par RYU