imageInterview n°3

Nom: Full

Cosplay: Miya des Romanesques (à droite)

Voici Full, cosplayeuse faisant partie de l’association Trop Gaming qui cherche à promouvoir la culture asiatique, vidéo-ludique et geek. Au début je me suis dit : « Ils font comme nous donc je dois les tuer » mais Shainiii m’a rappelé que l’on ne doit pas tuer les gens qui font comme nous (zut). Le cosplay qu’elle a choisi est celui de Miya des Romanesques, duo de chanteurs encore plus déjantés que moi.

Portait d’une cosplayeuse passionnée et déterminée.

Tu peux te présenter en quelques mots, pour les lecteurs ?
Bonjour, je suis Full, j’ai 25 ans et je viens de France.

Comment as-tu commencé le Cosplay, il y a combien de temps ?
J’ai commencé le cosplay en 2010, ça fait donc 5 ans que je fais des costumes. La folie du cosplay est venue de mes amis qui faisaient beaucoup de conventions, j’y ai vite pris goût.

Quel a été ton premier costume ? Pourquoi avoir voulu faire ce cosplay en particulier ?
Mes premiers costumes étaient achetés, car j’avais peur de me lancer dans la couture et la rigueur d’un cosplay fait main.
Un jour mes amis m’ont encouragée à en faire moi-même. Je me suis lancée avec un personnage que j’aimais bien à l’époque et qui n’était pas trop connu encore. Il s’agit de Hatsune Miku de Vocailoid.
J’adorais la chanson Love is War, à force de l’écouter en boucle j’ai voulu imiter cette chanteuse virtuelle. J’avais une vieille chemise noire que j’ai customisée et un bout de tissu bleu pour la jupe et c’est parti!

Parmi les différents costumes que tu as réalisés ou que tu portes, quel est celui que tu préfères?
Je ne peux pas dire que j’ai un costume préféré mais j’ai des costumes qui m’ont marquée, par des souvenirs.
Pour le moment j’en ai trois qui ressortent :
« Miss Hydra de Captain America : La version allemande de la miss USO »
Etant une grande fan de Captain America j’avais fait la miss USO et à cette occasion j’avais eu la chance de rencontrer Victoire une cosplayeuse qui interprète à merveille le Red Skull. Je me suis dit et pourquoi ne pas passer du côté du mal et réadaptant la tenue aux couleurs de Hydra ? Les filles étaient tellement motivées sur le projet qu’on est passées au concours du Comic Con de Japan Expo, une grande première pour moi de pouvoir montrer cette équipe sur la plus belle scène cosplay d’Europe. C’était une très belle expérience pour moi.
« Miya des Romanesques: un couple de chanteurs japonais complètement farfelus »
Avec mon amie Marine on voulait faire quelque chose qui était à l’opposé de ce que les gens attendaient de nous.
Ce duo a été une vraie revanche pour nous deux, je n’ai jamais pris autant de temps à m’entraîner à ressembler au plus près du personnage, j’avais des crampes de ne pas sourire et l’envie de rire était vraiment forte à la vue de la réaction de nos amis qui ne nous avaient pas reconnues.
« Glinda du Monde Fantastique d’Oz : Une sorcière bien aimée »
Glinda a été le costume sur lequel je me suis vraiment amusée à concevoir, il y avait tellement de détails sur la robe que j’ai passé énormément de temps à trouver les bons tissus. Le bustier en doré est à la base une nappe que j’avais trouvée en brocante. Je crois que ce costume est le costume de tous les records, plus de 250 plumes, au moins 300 perles et plus de 500 strass.

A ce jour, combien de costumes comptes-tu à ton actif ?
A cette heure je suis à 36 costumes, mais d’ici Japan expo on aura dépassé la barre des 40. Cette année j’ai quand même ralenti la cadence, à une époque j’étais presque à 1 costume par mois, mais avec le travail aujourd’hui ce n’est plus possible

Tu fais partie d’une association Cosplay ? Si oui laquelle et quelles sont ses activités ?
Oui je fais partie de l’association « Trop Gaming », basée sur La Rochelle en Charente Maritime, il y a une partie de l’association qui est plus sur le jeu vidéo et l’autre plus sur le cosplay les deux parties s’assemblent lors de rassemblements ou animations. Nous éditons aussi un magazine sur le Retrogaming chapeauté par le Dr.Lakav qui est aussi notre président.
Cette année avec des anciens membres de l’association nous avons lancé le projet Trop Cosplay, qui devait être le premier magazine francophone sur le cosplay. Malheureusement le projet n’a pas encore abouti car la demande en France reste trop faible pour faire une version papier pérenne. Mais je n’abandonne pas pour autant le projet, je travaille toujours dessus pour espérer un jour relancer le projet.
Côté cosplay l’association organise tous les ans, au mois de septembre, un concours de cosplay pendant le festival de la bande dessinée à « Roch’fort en Bulle » à Rochefort.
Je fais également partie d’une team cosplay, « la galette saucisse team », vous vous dites quel drôle de nom, mais en Bretagne la galette saucisse c’est sacré. Cette team me permet surtout de progresser en ayant de très bons amis qui vous poussent à avancer et à vous surpasser tout en passant de supers bons moments.

Peut-on savoir quels sont tes futurs projets en matière de costume et de convention?
En ce moment je prépare beaucoup Japan Expo, mais ma prochaine convention avec l’association sera Jap and Co à Pontivy fin mai. Je suis en train de finir un costume de Mérida du film Rebelle, j’espère avoir le temps de le finir d’ici là.
Pour Japan Expo il y aura du Nausicaa, du Raiponce, du Ramna et du Love Live, je ne m’avance pas forcement dans des prévisions pour ne pas décevoir si d’ici là je n’ai pas fini.

Qu’est-ce que tu aimes dans le fait de te mettre dans la peau d’un de tes personnages favoris ?
Etre simplement quelqu’un d’autre, le temps d’une journée, le fait de ne pas être reconnue en tant que personne, mais plus en tant que personnage, je suis d’un naturel assez timide et le cosplay m’aide beaucoup à surmonter ça.

Quel costume t’a donné le plus de fil à retordre, que cela soit au niveau du matériel, du temps ou de la technique ?
Je peux dire que le costume qui m’a vraiment pris la tête c’était celui de Palutena de Kid Icarus, j’ai sous-estimé la technique pour le peu de temps que j’avais, étant inscrite au concours de Japan Expo. J’ai eu l’impression que la partie armure et arme était interminable et du coup j’ai bâclée la partie couture. Je pense que ça sera un de mes objectifs de refaire le costume quand j’aurai un peu plus de maîtrise car j’adore le personnage. Avec ma complice Mylène, on a eu beaucoup de poisse que ce soit avant le concours de Japan Expo, que pendant. Les accessoires fondus par la chaleur avant le concours, la prestation qui ne démarre pas au moment de passer sur scène… bref un mauvais sort à vite rattraper.

As-tu déjà participé à des concours ? Si oui, en as-tu remportés ?
Oui je participe souvent aux concours, ça me permet d’avoir une date limite pour finir le costume sinon je pense qu’il y aurait pas mal de costumes que je n’aurais jamais fini. Le concours ça aide aussi à s’améliorer en étant jugé sur son travail c’est un peu comme à l’école, on est bon élève ou non.
J’ai eu la chance d’être récompensée sur plusieurs costumes que ça soit en concours individuel ou en groupe. Cette année, j’en ai déjà eu deux pour le moment, une première place au concours de cosplay du festival de la bande dessinée d’Angoulême avec un duo Falbala et Bonnemine d’Astérix et une belle troisième place au concours de cosplay de Manga sur Loire près de Tours en Glinda. Je ne cours pas forcement après les prix, mais je dois avouer que ça vous aide à vous motiver pour faire toujours mieux.

On oublie souvent que dans Cosplay, il y a PLAY. Quelle est l’importance du jeu d’acteur dans le Cosplay pour toi ?
Le jeu d’acteur est important pour l’aspect scénique, ressembler au plus près du personnage dans votre prestation permettra à coup sûr de faire passer une émotion, un souvenir entre vous et le public.
Après, le roleplay à des limites aussi à ne pas dépasser, être trop dans son personnage peut être très indigeste pour les personnes qui vous entourent, il faut juste savoir l’utiliser à bon escient.

As-tu des anecdotes Cosplay à nous raconter ?
Comme ça, je ne sais pas trop, mais je suis déjà tombée de scène à Paris Manga en trébuchant dans les escaliers, j’en avais perdu ma jupe, c’était très embarrassant.

Mise à part ta page Facebook, où fais-tu la promotion de tes créations ?
Il y a un certain temps, j’avais un compte sur WorldCosplay mais ça me prend beaucoup trop de temps pour faire les mises à jour des photos ou autre.
La page facebook est une bonne alternative pour moi. Je participe aussi sur Cosplay Forum France en relayant les activités de l’association.

Est-ce que tu aurais des conseils pour les gens qui veulent se lancer dans le cosplay mais qui ne savent pas bricoler et créer leurs cosplays ?
Il ne faut surtout pas avoir des aprioris sur la couture, il faut juste un peu de volonté pour y arriver, je n’ai jamais eu de cours de couture et ce n’est pas mon métier non plus.
Avoir des amis qui vous poussent à avancer c’est important. Faites-vous plaisir avec des personnages que vous aimez, mais n’oubliez pas que la difficulté technique est importante, il vaut mieux commencer par quelque chose qu’on maîtrise que bâcler et perdre son temps sur un projet trop ambitieux.

Ma folie qui va juger le cosplay de quelqu’un encore plus fou que moi, un grand jour mes amis.

1 3

Alors, on peut dire que la coupe est parfaite. Avec la fleur, le tablier et la robe suivent aussi les gants, les bas et même les accessoires. On sent la non-expression dans son visage, on devrait lancer la musique et faire une petite chorégraphie avec eux ^^. Avoir un cosplay avec tant de folie, on ne peut qu’apprécier le porter et c’est ça que l’on veut.

C’était Dracule Rems Palazzo et n’oubliez pas la folie est une vertu ahahhahahahahahahahahahahaha