Je vais être très claire dès le début, si vous avez suivi tous les OAV de Dragon Ball Z et que vous connaissez plutôt bien l’histoire un peu farfelue que TORIYAMA nous a pondu durant toutes ces années en nous prenant littéralement pour des débiles profonds tant tout se mélange et s’entremêle ; MAIS que vous en avez oublié une bonne partie, félicitations, le film sera (pour vous) exceptionnel.

Ha! Vous êtes comme moi? Il ne suffit pas de vous dire «oublie tout ce qui a été créé jusque maintenant» pour que vous que obéissiez à la lettre hein? Bon, dans ce cas, bienvenue dans ma tête. Voici ma critique de Dragon Ball Super: BROLY.

 

 

Soyons objectif, le film est d’un niveau encore jamais égalé auparavant pour la licence. Ni trop long, ni trop court, même si certaines scènes auraient méritées plus de profondeur. TORIYAMA (lui-même) nous offre un chef d’œuvre qui va très certainement faire de DRAGON BALL une licence phare pour les années à venir, BRAVO TOTO! Tes petits-petits-petits enfants ne mourront jamais de faim.

Le film se découpe en deux phases, une première historique, qui retracera l’histoire des Saiyans via un récapitulatif totalement nouveau, d’où le fait d’oublier tout ce que vous avez déjà vu car TOTO l’a dit: tout ce qui a été créé avant (OAV) n’est plus CANON. Comme c’est pratique.

Et une autre partie beaucoup plus dynamique qui vous coupera le souffle à coups de poing, de pied et d’effets franchement bien réalisés, WOAW. Le niveau de la réalisation technique est grandement au dessus de tout ce qui a déjà été fait. Du coup, on oublie vite qu’on va passer 30 minutes à observer un combat. Et non, je vous vois venir… Les regards incessants et insistants datant de l’ère DBZ sont bien finis. Maintenant ça se fight NON STOP et sans abuser du KI! C’est beau, je vous jure!

 

 

Ok, mais qu’est ce qui cloche alors?

Des détails, vraiment, mais des détails chiants! Déjà certaines scènes sont coupées trop radicalement, comme expliqué plus haut, elles auraient mérité plus de profondeur. On refond le scénario, ça me va, mais fais le bien alors TOTO! Le film pose juste les bases et HOP il t’envoie tout à la figure. Mais merde, c’est la première fois qu’on voit GINE quand même! Un chouilla plus de détails aurait été pas mal. De plus, comme le scénario se retrouve … changé… je n’ai pas trop accroché au nouveau Bardock, mais bon ce n’est qu’un avis personnel.

 

 

C’est tout?

Franchement? OUAIS! Je repasse le film dans ma tête mais il me sera difficile d’en dire trop sans vous spoiler ou de trouver des trucs vraiment dérangeants. Toute la formule y est. Des scènes puissantes, des personnages très attachants, des surprises, de l’humour TRÈS bien dosé, des combats épiques, des boules de cristal (OUAIS Bro, les boules de cristal ET des combats épiques dans le même film, t’y crois pas non plus? Pourtant je t’assure que c’est réel) et des musiques qui sembleront à certains un peu tirées par les cheveux mais merde c’est tellement 90’s, ça colle parfaitement à l’univers.

À la fin, chez nous, personne n’a applaudit mais tu te sens comme un gamin devant le Club Dorothée et t’as juste envie de dire «Merci Toriyama» alors,… MERCI Monsieur Toriyama.

 

 

Missa