Profession :
mineur intergalactique

Histoire de faire dans l’originalité, on va parler d’un jeu mobile auquel je joue actuellement. ANNO 2205 est sorti sur PC, et histoire de compléter la gamme, un jeu de réflexion/puzzle est sorti dans la foulée tel un placenta durant un accouchement.

beurkLivreAccueil
Sur cette comparaison dégueulasse et inappropriée, penchons nous un poil plus sur la question. Développé par Ubisoft, plus exactement Blue Byte, ce jeu gratuit disponible dans l’App Store et Google Play, permet de découvrir l’univers D’Anno aux joueurs mobiles.

Verdict ? Ben c’est réussi ! Bon, j’admets faire parti de ces rares personnes masochistes qui aiment se torturer l’esprit sur des jeux de puzzles et de réflexions (les casse-tête d’allumettes, le must de l’autopunition mentale), mais le jeu est vraiment sympa. Les graphismes sont très honorables pour une qualité smartphone, et nous immergent bien dans l’univers spatial, la musique est surtout présente pour créer une ambiance futuriste, et n’est donc pas encombrante de part sa discrétion, et le gameplay, bien que simpliste sur la théorie, devient vite addictif une fois la chose enregistrée.
Maintenant que j’ai vendu le produit qui est gratuit à la base (le talent de vendeur, n’est-ce pas), il est temps de dire « de quoi donc est-ce qu’il s’agit que c’est ». Pas de panique, j’en viens. Si vous connaissez le jeu Best Fiends sur mobile, vous trouverez des similitudes. Sinon, voici le topo.

A la manière d’un Candy Crush, vous aurez devant vous un écran comportant plusieurs minéraux agencés aléatoirement, avec à chaque niveau des objectifs plus ou moins simples à remplir. Le but est de détruire lesdits minéraux en les reliant les uns aux autres soit à l’horizontale, soit à la verticale, soit en diagonale. Il va de soi qu’un minéral ne peut pas apparaître deux fois dans une même chaîne, aussi faudra-t-il faire preuve de réflexion avant de vous lancer dans vos pulsions destructrices.

12235653_1080315608659650_1561073636_o 12235401_1080315645326313_1047858541_o  

Bon, ça c’est la théorie. Dans la pratique les premiers niveaux sont certes faciles mais il s’en faudra de peu pour que la difficulté s’accroît. Certains requièrent même d’enchaîner de longues séries de minéraux pour créer les bonus qu’ils génèrent, appelé drones, pour ensuite utiliser ces drones pour remplir les objectifs de missions. Et cela est vite une affaire délicate quand on sait que les coups sont limités. Frustration quand tu nous tiens.

12235641_1080315658659645_1052778261_o 12214000_1080315748659636_1728133200_o

Recommencer en boucle ? Tiens c’est marrant pourquoi j’y ai pas pensé. Hum, il s’agit d’un jeu qui repose sur le système d’énergie à dépenser, énergie qui se recharge soit avec le temps, soit avec des diamants a dépenser, diamants payants, cela va de soi (faut bien vivre hein). Donc même pour avancer dans les niveaux il faudra faire attention à cette barre d’énergie.

Allez allez, partez pas tout de suite, c’est pas si grave. En effet, quand vous réussirez des missions vous gagnerez des crédits ainsi que des matériaux que vous aurez le plaisir de flamber à tout va dans le laboratoire afin d’augmenter les capacités de vos drones, de votre barre d’énergie, ou de pleins d’autres choses que je n’ai pas encore eu l’occasion de voir, mais on se tient au courant promis.

12218214_1080315618659649_1868616181_o 12218924_1080315641992980_1166625778_o

Donc oui, un bon jeu malgré des niveaux frustrants et un système de barre d’énergie handicapante qui a le don de couper court à votre lancée lyrique vidéo-ludique. Pourquoi bon ? Qui sait, la version PC pourrait bien rejoindre les rares jeux de ce support que je possède actuellement et auquel je joue une fois par mois, le 36, c’est dire à quel point j’aime ces jeux (vivement Legacy of the Void, promis on en parlera).

 

 

VHD Prod. pour Shainiiigaming