Shainiiigaming Test – Crash Bandicoot N-Sane Trilogy

0

TEST : CRASH BANDICOOT N-SANE TRILOGY

Date de Sortie : 30/06/2017

Disponible sur :  PS4

Editeurs : Activision / Vicarious Vision

Bon autant être clair d’entrée de jeu, je n’ai jamais été grand fan de la franchise Crash Bandicoot. J’y ai pourtant passé de nombreuses heures, puisque, joueur compulsif que je suis, je joue avec tout jeu qui me tombe dans la manette. Mais je me rappelle surtout de la frustration intense qu’avait pu à l’époque m’apporter Crash Bandicoot.

Et donc quand notre vénérée cheffe a annoncé que j’allais tester Crash, j’ai bien sur refusé. Mais comme notre vénérée cheffe a pris sa grosse voix et qu’elle m’a dit « Si ! Tu vas le tester, et en plus tu vas faire un bon test, parce que Crash, c’est le meilleur, c’est le plus beau, c’est le plus grand… ». (Faut croire que dans une autre vie, elle a dû être amoureuse de Crash, mais bon passons).

Face à cet argument, je ne pouvais que m’incliner. En plus je me suis dit que mon souvenir était lointain, que j’étais jeune, moins doué que maintenant, moins patient, …. Donc pas d’apriori et allons y.

Sur ce j’ai mis la galette dans le mange disque et lancé le jeu.

Après 10 minutes, je me suis rappelé cette frustration intense.

Après 20 minutes, mon côté obscur a commencé à ressortir.

Après 30 minutes, j’avais commencé à faire des associations de mots vulgaires.

Après 40 minutes j’avais inventé des mots vulgaires.

Après 50 minutes, j’avais une tension de 25 et des pulsations à 250. (Oui je sais les chiffres sont élevés, voire impossibles. Mais faut parfois être surhumain pour bosser chez Shainiiigaming 🙂 ).

Après 1 heure de jeux, quatre pads et deux écrans cassés, j’ai décidé de faire une pause.

Bon blague à part on va réellement parler du jeu quand même.

Le jeu

Activision offre un beau cadeau à tous les fans de la franchise, ressortir une version de Crash bandicoot. Un remaster tout beau tout frais. Et histoire de vraiment combler les fans, ce n’est pas un jeu mais trois qui sont proposés en une fois.

Il faut quand même remettre Crash bandicoot premier du nom dans son époque. Et avouer que justement, à l’époque, c’était un jeu franchement bien foutu. Il nous proposait de nombreux niveaux, tous plus difficiles les uns que les autres, mais surtout, il changeait le style en nous faisant oublier les traditionnels jeux de plates-formes qui allaient de gauche à droite.

Et bien ce remaster, c’est la même chose mais en mieux. Pourquoi en mieux me direz-vous, et bien pour plusieurs petites choses mes chers petits scarabées. Premièrement il est beaucoup plus joli.

Car franchement, le lifting est vraiment au poil. (Vous avez compris…Crash …Au poil….bon ok c’est mauvais). Le rendu est fidèle à l’original, tout en étant amélioré. Le lissage des décors et des persos est vraiment une réussite.

Et qui dit premièrement dit secondement (hein…, quoi…, ah d’accord). Il parait que l’on dit deuxièmement. La jouabilité est améliorée, et il y a moins de bugs, surtout au niveau des sauts. Maintenant, ce n’est pas parce que la jouabilité est meilleure qu’il en est plus facile (rappelez-vous les 4 pads et les écrans du début de l’article…). On peut d’ailleurs remarquer par moment une certaine latence dans les sauts, ce qui conduit à une mort assurée.

Rien à faire, cela fait du bien de retrouver un bon die and retry comme à l’époque (c’est mon côté ancien combattant qui parle). Parce que franchement, à part chez les développeurs indépendants, on n’a plus vraiment de grandes sociétés qui s’attaque à ce genre. Et c’est bien dommage (enfin surtout pour les constructeurs d’écrans). Donc Crash Bandicoot nous apporte un petit vent de fraîcheur dans ce monde de brute.

L’humour et la légèreté sont toujours aussi présents, que ce soit dans la diversité et l’originalité des décors, dans les différentes morts possibles de Crash, dans les diverses animations qui accompagne ces morts, dans les boss.

Comme dit plus haut, le même mais en mieux. Et pourtant je ne connais pas grand-chose de plus énervant que ce masque qui se fout de notre tronche quand on meurt.

Et malgré tout, ce n’est pas tout à fait le même, car il y a une petite nouveauté. En effet, dans les deux premiers opus, vous avez la possibilité de jouer Coco, la petite sœur de Crash. Est-ce que cette petite nouveauté satisfera les joueurs habituels de Crash, les fans inconditionnels. Le temps nous le dira.

Tirons notre chapeau à VICARIOUS VISION qui a du entièrement recoder le jeu, puisqu’ils n’ont jamais été en possession du code source.

En Conclusion

Même en étant pas fan, il faut avouer que ce remaster est d’une excellente facture. Il est beau, bon, techniquement bien foutu, et rappellera à tous ceux qui ont connu le temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre, des souvenirs frémissants.

Pour les non-fans, et les non-initiés au genre par contre, je suis assez sceptique sur le fait que le jeu plaise. Nos jeunes têtes blondes actuelles ne sont plus vraiment coutumiers du genre et cette génération que l’on peut qualifier de génération « zapping » n’aura peut-être pas la patience d’essayer, réessayer, et encore, et encore… le principe même du Dde and retry en gros.

 

 

Test réalisé sur la version PS4 par ManOfZodiac

Share.

Leave A Reply